• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

La différence entre la solitude et le célibat

Introduction

Selon Dr. Sarah Adler, directrice clinique des services thérapeutiques chez Octave, les humains sont des créatures sociales et nous avons besoin des autres pour maintenir notre bien-être émotionnel. Mais il est intéressant de noter que passer du temps seul est tout aussi important afin de se connecter plus profondément à soi-même, explique Dr. Adler. Être seul n’est en fait qu’un état ; cela signifie que vous n’êtes pas avec d’autres personnes. Et la solitude est une émotion qui décrit un sentiment de tristesse attribué au fait de ne pas avoir de « connexion ». C’est-à-dire que vous pouvez très sainement être seul tant que vous vous sentez très connecté avec vous-même et/ou les personnes que vous avez dans votre vie.

Besoin de connexion

La vérité est que, peu importe à quel point une personne est naturellement introvertie ou extravertie, nous avons tous besoin de connexion : cela peut réduire le niveau de stress, laisser place à une vie plus longue et nous protéger de la solitude qui peut se présenter lors des situations difficiles qui apparaissent au cours de notre vie. La bonne nouvelle c’est que cette connexion peut se faire avec toute personne, la famille, les amis, les enfants, les partenaires amoureux.

Le couple

L’amour, les relations et les rencontres peuvent nous rendre plus heureux. Mais ils nous rendent plus heureux seulement quand nous acceptons d’apprendre ce que la relation a à nous apprendre. Toute relation amoureuse est une immense source de richesse pour évoluer. Et nombreux sommes-nous à ne pas accepter tout le « stretching » que requiert, souvent, la relation de couple. Une relation n’est pas saine, elle le devient, en cherchant à chaque fois à comprendre comment se respecter l’un et l’autre dans nos différences. Il vaut mieux profiter du célibat afin de trouver une personne qui nous correspond vraiment, au lieu de se précipiter dans une relation où nous sommes émotionnellement déconnectés. Mais en revanche, il est sain de chercher à deux comment toujours mieux communiquer ensemble et parfois, la relation amoureuse nous fait tellement grandir et évoluer, qu’on croit que l’autre n’est pas fait pour nous, alors que c’est parce qu’on rentre en travail dans notre relation d’amour. Il peut être normal de se sentir seul quand on est à deux mais ces périodes doivent être courtes. Donc nous pouvons être en couple et en même temps nous sentir seuls. Tout comme nous pouvons être célibataire sans nous sentir seul.

Différence entre célibat et solitude

La principale différence entre être célibataire et se sentir seul est que les personnes qui se sentent seules ne sont pas satisfaites de leur situation. Être célibataire est un état d’être et se sentir seul est une réponse émotionnelle à ce dernier. Nous pouvons être célibataire et heureux, mais généralement, cette période, pour la plupart des humains ne peut durer toujours, car notre constitution est programmée pour que nous nous sentions aimés. Selon la neurobiologiste Lucy Vincent, l’amour n’est pas seulement une affaire de sentiments mais aussi d’hormones de de neurones. Car afin d’assurer la survie de l’espèce nous sommes programmés pour tomber amoureux.

C’est quand on se sent seul qu’on aspire à un changement de situation et qu’il faut se mettre en marche pour trouver l’amour.

Le célibataire heureux

Il y a une idée fausse très répandue selon laquelle être célibataire signifie automatiquement que vous êtes seul. Le célibat vous permet de vous concentrer sur vous-même et sur la découverte de soi. Être seul n’est pas un sentiment et ce n’est pas un problème. C’est juste des moments dans la journée où on n’est pas entouré d’autres gens. Certaines personnes attendent avec impatience ces moments calmes où ils peuvent faire une pause et prendre du temps pour soi. Lorsque nous sommes seuls nous pouvons nous concentrer sur nos besoins, prendre soin de nous et améliorer notre bien-être général. De plus, passer du temps seul peut nous donner plein d’énergie qu’on peut ensuite partager avec nos proches. Puisqu’être célibataire signifie avoir le temps et l’opportunité de penser à soi, ces personnes se concentrent sur leurs objectifs de vie, leurs amis et leurs proches, et donc ne ressentent pas un manque d’amour. Ils peuvent avoir envie d’une belle rencontre mais ne souffrent pas de ne pas être à deux. Ils ne rentrent pas dans un tourbillon de pensées négatives autour du fait qu’ils sont sans relation amoureuse.

Les célibataires en solitude

Les personnes qui se sentent seules ne sont pas satisfaites de leur statut relationnel et elles veulent changer leur situation. Elles peuvent avoir été « célibataires heureux » quelques temps avant. La solitude est un état d’esprit. Nous pouvons nous sentir seul même lorsqu’on est entouré de personnes. Ressentir la solitude peut rendre les gens fatigués et déprimés. Ces personnes qui traversent cette phase ont tendance à se concentrer sur la seule chose qui leur manque (une relation amoureuse) plutôt que de se concentrer sur toutes les belles choses qu’ils ont déjà dans leur vie. Car leur manque d’amour leur est parfois insupportable, et il est donc fondamental de s’ouvrir aux rencontres et de ne pas baisser les bras. Le problème apparait quand ces personnes luttent contre l’insécurité et la peur de ne pas être désirable, ou de ne pas trouver chaussure à leur pied, ou d’être désabusé ; et donc elles ne provoquent pas les rencontres et ce qui se passe intérieurement peut être épuisant. Ne pas accepter son statut de célibataire est normal, c’est comme avoir besoin d’eau pour vivre mais ce qui compte est, en face de ce besoin, d’initier des actions pour rencontrer. En se mettant dans l’action, ils ne baissent pas les bras en se coupant de leur envie profonde d’amour et améliorent ainsi leur santé mentale et apprennent à s’ouvrir émotionnellement pour faire une belle rencontre.

Les effets négatifs de la solitude

Se sentir seul peut créer de nombreux sentiments chez les individus en fonction de leur psychologie et des circonstances individuelles, mais la chose importante à retenir est que les émotions sont comme des vagues et qu’elles passent avec le temps. La solitude est associée à un sentiment de vide, d’avoir peur d’être indésirable. Ces sentiments nous amènent en quelque sorte à cesser de nous occuper de nous-mêmes et nous rendent également moins susceptibles de tendre la main et de nous connecter à un autre. Si vous êtes coincé dans des pensées ou des jugements négatifs concernant votre solitude, cela peut avoir un impact sur votre désir d’interagir avec les autres et rendre plus difficile de vous sentir à l’aise et en confiance socialement, explique Dr. Adler.

Conclusion : comment sortir de la solitude

Notre métier, c’est de ne pas vous laisser sur le bord de la route de la solitude. Depuis 2007 nous avons accompagné plus de 100 000 personnes vers une rencontre constructive via notre Masterclasse Célibataire, notre coaching en face à face et notre coaching par téléphone.

Reconnaître et accepter consciencieusement nos émotions, adopter une position sans jugement, avec beaucoup d’auto-compassion, peut nous permettre de nous engager dans des activités qui favorisent les interactions sociales qui peuvent nous aider à nous sentir bien. Reconnaître nos sentiments peuvent aider à désarmer les sentiments de solitude, tout comme notre connexion profonde à soi-même, notre environnement et nos proches, même si on est littéralement seul.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé