• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Récit de coaching

Amélie et Cyril : bien se séparer pour mieux se retrouver !

Elle a 27 ans, lui 31. Ils sont ensemble depuis 8 ans et n’ont jamais abordé le sujet de l’enfant. Ils viennent me voir lorsqu’ils décident de se séparer. J’ai en face de moi un couple qui respire l’harmonie, le respect, la tendresse et l’attention mutuelle.

Une nouvelle page d’amour

Ont-ils eu de la chance ? L’un d’eux aurait-il pu rencontrer LE coup de cœur qui l’aurait éloigné de l’autre définitivement ? Possible. Mais il me semble qu’ils n’étaient pas prêts à cela. Ils n’avaient pas compris ce qu’était l’amour. Ils avaient confondu état amoureux et amour avec un grand A. Ils allaient enfin pourvoir ouvrir la page d’un amour construit et en découvrir les joies. Ils étaient enfin prêts à accepter que l’amour avec un grand A est plus profond mais n’a ni les paillettes ni l’effervescence de l’état amoureux.

L’histoire se termine bien. Lors de notre rendez-vous après ces quelques semaines, la discussion est houleuse mais les choses sortent : « infidélité », « ils se sont fait du mal » « mais amour profond de l’un et l’autre ». Ils décident de vivre à nouveau sous le même toit, sans se toucher pendant quelques semaines, volontairement. Je les vois ensuite une dernière fois et nous abordons cette fois-ci le projet amoureux du couple.

Le projet amoureux est au cœur du travail du coaching. Je leur indique qu’il faut qu’ils parlent de projets pour faire repartir leur couple sur un objectif commun dans lequel chacun s’investit. Tout est mis en vrac sur la table : voyage, déménagement, premier enfant… et voilà leur projet de couple dessiné ! Ils ont bâti ce jour-là une vision commune pour leur couple. Ce qui a, aussi, pour objectif de les aider à tenir la barre pour les jours où le couple traverserait à nouveau la tempête.

Florence Escaravage, coach
Lire la suite de l’article
 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé