• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Notre instinct mène souvent notre vie amoureuse dans le mur

love Intelligence 1 commentaires

Il est courant d’entendre dire : « Si seulement je m’étais fié à mon instinct ! », et cette remarque s’applique parfois à notre vie amoureuse. Cette sensation, lorsque l’on rencontre une nouvelle personne, (qu’elle soit faite pour nous ou non) est une intuition qui nous pousse ou nous freine, nous oriente ou nous désoriente. Mais cette intuition est-elle fiable ?

- Instinct et choix amoureux sont-ils idéalement liés ?

Derrière les rencontres amoureuses se cache une certaine forme de magie. Chacun se laisse alors porter par des émotions inexplicables, lesquelles font écho à une intuition tout aussi irrationnelle. Tout comme l’amour, l’intuition est peu rationnelle. Comment expliquer, par exemple, que tel aspect – sourire, charisme, humour, posture, regard – nous séduise chez l’autre, sans pour autant trouver le fondement de notre conviction naissante : « Cet homme, cette femme est fait(e) pour moi » ? Le conseil de Love Intelligence est de tenter de découvrir chez l’être qui vous attire si son ancrage, ses valeurs clés, son regard sur la vie, sa relation aux autres… et bien d’autres aspects, sont en harmonie avec ce que vous attendez d’un partenaire.

- Instinct et répulsion immédiate en amour. Comment réagir ?

À l’inverse, il nous arrive de nous laisser envahir par des sentiments négatifs ou un état d’alerte inexplicable face à une personne ou une situation. Cette perception qui s’installe nous déstabilise et rend compte d’un phénomène peu maîtrisable : « Il (elle) ne m’inspire pas ». Étudiez alors les éléments clés de votre rejet. Et demandez-vous s’il est possible de penser ainsi : « Il (elle) ne m’inspire pas, mais je me trompe peut-être ». Cette période d’incertitude est saine dès lors que nous savons avoir tendance à porter des jugements hâtifs, que nous avons passé de nombreuses années seul(e) ou souvent fait de mauvais choix amoureux. Ainsi, pour vérifier si votre sentiment négatif perdure, faites le choix de partager avec votre partenaire une nouvelle expérience (sortir, se balader, boire un verre…) pour mieux le découvrir. Refusez d’écouter votre voix critique intérieure spontanée avant de vous être dit : je pondère, je m’autorise à me tromper. Et vous aurez dix fois raison !

- Pourquoi ne pas suivre son instinct ?

Dans le domaine de l’amour, il est souvent difficile de ne pas suivre son instinct. En effet, l’intuition en amour, qu’elle soit négative ou source d’espoir, n’est pas toujours bonne à suivre, mais il en va ainsi, on part bille en tête !

- 1/ L’intuition positive : l’état amoureux va avoir tendance à occulter les défauts de l’autre, les comportements nocifs, aveuglé parfois par l’excitation amoureuse et le désir d’« avoir l’autre à soi ». Cette excitation inhibe alors notre réflexion et tend à confondre « simple attirance » et « instinct qui nous pousse à penser : “cette personne est faite pour moi !” »).

- 2/ Les projections : de même, les projections que nous nous faisons d’une relation faussent notre interprétation. Nous idéalisons, mettons l’autre sur un piédestal et fixons notre attention sur la volonté de réussir cette relation. Dans ce cas de figure également, une intuition négative peut naître : nous nous laissons guider par nos peurs, nos fantasmes, nos croyances, qui ne sont en réalité que le reflet de manifestations de nos expériences passées, que nous ne sommes pas toujours prêts à accueillir et affronter, et que nous projetons sur cette nouvelle rencontre. Bilan : Il est donc nécessaire de prendre du recul face à nos intuitions amoureuses. Souvent, celles-ci se révèlent peu constructives et ne font qu’accentuer nos craintes et nos angoisses les plus profondes.

- Le phénomène des plateaux.

Par ailleurs il existe un phénomène dit “des plateaux” mettant en avant la façon différente dont un homme et une femme développent leur attachement et leur désir. Le désir étant un besoin nécessitant de la distance et de la nouveauté, il convient dans un premier temps de cultiver cette distance pour ainsi mieux apprécier de se retrouver.

- Quand l’instinct tue la possibilité de réciprocité amoureuse.

Par exemple, il arrive bien souvent que des personnes se précipitent dans une nouvelle relation dès qu’un homme ou une femme tend vers leur idée d’idéal : elles suivent alors leur instinct. Elles se projettent dans une relation sans prendre le temps de connaître réellement l’autre, en causant parfois la rupture car un partenaire se désintéresse bien souvent d’une personne qui l’aime avant même d’avoir cherché à le connaître. Le partenaire qui voit la relation se précipiter et devenir quasi acquise va éprouver une réelle difficulté à accorder de la valeur à une personne qui ne prend pas le temps de découvrir ce qui fait sa singularité, son identité. Il se sent déçu que l’autre l’adoube sans s’être dévoilé. En effet, l’élan propre à l’état amoureux est un élan où on se dissocie de soi : on désire rejoindre l’univers de l’autre, on veut se séparer de soi, s’élargir, découvrir autre chose que soi, se transformer. Si l’autre nous montre son amour alors qu’il n’a même pas fait l’effort de nous découvrir, le processus que nous venons de décrire ne s’enclenche pas !

- Quand l’instinct nous pousse à la séparation, faut-il l’écouter ?

Lorsque la vie à deux tourne à l’orage, la décision de se séparer peut être prise de différentes façons. Beaucoup pensent instinctivement que le fait d’aller mal dans le couple ou de ne pas réussir à passer outre un ou plusieurs obstacles constitue une bonne raison de rupture. C’est parfois l’instinct qui pousse les deux parties à prendre une décision radicale concernant la relation. La croyance selon laquelle une relation doit être fluide crée un amalgame avec notre instinct. Cependant, en se penchant un peu plus sur le sujet, le vrai souci dans la relation qui apparaît n’est pas le conflit en lui-même, étape à traverser dans la vie du couple, mais simplement le fait de ne pas savoir comment le gérer.

Démuni, chacun va mettre en place son instinct de survie : je me sens étouffé, je romps car je ne vois pas d’autres solutions. Pourtant, un peu d’éducation affective nous permettrait de surmonter un par un les différends et d’apprendre à gérer nos différences. Rares sont les couples qui ne se disputent pas. De nombreux facteurs peuvent influencer négativement la relation, tels que le stress, la fatigue, le travail mais aussi et surtout les différences. En couple, si chacun suit son instinct, chacun se recroqueville, emprunte des issues de secours (ou s’isole à travers les écrans, le travail, le sport à outrance…) Certaines disputes pouvant sembler anodines cachent parfois de gros points de discordes et de non-dits au sein du couple. C’est pour cette raison qu’il est important d’acquérir une maturité affective et de créer une discussion ouverte dans le couple : 1/ prendre le temps de comprendre ce qui ne va pas et qui met à mal le couple. 2/ comprendre mutuellement les deux postures. 3/ trouver des solutions en faisant en sorte que chaque différence soit acceptée et respectée.

Lors de disputes, le ton monte fréquemment, les paroles dépassent la pensée et certaines décisions sont prises sur un coup de tête. C’est à ce moment-là que l’instinct nous guide. Il faut alors prendre du recul par rapport à cette petite voix intérieure qui, guidée par la colère vécue à l’instant T, peut nous faire prendre des décisions radicales qui ne sont pas vraiment celles que nous voudrions obtenir dans la relation. Nous ne savons pas gérer nos différences, et par manque d’éducation affective, nous prenons parfois de regrettables décisions définitives.

- Quand écouter son instinct en amour ?

Retenons que l’instinct est guidé par nos désirs et nos représentations profondes, que celles-ci soient conscientes ou inconscientes. Il n’y a pas un instinct qui dévoilerait la personne compatible et nous mènerait comme par magie à cette évidence. Au contraire, et comme nous l’avons souligné ci-dessus, l’instinct peut nous porter préjudice et nous orienter vers des prises de décisions parfois trop impulsives au sein de nos relations ainsi que dans notre vie en général. Mais ce n’est pas une raison pour ne jamais l’écouter !

Quand l’instinct en amour est SUPER utile !

Il est capital de prendre en compte ce que cette petite voix intérieure révèle de nous-même et de nos envies. Notre instinct en amour doit servir à nous faire respecter. Dès lors que vous ne vous sentez pas écouté(e), compris(e), il faut réagir, posément, afin que votre identité ne soit pas oubliée. C’est en se respectant que l’autre peut « agripper » qui l’on est. Dès que l’on s’oublie, on donne des billes à l’autre pour nous désaimer car il ne capte plus notre personnalité.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avis des internautes sur cet article :

  1. audrey

    Bonjour , Intéressée par vos formations , j’aimerais en savoir plus

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé