• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

VIVE L’ÉDUCATION SENTIMENTALE !

Article paru dans Madame Figaro, février 2021

Fondatrice de Love Intelligence, Florence Escaravage milite pour l’introduction de l’éducation affective dans le cursus scolaire. Pour elle, c’est un enjeu de santé publique.

Pourquoi l’éducation affective est-elle nécessaire ?

Auparavant, le schéma établi des relations amoureuses était patriarcal, les femmes et les hommes y étaient inégaux, mais il donnait un cadre. De nos jours, les couples partent d’une feuille blanche, sans repères, et le taux de divorce atteint 50 %. Nous ne sommes pas préparés pour traverser les aléas qui vont se présenter au fil de la relation. Le passage de l’état amoureux à un amour construit est souvent mal engagé.

COMMENT LE SYSTÈME SCOLAIRE PEUT-IL SE POSITIONNER ?

À l’école, il y a des bribes d’éducation à la sexualité, mais aucune éducation affective, alors que chacun part dans la vie avec un bagage inégal en matière d’aptitude à créer des liens affectifs. J’ai présenté un plan à Matignon, qui s’est montré favorable à son avancement. Reste qu’au sein des ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur ou de la Santé, faire bouger les lignes prend du temps. Quand j’interviens auprès d’étudiants, par exemple, je livre quinze clés qui amènent à voir l’amour autrement. Qu’est-ce que le sentiment ou l’état amoureux ? Être co-engagé ou co-créateur d’une histoire d’amour, qu’est-ce que cela veut dire ? Que signifie se faire respecter dans une relation ? Il faut aussi lutter contre une conception erronée de l’amour, qui consiste à croire que la confiance en soi est une clé pour la relation. Au contraire, c’est sur ses vulnérabilités que l’on crée une connexion à l’autre. Les jeunes sont passionnés par ces questions. Une meilleure compréhension des étapes d’une relation est aussi une solution au harcèlement sexuel.

LES JEUNES ROMPENT-ILS PLUS FACILEMENT AUJOURD’HUI ?

Ils ont du mal à établir des connexions vraies. Trop de méfiance, de contrôle de leur image, de peur. Par ailleurs, ils pensent que rencontrer des problèmes dans leur couple signifie ne plus être amoureux, alors qu’au contraire on ne peut pas s’aimer sans se disputer, pour faire de nos différences le point fort de l’amour.

POURQUOI EST-CE UN ENJEU DE SANTÉ PUBLIQUE ?

La rupture amoureuse est l’une des deux causes principales du suicide chez les adolescents. On sait que les personnes en couple vivent plus longtemps que les personnes seules. Ces dernières développent davantage de maladies de Parkinson et d’Alzheimer, sans oublier la paupérisation suite au divorce, l’isolement ou la dépression liés à la solitude. Et pour les violences conjugales, la solution qui a un vrai impact, c’est l’éducation affective, dès le premier geste.

JPEG - 79 ko


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé