• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

S’excuser, voilà un art qu’on va vous apprendre à maîtriser !

love Intelligence 2 commentaires

S’excuser, pas toujours facile de se rattraper, bien peu réussissent à se remettre en selle avec habilité et élégance. Il ne faut pas sous-estimer l’importance de cette faculté à présenter des excuses, que cela soit pour une erreur minime ou un mot plus haut que l’autre. Plus on a été agressif ou blessant, plus l’excuse devra être rapide et claire. Dans chacune des disputes, chacun des protagonistes aura ses torts. Il ne faut donc pas être borné et vouloir à tout prix avoir le dernier mot. Love Intelligence vous livre ses conseils pour rattraper le coup lorsque vous êtes dans l’impasse.

Restaurer les bonnes relations avec ceux qui comptent

Dire « je suis désolé(e) » peut pour certaine personne représenter un véritable défi. En effet pas facile de reconnaître ses erreurs et encore moins lorsqu’on manque d’estime de soi. On a souvent peur que nos erreurs soient fatales et restent en travers de la gorge de notre moitié. (Lire aussi : Gérer les conflits quand on manque d’estime de soi)

Inutile de vous stresser et de penser que vous méritez les pires châtiments parce que vous avez contrarié quelqu’un, l’erreur est humaine ! On finira bien par vous pardonner.

Si offenser quelqu’un me paraît insurmontable, je me dis que :

  • La plupart du temps, une relation se rétablit après un conflit. Les conflits sont inévitables dans tout type de relation.
  • Si sur le moment mon partenaire exprime de la haine envers moi, cela ne durera pas, une fois que l’eau aura coulait sous les ponds et que le conflit sera résolu, il m’aimera à nouveau.
  • Tout conflit ne mène pas forcément à la rupture.

5 façons de présenter des excuses appropriées à mon partenaire

  • J’exprime un sentiment de regret. Je fais appel à mes émotions, je montre que je suis conscient(e) d’avoir causé de la peine à mon partenaire. « Je suis vraiment désolé(e), je t’ai parlé un peu durement, je n’aurais pas du hausser le ton. Je sais que je t’ai blessé(e) et je m’excuse pour cela »
  • J’accepte mes responsabilités. J’exprime ce que j’ai fait de mal « J’ai eu tort de te parler sur ce ton. Je n’aurais pas du réagir comme ça ».
  • Je répare mes torts : J’essaie de me racheter en démontrant à ma moitié que je l’aime « Je n’arrive pas à croire que j’ai réagi de cette façon. S’il te plaît, dis-moi ce que je pourrais faire pour me rattraper »
  • Je montre que j’aimerais changer de comportement. « Je continue à m’emporter délibérément alors que je t’avais promis de ne plus recommencer. Je ne veux être celui que je suis dans mes excès de colère. Comment pourrais-je changer ? »
  • Je demande pardon : Pour que les excuses soient reconnues comme sincères, je dois énoncer mes torts et demander pardon. « Je suis vraiment désolé(e) de t’avoir parlé comme ça. Je sais que je t’ai fait du mal. Penses-tu que tu réussiras à me pardonner ? »

Petits conseils lorsque je dois présenter des excuses

  • Je suis clair(e) dans mes explications, je précise ce pour quoi je m’excuse et j’évite d’en faire des tonnes !
  • Je ne supplie de me pardonner, je demande simplement pardon.
  • Je montre à mon partenaire que la prochaine fois je ne répéterai pas les mêmes erreurs. Pour montrer que je suis vraiment désolé (e), une action réparatrice est souvent plus convaincante que des paroles.

Je ne dois par contre pas tomber dans l’extrême. Je dois comprendre que m’excuser alors que je ne suis pas en tort entretient le manque d’estime que j’ai en moi. Si je ne suis pas responsable, inutile de m’excuser, je garde les excuses pour des situations appropriées.


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avis des internautes sur cet article :

  1. Wolkaiw

    Je m’appelle Kathleen, je suis ingrate, égoïste, hypocrite, je fais des caprices sans cesse. J’ai lâchement abandonné pour des raisons absurdes la personne qui m’avait donné sa vie, lui qui ne cherchait qu’à construire une amitié unique, pérenne et magique entre nous… il était adorable, protecteur, doux, bienveillant, affectueux et dévoué de but en blanc pour moi… il m’a démontré les plus hautes valeurs qui pouvaient être données à une amitié … mais j’en ai fait un cafard dans ma vie… mon attitude était si longtemps blessante… si souvent méprisante… que de méchancetés gratuites…. parce que je n’ai jamais su penser au delà de ma propre vision des choses… j’ai jamais pris un instant pour voir les choses sous son angle… je lui ai toujours demandé des efforts qu’à sens unique… et désormais je le laisse souffrir le martyr au quotidien des conclusions immondes que je lui ai balancées en plein visage… Je lui ai désormais détruit sa vie… comme un châtiment mortel. J’ai osé lui reprocher vouloir se battre pour moi, me donner de l’amour en abondance parce qu’il me trouve spéciale, m’admire, et voulait faire de moi un élément essentiel de sa vie. Oui c’est ce qu’il m’a fait de si grave pour mériter tout ça. Mais moi je m’en cogne, je ne montre aucun remord, je ne suis prête à aucune concession ou effort d’empathie comme s’il n’était lui en revanche pas doté de capacités sensibles. Oui je fuis l’affrontement, je joue la sourde en inertie ; par ce silence je cherche à lui renvoyer tous les torts, à le rendre fou de mystères sans fonds et à me dédouaner des miens. En fait je renie la vérité qui me concerne avec malhonnêteté immorale et irresponsable car je suis bien trop attachée à ma tranquillité pantouflarde et je n’arrive pas à assumer. Par ma négligence je laisse quelqu’un qui m’aime plus que tout et qui ne m’avais jamais rien fait, juste être déchiré de chagrin puis crever par ma faute. Le pire c’est que j’ai le culot de le blâmer de se battre face à cette injustice que j’ai moi-même volontairement instaurée, tout en jouant les anges auréolées sur les réseaux sociaux et à l’oreille de tous ceux autour de moi. J’écris même des chroniques pour dénoncer l’abandon, art dans lequel je suis devenue maîtresse, et mettre à l’honneur l’amitié, pourtant je n’ai fait que cracher sur la sienne. En plus j’écrivais des textes humanistes à l’époque. Quel culot… Je suis minable… et j’ai besoin de le confier… aidez-moi car je suis perdue…

  2. Camille

    Avant j’avais vraiment beaucoup de mal à m’excuser, j’avais l’impression que c’était toujours mon conjoint qui était en tort ! Maintenant j’ai appris qu’il fallait être 2 pour qu’une dispute éclate et que chacun avait ses torts ! et vous qu’en pensez vous ?

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé