• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lov'thèque
    fin-menu
  • Conseils Personnalisés

    Une équipe de conseillers
    certifiés Love Intelligence®

    Un accompagnement en conseils
    clairs et concrets depuis 10 ans

    Notre longue réponse à votre
    description de situation
    Équipe Love Intelligence
  • 5 Déclics pour
    SORTIR DU CÉLIBAT
    La méthode Florence

    Trouver l'amour est une question de déclics sur soi


    Redevenez maître d'une vie amoureuse épanouie.

    La Méthode Florence vous aide à provoquer les déclics que vous n'aviez pas encore réveillés.

    Confiance
    12500 PERSONNES
    qui nous ont fait confiance
    Confiance
    8 PERSONNES SUR 10
    débutent une relation sérieuse
    dans les 4 mois
    Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
  • Heureux à deux
    JE RENFORCE MON COUPLE
    New couple

    Vous-voulez redécouvrir et renforcer votre relation ?


    Lovers Letter

    DÉCOUVREZ LA LOVERS LETTERS :

    15 min par semaine pour que l'amour grandisse avec le temps, et non l'inverse.

    Laissez vous surprendre par votre couple !

    E-mail
    COMMENT ÇA MARCHE ?

Je crois que je n’arrive pas à oublier ma relation passée, comment faire pour m’en sortir ?

Vous vous remémorez sans cesse des moments passés avec votre ancien partenaire ? Chaque lieu, chaque événement, vous renvoie à la période que vous avez vécue ensemble ? Vous vous sentez triste, voire nostalgique, lorsque vous en parlez ? Nul doute, il semble bien que vous ayez du mal à faire le deuil de votre relation passée.

- Pourquoi parler de « faire le deuil » quand il s’agit de la fin d’une relation, d’une simple rupture amoureuse ?

  • Parce que rien n’est simple justement. Dans le cas de la relation amoureuse, une rupture suscite de grands bouleversements : sentimentaux mais aussi dans l’organisation de la vie et surtout dans l’image qu’on a de soi-même.
  • Ces bouleversements provoquent un stress intense, que les psychologues appellent « syndrome d’adaptation au changement » et qui représente, pour tout type de séparation (partenaire, illusion, deuil…), la capacité à faire face aux conséquences qu’elle implique dans notre vie future.

- En quoi est-ce si difficile ?

  • Après la séparation, nous nous retrouvons face à nous-mêmes et à l’échec d’une relation à laquelle nous tenions (c’est en général dans ce cas que la rupture est difficile et le deuil pénible). L’échec touche alors à la vision que nous avons de nous-mêmes, une vision tout à coup déformée et négative.
  • Nous nous sentons dévalorisés parce que nous ne sommes pas parvenus à maintenir cette histoire dans la durée. Parfois même, une certaine culpabilité apparaît, que l’on soit ou non à l’initiative de la rupture.
  • Faire le deuil, c’est parvenir à l’acceptation de cette rupture, et cela peut parfois prendre beaucoup de temps. Tout dépend de la nature du lien, de sa durée, de l’investissement affectif, mais il est tout à fait probable que vous ayez besoin de plusieurs mois, peut-être plusieurs années à passer ce cap.

- Est-ce normal que je me sente si mal ?

  • Et vous ne devez pas vous en sentir plus faible ou plus coupable, c’est tout à fait normal. La rupture d’une relation dans la durée peut être assimilée à un choc, comparable à un choc physique lors d’un accident, voire un véritable traumatisme psycho-affectif.
  • Ce traumatisme amène tout naturellement à une dépression passagère, souvent brutale, due à une chute vertigineuse de l’estime de soi.
  • Pourquoi ? Tout simplement parce que, avec la séparation, vous avez perdu le regard aimant et positif que vous receviez de l’autre. Ce qui affecte directement l’image que vous avez de vous-même, et donc votre confiance en vous.
  • Au-delà de la rancœur, de la colère ressentie envers l’autre, c’est en soi que l’on ressent la violence de cette séparation – même si elle est vécue comme un soulagement et la fin d’une histoire sans issue. Vous vous retrouvez seul à vous-même, incapable de vous projeter désormais avec l’autre, dans un avenir commun. C’est là aussi que la souffrance se joue.

Comment réagir alors pour vraiment effectuer son deuil, passer à autre chose ?

Vous l’avez compris, toutes ces étapes douloureuses sont nécessaires pour passer à autre chose. Mais il faut surtout veiller à suivre, pas à pas, sans précipitation, toutes les phases qui, en vous aidant à passer cette rupture, vous ouvriront la voie vers de nouvelles rencontres.

→ Sachez exprimer votre chagrin, votre colère : n’ayez pas peur (ni honte) de pleurer, de dire votre rage, votre rancœur, mais sans jamais les retourner ni contre vous, ni contre votre entourage.

→ Appuyez-vous justement sur cet entourage : ne vous renfermez pas sur votre chagrin, ça ne vous avancera à rien sinon à prolonger le deuil. Acceptez d’être consolé, entouré, pris en charge aussi parfois pour lâcher du lest et reprendre pied.

→ Ne vous alarmez pas face à cette dépression passagère qui vous tenaille et vous fait perdre goût à tout. Le soutien de votre entourage, le temps de la « guérison », vous aideront à en sortir peu à peu.

→ Attachez-vous à reconstruire cette estime perdue par la séparation. Réalisez que vous êtes la même personne qu’avant la relation, avec ses défauts et ses qualités : rupture, tristesse, dépression ne changent rien à ce que vous êtes profondément.

→ Une fois que vous avez repris pied, sachez analyser votre relation, les raisons de la rupture, les responsabilités de chacun. En fonction de tout cela, reconsidérer sa vie amoureuse, ses attentes et les erreurs qu’on ne souhaite pas reproduire.

→ Prenez votre temps ! Evitez de vous lancer dans une autre histoire trop vite, qui risquerait d’échouer. Sachez apprécier votre nouvelle liberté de célibataire et vous amuser !

Et n’oubliez pas : cette rupture peut vous enrichir considérablement si vous en faites le deuil correctement, car, en amour, « Les bonnes fins font toujours les bons débuts » !

Vous ne parvenez pas à surmonter votre dernière séparation ? Notre guide « Comment surmonter une rupture difficile ? » vous accompagne dans cette étape décisive pour vous retrouver et vous ouvrir de nouveau à l’amour.
Retrouvez d’autres réponses d’experts à vos questions :


Avis des internautes sur cet article :

  1. Alors voilà ça fait bientôt 3 mois que je ne suis plus avec mon copain mais je n’arrive pas à passer à autre chose pourtant j’i essayé de parler à d’autres mecs et tout mais rien, même si eux veulent quelque chose je n’arrive pas. on s’est revu pour se rendre nos affaires, on se parle normalement même si il s’est qu’il m’a fait du mal, on s’entend encore super bien, on s’est dit pleins de choses, je sais qu’il a eu une autre copine depuis mais ça n’a duré que deux jours, je lui ai demandé de me faire un calin, il a directement accepter et en s’en est fait deux autres après. Il m’a confié quelque que personne ne sait même si c’est pas une choses très importante.. je ne sais aps quoi faire, pouvez-vous m’aider et me conseiller ? Petite info, je passe le nouvel an avec lui et d’autres potes filles et mecs.

    Popo.A
  2. Bjr, je vivais en couple depuis 2 ans, je ne comprenais pas sa prise de distance et sa froideur après qq mois ayant des doutes j’ai fouillé et j’ai trouvé des mails ambigus lui ça la mis en colère et il faisait ce qu’il voulait on ne partageait plus rien ensemble après maintes disputes qui devenaient virulentes, je suis tombée malade et au chômage, il m’a dit que c’était fini, qu’il n’y avait plus rien à sauver, nous vivons actuellement sous le même toit pour raison économique, l’ambiance est distante,froide il fait ce qu’il veut, moi j’ai tjrs des sentiments pour lui, je l’aime tjrs, lui me dit qu’aussi mais c’est définitivement fini, nous avons encore qq rapports sexuels mais des que l’acte est terminé, je le ressent mal à l’aise, je n’arrive pas a prendre une décision définitive de part mes sentiments j’en souffre énormément que dois je faire, merci pour votre aide…

    Pupka
  3. Ssoellle si vous repassez par ici, ce que je doute… Mais on sait jamais. Bon courage à vous. Vous sortez d’une grande relation, qui s’est transformé en enfer vis à vis de vos principes. Ce que je vais dire peut paraître bête mais ce que vous traversez, cette souffrance, est normale et surtout… VA PASSER. Certes le contexte sera difficile puisque vous avez 2 enfants avec cette personne. Mais avec le temps et un certain recul, vous ne verrez plus votre ex mari comme l’amant fougueux de ces années de « bonheur » ( bonheur que vous ne supportiez plus, soi dit en passant, mais vous le verrez plus tard ). Je vais vous formuler quelques conseils qui, si vous le suivez bien, vous aidera. Conseils à suivre chronologiquement :
    - évacuez toutes vos émotions ! de n’importe quelle manière. Pleurez, défoulez vous, hurlez, bref vous avez un surplus d’émotions à évacuer à 200%, sinon si vous gardez et refoulez tout, cela vous rongera de l’intérieur et mettra en place des mécanismes et des souffrances profondément ancrées en vous, avec le temps.
    - Prenez soin de faire tout ceci en etant entouré de PERSONNES EN CONFIANCE, si possible évitez des amis communs a votre ex compagnon. N’aillez pas peur de les embêter avec ça, et dites leur juste que vous comptez vous sortir de ce mauvais moment, que ca ne durera qu’un temps, mais que vous avez besoin d’eux.
    - Vous ne pouvez pas couper les ponts car vous avez des enfants en commun, ça va rendre le deuil plus difficile, mais pas impossible. Donc expliquez clairement à votre ex compagnon que les seules relations que vous entreprendrez dorénavant, seront pour le bien de vos enfants et leur éducation. Forcez vous à ne pas craquer et envoyer des textos d’amour, des « et si », ou ne répondez pas aux siens, sinon le deuil ne se fera pas. Ces comportements, c’est beau au théâtre ou dans les films, mais pas dans la vraie vie.
    - Prenez soin de vous. Au début cela impliquera que vous vous forciez. Sortez, faites de nouvelles rencontres, concentrez vous sur vos passions, reprenez tout ça. Prenez soin de votre corps, de vos tenues. Vous vous direz peut être « a quoi bon », sachez aussi vous détachez et ne plus vivre AU TRAVERS de quelqu’un, mais plutôt POUR VOUS. Vous êtes née seule, vous mourrirez seule. Le reste, c’est VOTRE vie, qui a croisé des chemins de centaines d’autres vies, et qui en croisera bien d’autres. Le couple ce n’est pas 1+1 = 1. C’est 1 + 1 = 3. Votre vie, la sienne, et votre vie en commun.
    - Le passé appartient au passé. Le présent, la réalité, c’est que vous êtes là, seule, avec des enfants qui ont besoin de vous. Et le futur se construit jour après jour. Des gens entrent dans votre vie, d’autres en sortent.
    - Forcez vous réellement à ne plus contactez votre ex compagnon en mode « love ». Faites le que pour vos enfants. Vous savez qu’il n’est plus possible de construire quelque chose avec cet homme. La rupture est là, les faits sont là. Ressasser le passé et les souvenirs, c’est inutile. Adoptez un état d’esprit ou vous acceptez la rupture et toutes les souffrances que cela implique, et que vos futures actions n’auront pas pour but une reconquête déjà condamnée mais plutôt une volonté en acier de retrouver son autonomie, son statut de célibataire, et de tourner une page de votre vie pour en démarrer une autre. Le plus précieux et vrai des conseils que je vais vous donner est le suivant : Ne prenez AUCUNE décision impliquant le long terme tant que vous êtes encore dans cet état de choc émotionnel. Que ce soit quitter le boulot, déménager à l’autre bout du pays etc. et par dessus tout, commettre l’irréparable à cause d’une souffrance trop forte. Une fois vos esprits retrouvés au bout de quelques temps, vous pourriez regretter amèrement et fortement votre geste. Et j’insiste là dessus. Pour finir, je pense que dans votre situation, il serait bénéfique voir très important de vous faire suivre par un professionnel qui vous aidera à surmonter cette période douloureuse. On ne se remet pas de 17 ans de vie commune en claquant des doigts. Peut être une médication sera envisagée voir recommandée si cela persiste trop ou si vous n’avez plus d’appétit du tout, plus de sommeil etc. Là aussi avant de franchir le pas je vous conseille de vous renseigner sur des méthodes alternatives naturelles efficaces avant de vous médicaliser. Gardez la tête haute, vous avez fait le plus difficile mais le plus bénéfique des choix : cesser une relation que l’on sait malsaine / condamnée malgré un amour fort et sincère pour la personne. C’est tout à votre honneur, et croyez moi que pour avoir vécu cela aussi, lorsque vous vous sentirez mieux vous serez fière d’avoir pris une telle décision. Vous vous êtes respectée, vous avez fait le bon choix. Assumez le jusqu’au bout en dépit de toutes les périodes que vous allez traverser et je peux vous jurer que ce ne sera que bénéfique pour vous. Je ne repasserai pas par ici, alors je vous souhaite bon courage et bonne continuation. La vie n’est pas terminée, on vit plusieurs vies dans une vie. Une d’entre elle s’est terminée, une autre commence ( ce qui implique une remise à zéro des repères et qui pourrait accentuer votre souffrance, mais tenez bon, c’est une étape à franchir et le plus dur est passé ).

    Anonymous
  4. nous etions ensemble de 17 ans, 2 enfants il y a un an j ai decider de le quitter parceque je ne suportais plus cette situation, mon souci est que je l ai quitter par obligation mais je l aime toujours nous avons essaye plusierus fois de nous remetrre ensemble et entre temps lui m a trompe je souffre bcp je n en peux plus

    sosoellle

L’email et autres informations que vous nous transmettez sont, UNIQUEMENT, destinées à Love Intelligence®. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée).
Pour toute demande, adressez-vous à contact@love-intelligence.fr

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé