• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

L’immaturité affective, définition

love Intelligence 5 commentaires
JPEG - 46.3 ko

C’est quoi ?

Définition :

L’immaturité affective n’est pas une pathologie mais elle est gênante à partir d’un certain degré. La maturité regroupe un champ très large dont fait partie la maturité affective. Elle s’acquiert au court de notre développement, dès la naissance. Le développement intellectuel est totalement indépendant de l’évolution affective : une personne peut être très intelligente et au contraire être immature affectivement !

Caractéristiques :

On sait que la maturité est acquise si, par exemple, la personne est bien dans un groupe, si elle sait gérer ses conflits internes avec une angoisse modérée, et si elle sait aussi garder sa capacité critique et d’auto-critique. L’immaturité, en général, est donc une carence dans les processus du développement de la maturité. Et l’immaturité affective « un retard dans le développement des relations affectives ».

Lire la suite de l’article :

  1. C'est quoi ?
  2. Les traits caractéristiques de l’immaturité affective
  3. Les causes de l’immaturité affective
  4. Enjeux de l’engagement en rapport avec la pathologie


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avis des internautes sur cet article :

  1. Akila

    Bonjour, je suis une immature affective.J’ai 50 ans, aujourd’hui alors je me suis soignée. Mais plus jeune c’était dramatique, les moments intimes, je ne comprenais pas, ce que mes partenaires me voulaient. C’est à dire une aventure sexuelle

  2. Zascalo

    Bonjour, je suis un immature affectif de 44ans. séparé depuis 2 ans, me voilà reparti dans une nouvelle aventure. En vous lisant j’ai peur. Ma nouvelle femme quitte son mari pour moi… Comment ne plus être immature affectif, comment dépasser mes avantages à le resté ? j’ai besoin d’aide. Je vous serais reconnaissant de me donner des pistes. Bien cordialement

  3. KODZO

    Le fils de ma compagne a 18 ans et il se comporte encore comme un petit garçon à qui on arrache sa maman. Il continue par vouloir partager l’intimité de sa mère et de ses sœurs plus âgée que lui. Il vient souvent s’introduire dans notre vie affective même passée 23h. Il a été trop longtemps couvé par sa mère. Il a grandi entre sa mère et ses deux sœurs ainées. Il a une mauvaise relation avec son père. Il n’accepte pas non plus la compagne de son père. Il n’a aucun copain. Au collège comme au lycée, il se faisait entourer que de filles. Il n’a jamais eu de relations sexuelles avec aucune fille. Pourriez-vous m’aider à comprendre son problème ?

  4. lydiagrujic

    C’est bien beau tout ça mais comment on se soigne et devient mature affectivmt ? Merci

  5. létélo

    Bonjour ! j’ai lu cet article, et je me rend compte que je suis effectivement une « immature affective ». Mes parents ont divorcé quand je n’avais que 2 ans, et ma mère s’est remariée 3 ans après mais avec un étranger. J’ai été consciente de cette absence paternel depuis l’age de 3 ans, et malgré la présence du nouveau mari de ma mère, bien que je l’ai appelé papa aussi par la suite, j’ai toujours ressenti un grand vide dans ma vie. En amour, je n’ai connu que des déceptions. Je tombe facilement amoureuse, et je me lasse très très vite aussi. Je peux être très passionnée aujourd’hui, et quelque temps après ne plus rien ressentir du tout. En ce moment pourtant, j’ai 24 ans, et je suis sur le point de m’engager avec quelqu’un, seulement j’ai peur de tout gâcher une fois de plus. Je me dis que ce manque est en train de me rattraper, pourtant j’ai repris contact avec mon père et ce depuis 2 ans. J’ai peur que mon fiancé finisse par m’abandonner aussi à son tour, comme les autres avant lui. J’ai toujours besoin qu’il me rassure qu’il m’aime ou qu’il pense à moi. Il ne se passe une journée sans que je panique, et sans que je me pose mille et une question. J’angoisse à chaque fois qu’il ne m’écrit pas ou qu’il ne m’appelle pas. Je vous en prie, si vous pouvez me donner quelques conseils, je vous en serai vraiment reconnaissante.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé