• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Love Coach - Le cas de Diane : « Comment se remettre d’une relation toxique ? »

love Intelligence 4 commentaires

3% de nos cas sont mis en ligne et sont modifiés pour le respect de la vie privée.

« J’ai rompu après 8 ans de relation toxique. C’était 14 ruptures sur cette période. On alternait des moments intenses et ultra beaux avec des fortes disputes. Il était imprévisible. J’aurais dû le quitter avant. Mais mon problème aujourd’hui, c’est que je ressens un vide. Je suis à la fois libérée mais aussi contrariée, je me sens un peu étrange et j’ai envie de me tourner vraiment vers de nouvelles rencontres… » Diane

Chère Diane,

En fait, vous vivez un changement de repère : c’est comme un vide soudain qui s’est fait autour de vous, après 7 ans d’un fonctionnement relationnel fatigant. C’est un peu comme si vous étiez en deuil de cette relation, même toxique, car elle a beaucoup duré. Après une relation aussi longue et aussi perturbée, une rupture vous met forcément en état de déstabilisation. En effet, quand on a longtemps vécu « en lutte contre quelque chose » et que cette force qui nous obligeait à la réaction n’est plus là : on est perdu, comme dans une sorte d’errance. Car dans un premier temps, on ne sait bizarrement plus comment « faire sans elle » (sans cette chose, sans cette personne), et nous devons alors comme réapprendre à vivre sans cet élément négatif dont nous avions une telle habitude, que nous l’avions intégré, enregistré. Vote ex, tout comme le conflit, faisaient partie de votre environnement direct, de votre atmosphère, de vos journées, de vous-même.

Et c’est pourquoi son absence, le calme après la tempête, votre liberté nouvelle, laissent une place vide en même temps qu’un écho… ces 7 ans résonnent encore en vous. Un écho de négatif, de culpabilité, peut-être aussi de dévalorisation de vous-même, demeurent : dans votre mémoire, dans votre être. Vous êtes encore imprégnée de cette personne et de cette relation. D’où votre malaise ! Mais cet écho négatif va se dissiper avec le temps, avec de nouveaux et bons repères, et surtout en vous entourant de personnes positives ! Ce qu’il faut, c’est vous réhabituer à un climat positif, à des relations où priment la compréhension, la détente, le rire, l’harmonie, et les désaccords sans tumultes. Vous n’avez pas à avoir honte. Vous avez composé avec ce que vous étiez, ce que vous viviez. Vous avez fait comme vous avez pu avec ce que vous aviez. L’essentiel est que vous n’ayez pas perdu plus de temps dans cette relation sans avenir, et peut-être aussi comme vous dites : sans amour. Enfin, en suivant la Méthode, vous vous assurez de retrouver un chemin accueillant de bons repères sur ce qui est bon dans une rencontre / une relation, et ce qui ne l’est pas ! Redevenez familière des choses et des personnes positives, goûtez pleinement la paix retrouvée (le silence, une musique douce, des soirées à vous, des sorties qui vous font envie, la présence ressourçante de vos amis, et tout ce qui vous fait du bien). Habituez-vous consciemment à cette nouvelle « matrice », c’est-à-dire à tout un ensemble de bons et nouveaux repères, différents de ceux que vous avez connus. Par exemple, l’écoute et la compréhension, de vous-même et de l’autre, doivent être pour vous de nouveaux repères, des comportements spontanés à adopter et à reconnaître chez l’autre pour une relation future.

Nous vous invitons à creuser à fond l’Etape 2 : celle qui correspond aux attirances. Car le but de votre chemin est : la rencontre d’une personne qui vous correspond, pour une relation saine fondée sur la bienveillance et une compréhension mutuelle : et non sur le conflit systématique ! Cette Etape 2 va mettre enfin au grand jour le profil d’homme dont vous rêvez, au fond. A quoi ressemblerait, dans les grandes lignes, cet homme avec qui vous seriez prête à passer des années et à faire votre vie ? L’étape 1 devrait vous aider à y voir plus clair sur le Pourquoi de ces 7 ans passés avec cette personne. Peut-être aviez-vous des croyances du type : « il n’y a pas d’amour paisible », ou « je ne peux pas être comprise », ou encore « je ne sais pas comment m’accorder un amour heureux » ou « j’avais peur de me retrouver seule »… Les possibilités sont nombreuses. Les blessures de votre histoire personnelle expliqueront le choix de ce partenaire : d’où l’intérêt des exercices de l’Etape 1, qui vont remuer tout cela (mais pour un bienfaisant nettoyage de printemps !). Cependant, cette relation n’aura pas été inutile, loin de là ! Car elle vous aura montré exactement ce que vous voulez, et ce dont vous ne voulez plus. Dites-vous que certaines personnes ne quittent jamais le partenaire toxique avec lequel elles sont (homme ou femme), voire fondent avec lui une famille… et les choses alors s’empirent ! Vous, vous avez dit « NON », vous êtes sortie de ce scénarii et vous allez de l’avant. Vous êtes sur la bonne voie alors nous, on vous dit bravo et on vous encourage !

L’équipe Love Intelligence


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avis des internautes sur cet article :

  1. LAAK

    Je sors d’une relation de 8 ans. C’était mon premier amour. Au début la relation était parfaite, mais à distance. On avait 15 ans. Puis une relation à distance pour un garçon de 15 ans c’est compliqué. Donc il est allé voir ailleurs. J’ai commencé à perdre confiance en moi. Puis au fil des années on se quittait, on se remettait ensemble. Il re faisait sa vie. Je le découvrais. Et ainsi de suite. J’ai toujours tout donné pour lui. Pour sa famille. Je connais tout de sa famille. J’ai toujours été là quand il y a eu des problèmes. En 8 ans il a vu ma famille… 2 fois. Il ne s’est jamais investi. Je faisais mes études et passais toutes mes vacances chez lui. Beaucoup de sortis, de dispute. Enfin bref, je me suis installée à Paris pour être plus proche. Il devait venir s’installer avec moi au bout d’un an… j’y allais tout les week-ends. Et tout les week-ends, on sortait et il finissait bourré. Très souvent méchant dans ses propos, parfois même ses actes. Puis il est tombé dans la drogue. J’ai essayé de l’en sortir. Sans succès. Après quelques mois et après l’avoir dit à sa famille, il a fait une cure. On était plus ensemble et j’etais mieux sans lui… puis il est sorti de cure et on s’est revu. Je suis retombée dans la relation. Au début tout allait bien. Puis il a retouché à la drogue. Il me l’a dit. Mais ne continuait pas. Seulement l’alcool mauvais a repris le dessus. Aujourd’hui on est plus ensemble. Je me sens pas du tout bien. Et j’y pense tous les jours. J’ai perdu toute sa famille. Sa petite nièce de 3 ans… tout ce que j’avais essayé de construire et qui allait bien autour de notre relation. Cette relation a fini par gonfler tout le monde … et j’ai tout perdu. Je lui en veut énormément d’avoir mal fait les choses et j’aimerais du plus profond de mon cœur oublier toute cette époque. Je ne sais pas comment j’ai pu faire toutes ces années… ce n’est pas normal et j’aurais du le quitter dès le début…

  2. marina

    Bonjour, je me permets de vous écrire, comme de nombreuses personnes je sors d’une relation toxique, cela fait 6 mois que je l’ai quitté et j’ai l’impression qu’il a encore du pouvoir sur moi. Je n’arrive pas à me reconstruire je sombre malgré ma bonne volonté

  3. Marie

    Je suis perdue Je vie en couple et je suis amoureuse, cependant les choses ont fait que mon compagnon m’aime moins q’avant… Il souhaite autant que moi retrouver cet amour mais c’est si dur..je fais pleins d’efforts pour le séduire à nouveaux mais que faire de plus ?

  4. kouakou

    bonjour je suis jeune homme célibataire recherche une femme pour une relation seriex

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé