• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Faut-il aimer pour faire l’amour, ou faire l’amour pour tomber amoureux ?

S’engager dans l’inconnu ?

Cela passe par un premier regard. Touché, troublé, vous lisez l’intérêt, la tendresse, le désir et cela a suffi à déclencher une pulsion d’excitation. Et si c’était lui ou elle ? Comment le savoir ? L’amour s’abreuve d’émotions ardentes, de désirs irrépressibles et de jouissance à l’état pur. Il renverse l’âme, transcende la vie quotidienne et ouvre à la découverte de soi. L’acte sexuel sublime le tout en fusionnant les corps. Alors une relation d’amour sans sexualité peut être certes une relation d’amour, mais il lui manque une fusion qui rappelle aux esprits parfois contrariés la vérité de leur union. L’amour sans sexualité est plus difficile à maintenir.

La fin des clichés hommes femmes sur la sexualité et les sentiments.

Les clichés disent que les femmes ont besoin d’aimer pour faire l’amour, et les hommes, de faire l’amour pour aimer. Pourtant il n’y a pas de règles. Aucun doute, aimer c’est avoir envie de l’autre. Nous aimons penser que l’acte sexuel aide à aimer. Et d’un point de vue neuro-biologique, tout le prouve car nous développons les hormones de l’attachement via le sexe. Sans échange corporel, quelque chose dans l’amour ne se fait pas.

La différence entre faire l’amour en aimant, ou, sans aimer. L’amour est synonyme de plaisir parce qu’il y a du désir. Alors que sans amour le plaisir se vit comme un moyen de se débarrasser d’une tension. Pour jouir il faut une émotion qui dégage des ondes, des vibrations, des sensations fortes, alors… quand on aime vraiment, on est dans un tout. Le plaisir physique sans aimer crée une dissonance qui nous donne envie de quitter, partir, fuir car nous ne voulons pas donner de suite à l’attachement furtif qu’il a provoqué.

Dans quels cas le sexe peut faire naître des sentiments ?

Dans certains cas, le sexe peut nous faire naître comme couple et être à l’origine de l’existence de l’amour mais ce sont des cas finalement assez rares ; car les prédispositions à l’état amoureux sont le désir, le fantasme, le mystère, la curiosité de l’autre. Quand le sexe vient…après tout cela, alors tout est en bon ordre, c’est-à-dire que les liens d’attachements ont déjà commencé et la sexualité ne vient qu’en rajouter un. L’homme, la femme, se réveille après l’acte sexuel avec des liens d’attachements autres que ce désir assouvi.

Tandis que les conditions préalables au sexe sont le désir, la notion de possession, l’envie de plaisir partagé. Une fois ceci fait, on peut ne pas se revoir, jusqu’à l’envie prochaine… Nous connaissons trop bien ces mécanismes lors de nos accompagnements au sein de Love Intelligence pour vous raconter des sornettes. Tout faire dans l’ordre vous permet de construire 3 liens : émotionnels, spirituels, intellectuels et il ne manque que le 4e pour terminer le pilier de la chaise d’une relation solide : le lien sexuel !

Lire la suite de l’article

Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé