• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

La charge affective et amoureuse : qu’est-ce que c’est ? Comment la gérer ?

Nous ressentons tous différentes émotions, sensations qui, parfois, deviennent trop lourdes à porter. Nous parlons alors de charge affective quand celles-ci provoquent des états dépressifs, anxieux, qui peuvent parfois même avoir une incidence sur le somatique : tachycardie, maladies psychosomatiques, troubles du sommeil… Nous nous intéressons ici à la charge affective liées à nos relations amoureuses. Nous parlons régulièrement de charge mentale, que la chercheuse Nicole Brais de l’Université Laval de Québec définit comme "ce travail de gestion, d’organisation et de planification qui est à la fois intangible, incontournable et constant, et qui a pour objectifs la satisfaction des besoins de chacun et la bonne marche de la résidence." Or la charge affective est tout aussi importante… voire plus ! En effet, le poids de nos relations, ou de notre manque de relations amoureuses, et de nos émotions peut amener au craquage, au burn-out, lorsque des contrariétés ou pressions se sont accumulées en nous. Love Intelligence fait le point sur ce qu’est la charge affective et amoureuse et vous éclaire pour l’alléger.

La charge affective et amoureuse : qu’est-ce que c’est ?

La charge affective, c’est lorsque des émotions, les choses que nous vivons avec les autres et avec soi-même, deviennent trop lourdes à porter. Saverio Tomasella, psychologue et psychanalyste la définit comme « la charge globale de tout ce qui se passe en nous et qui nous occupe ». Ce sont des sensations, émotions, pensées, sentiments qui pèsent alors trop lourd sur le psychisme au point de devenir handicapants. Cette charge affective altère le rapport du sujet au monde, à son environnement et à ses relations amicales et amoureuses.

Conseils : sachez vous écouter, vous reconnecter avec vous-même, apprenez à faire une pause, à trouver un équilibre entre ce que vous pouvez intérioriser sans que cela vous soit trop coûteux et à extérioriser ce qui ne peut être mis en sourdine : en effet, trop intérioriser peut amener à emmagasiner et accumuler des émotions ou pressions qui, à la longue, amènent au burn-out affectif. Pensez alors à ne pas taire ce qui mérite d’être dit ! Evitez le catastrophisme : prenez le temps de rationnaliser et de dédramatiser une situation qui, objectivement, n’a aucune raison de vous mettre dans tous vos états ! Accorder du crédit et de l’importance à ses émotions c’est bien, se laisser déborder par elles, au contraire, c’est mal !

Célibataire.

Les célibataires peuvent rencontrer cet état de surcharge affective et ce notamment alors que nous sommes confinés : entre questionnements permanents autour de la possibilité de pouvoir à nouveau faire des rencontres IRL, anxiété à l’idée de perdre du temps avec des rencontres qui n’aboutissent pas et peur de l’engagement à force de blessures répétées, le burn-out affectif est vite arrivé !

Conseils : si vous êtes dans cet état de charge affective et que différentes émotions, sensations et pensées deviennent envahissantes, tentez de relativiser. Les choses arriveront au moment voulu. Fournissez les efforts nécessaires et bousculez le destin pour rencontrer quelqu’un avec qui partager votre vie, mais ne vous mettez pas la pression ! Si vous venez de connaître une déception amoureuse, prenez le temps de vous recentrer sur vous avant de chercher à rencontrer quelqu’un à tout prix. Vos rencontres n’en seront que plus fructueuses si votre état d’esprit n’est pas dans une dynamique consumériste, de remplissage du vide à tout prix comme cela arrive souvent après une séparation. Plus vous vivrez votre célibat avec optimisme et ouverture d’esprit, curiosité de l’autre, rencontres sans enjeu, dans la découverte des personnalités, et plus vous serez disposé(e) à rencontrer l’amour !

En couple.

Les personnes en couple sont tout autant sujettes à la charge affective ! Questionnements sur l’amour de l’autre pour soi, angoisses sur la confiance accordée à l’autre, peur d’être trahi(e), déceptions… En couple, certaines émotions peuvent donner lieu à des frustrations générant une surcharge affective trop lourde à porter. S’ensuivent ainsi des disputes, des incompréhensions, qui donnent alors lieu à un cercle vicieux alimentant la charge affective déjà bien installée ! En effet, une charge affective trop lourde peut amener les protagonistes du couple à se disputer régulièrement : plutôt que de communiquer, ce sont les cris qui fusent, annihilant ainsi la possibilité même que les choses puissent évoluer dans le bon sens. Les disputes ne sont ainsi pas productives mais au contraire séparent les amoureux l’un de l’autre.

Conseils : privilégiez la communication non violente. Apprenez à faire part à l’autre de vos émotions sans adopter un ton forcément accusateur et ainsi générateur de conflit. Fonctionnez en trois étapes : exposez le problème, puis ce que cela a suscité comme émotion en vous, pour enfin formuler une demande.

Prévenir la surcharge affective.

Nous sommes, dès le jeune âge, habitués et conditionnés à taire nos émotions, à les mettre sous silence pour s’adapter au monde environnant. Cette sur-adaptation entraîne alors des frustrations qui donnent lieu à terme, à une charge affective trop lourde. La société actuelle, éminemment individualiste, pousse à la consommation de l’autre. Il y a également une injonction à réussir sa vie amoureuse, à être au top sexuellement, et cette ambition d’atteindre un idéal, cette pression déploient une charge affective et amoureuse qui peut finalement mener les relations à terme.

Au sein de Love Intelligence, nous sommes convaincus qu’une éducation affective permettrait de mieux penser les émotions qui nous traversent et ainsi mieux les gérer, pour permettre des relations à soi et aux autres plus épanouissantes. Apprendre à mettre des mots sur des éprouvés, transformer les éléments béta en éléments alpa, travailler la symbolisation et l’élaboration des conflits… Ce ne sont pas des choses intuitives ! Tout cela s’apprend, s’entretient et c’est pour cette raison que nous pensons qu’éduquer à l’affectivité permettrait d’éviter bien des charges affectives inutiles !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé