• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lov'thèque
    fin-menu
  • Conseils Personnalisés

    Une équipe de conseillers
    certifiés Love Intelligence®

    Un accompagnement en conseils
    clairs et concrets depuis 10 ans

    Notre longue réponse à votre
    description de situation
    Équipe Love Intelligence
  • 5 Déclics pour
    SORTIR DU CÉLIBAT
    La méthode Florence

    Trouver l'amour est une question de déclics sur soi


    Redevenez maître d'une vie amoureuse épanouie.

    La Méthode Florence vous aide à provoquer les déclics que vous n'aviez pas encore réveillés.

    Confiance
    12500 PERSONNES
    qui nous ont fait confiance
    Confiance
    8 PERSONNES SUR 10
    débutent une relation sérieuse
    dans les 4 mois
    Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
  • Heureux à deux
    JE RENFORCE MON COUPLE
    New couple

    Vous-voulez redécouvrir et renforcer votre relation ?


    Lovers Letter

    DÉCOUVREZ LA LOVERS LETTERS :

    15 min par semaine pour que l'amour grandisse avec le temps, et non l'inverse.

    Laissez vous surprendre par votre couple !

    E-mail
    COMMENT ÇA MARCHE ?

Féminine et indépendante mais seule

Question posée sur notre site « 5 clés pour Trouver l’amour. Méthode Florence »

3% de nos cas sont mis en ligne et sont modifiés pour le respect de la vie privée

Virginia, 36 ans, a connu plusieurs relations de quelques années, mais qui n’ont jamais débouché, comme elle l’aurait aimé, sur la construction d’un foyer.

Elle vient de rencontrer un homme mais craint de retomber dans les mêmes erreurs que par le passé : une histoire impossible.

Elle décide donc de consulter le coach Love Intelligence pour l’aider à voir plus clair dans son avenir amoureux.

Son expérience du coaching : via notre site 5 clés pour trouver l’amour avec la Méthode Florence.

JPEG - 205.2 ko

"Virginia vient me voir alors qu’elle vient de tomber amoureuse d’un Américain, Ben. Elle a 36 ans. Elle est toute malheureuse de se dire que cette histoire va durer 3 ans pour n’aboutir à rien du tout et qu’elle va se retrouver à 40 ans seule, sans enfants.

« Mais pourquoi faut-il donc que je tombe sur des hommes dont les histoires sont impossibles » me dit-elle. Avant, elle a été amoureuse pendant 2 ans de Rodolphe, qui était extrêmement charmant, joueur et équivoque avec elle : mais ils ne se sont même jamais embrassés !
En se remémorant ses histoires passées, elle me raconte qu’elle est tombée amoureuse d’un homme, est partie en mission 8 mois et quand elle est revenue, une femme « lui avait mis le grappin dessus » et était enceinte de lui.

J’ai trouvé tout de suite formidable que Virginia ait déjà fait un grand pas : elle était consciente de s’être engagée, d’elle-même, de sa propre volonté, dans une histoire dont elle connaissait à peu près l’issue. Elle se demande maintenant : pourquoi encore choisir un destin de femme heureuse 8 semaines par an, le temps des vacances ensemble ?

En fait, Virginia ne se fait plus confiance. « Ai-je de la malchance, ou suis-je finalement attirée par des histoires compliquées ? ». Infiniment déçue par ses histoires d’amour, Virginia me déclare : « Je ne veux pas me fourvoyer dans une histoire qui me fait vivre à 100 à l’heure quelques semaines par an. Je veux rencontrer un homme qui me convient et avoir la force de quitter Ben. »

L’être humain ne peut que répéter ses erreurs s’il ne les comprend pas. Elle vient de toucher du doigt ce problème-là. Nous allons dans le bon sens !

Nous avons donc commencé par décortiquer les motivations de Virginia sur ses 3 dernières relations. Je m’attache surtout à comprendre sa non-relation avec Rodolphe.

Elle me raconte ce qu’il lui disait et je comprends que toute personne lucide, non emberlificotée dans cette histoire, aurait tout de suite compris que Rodolphe n’était pas attiré par elle et n’a jamais eu l’intention de poursuivre une relation amoureuse.
Les phrases mêmes qu’il prononçait et que Virginia pouvait parfois me répéter mot à mot étaient d’une franchise incroyable : « Je suis heureux de t’avoir rencontrée, tu es une amie sincère pour moi. Je me sens très proche de toi. »

Mais Virginia interprétait cette phrase à son avantage, elle y voyait une ouverture. Elle lui faisait des appels du pied. Et lui, toujours courtois, répondait par un compliment : « tu es la plus charmante ce soir, je suis très fière de t’avoir à mon bras ». Il était joueur et aimait la flatter. Mais le pire dans cette histoire est qu’après 2 ans de torture pour Virginia à chaque fois qu’elle voyait cet homme, elle s’est finalement rendue compte qu’il ne valait pas grand-chose. « il n’est pas très intelligent, il a du sex appeal et c’est en plus un gentleman, mais en fait, il est un peu trop simple. Je m’ennuie finalement dans nos discussions. »

Quel dommage qu’elle ne s’en soit pas rendue compte avant. Je lui explique combien il est important decréer une intimité d’échanges qui permette de se faire une opinion sur les liens qui nous unissent. A rester dans le jeu ou la joute verbale, de la pure séduction, on oublie d’aller vérifier que cette personne a des valeurs qui sont les nôtres ou que nos connexions intellectuelles sont suffisamment fortes pour durer.

Virginia avait-elle finalement vraiment envie de faire des rencontres qui déboucheraient sur une relation véritable ? Elle ne comprend pas ma question. Et pourtant, je reprends période par période son comportement qui démontre qu’elle avait tous les signes annonciateurs que telle ou telle relation était sans issue. Elle reconnaît elle-même qu’elle aurait pu voir ces signes plus tôt – qu’elle les a volontairement occultés.

Nous avons longuement travaillé à rassembler tous les indices qui permettent à Virginia de comprendre que son Américain ne veut pas s’engager et ne quittera pas son pays.

C’est toujours elle qui va là-bas (soit disant, il a peu de vacances et peu de moyens), il ne l’appelle presque jamais mais est toujours très disponible quand elle l’appelle.. et j’en passe.

Tout confirme qu’il ne veut lui laisser aucun indice qu’elle pourrait interpréter comme « je suis prêt à construire une belle histoire avec toi » ou « je fais avancer notre relation amoureuse ». Leur relation est idyllique quand ils sont ensemble. Mais elle stagne depuis 12 mois qu’ils se connaissent.

Je fais alors redéfinir et préciser son objectif à Virginia (il faut qu’elle se plante son objectif bien clairement dans son esprit). Cela prend un peu de temps mais nous aboutissons sur cet objectif du coaching : « Je veux savoir comment être à même de repérer un homme qui me respecte et m’épanouisse. »

Elle se décide à quitter Ben 6 semaines plus tard.
Elle est très déçue car cela n’a pas provoqué chez lui la moindre réaction. Elle pleure beaucoup mais elle est enfin fière de prendre sa vie amoureuse en main.
De mon côté, je n’allais pas la laisser tomber au moment où elle était en fin sur la bonne voie. J’étais sûre qu’il allait se passer de belles choses pour elle.

Je décide de lui faire faire un tour d’inventaire des hommes qui, ces dernières années, lui ont tourné autour ou se sont tout simplement intéressés à elle mais ne lui ont pas convenu. Cela semble l’ennuyer mais je lui demande un petit effort.
Dans son récit, une histoire me couple le souffle. Cela fait 5 ans qu’elle veut dîner avec un homme, Antoine, prestataire de sa société qui est toujours très aimable avec elle. Elle l’a toujours trouvé charmant et avec un petit look qu’elle aime bien. Elle se sent sensible et cela lui plaît. Elle sait qu’il ne lui a proposé aucun RV galant car elle se dit que pour lui, ce ne serait pas simple de lui proposer un RV galant étant donné que 50% de son chiffre d’affaires tient aux commandes que la société de Virginia lui passe.

Il a pourtant déjà tenté des ouvertures mais Virginia avait toujours d’autres choses plus importantes ou était alors dans des histoires d’amour.

Je lui demande pourquoi elle n’a pas donné suite. Elle me répond : « Étonnamment, je ne saurai pas vous dire pourquoi. »

Le problème actuel est, qu’il y a 3 semaines, elle a cru comprendre que cet Antoine était « maqué » avec une « fille pas intéressante »(Rita) de sa boîte, « qui n’a rien pour elle ». Et cela l’a rendu folle contre elle-même – elle aurait dû ne jamais perdre toutes ces années. Elle ne semble pas en être sûre malgré tout. Je lui demande pourquoi alors, à ce moment là, elle n’a pas cherché à vérifier l’information ou à prendre un café avec lui. Elle me répond : « C’est vrai, je suis bête, j’y ai pensé à ce moment-là et puis je suis passée à autre chose ».

Et la voilà qui repart de notre RV déterminée à lui proposer un resto.

Elle se rend compte qu’en fait il a déjà eu une histoire avec cette Rita il y a deux ans et qu’ils ont recommencé. Et la voici déterminée à faire casser cette histoire et elle se convaincue d’être passée à côté de l’homme de sa vie.

Tout cela me confirme qu’elle cherche les histoires impossibles et qu’elle ne change pas. Je ne m’étendrai pas sur la manière dont Virginia s’est convaincue que cette Rita et lui n’avaient rien à faire ensemble. J’ai démonté avec elle son mécanisme d’attirance que vous aurez bien compris et elle l’a peu à peu reconnu. Je lui parle de respect d’elle-même et ce que cela veut dire pour elle. En fait, Virginia pense inconsciemment qu’un homme qui s’intéresse à elle ne vaut pas grand-chose puisqu’il s’intéresse à elle et à personne d’autre, c’est qu’il n’a pas de valeur.

Les psys travailleraient en profondeur et sur le long terme ce problème. Mais ce n’est pas mon métier et j’amène déjà Virginia à prendre conscience qu’elle fait tout pour ne pas « servir » son bonheur.

Nous nous mettons alors à travailler sur ce que voudrait dire pour elle « servir son bonheur ». Tout ce que cela implique dans sa vie amoureuse. Et nous en venons irrémédiablement au fait que qu’elle rejette ceux qui lui manifestent un intérêt. On met le doigt sur le fait qu’elle ne cherche même pas à les mieux connaître.

Je propose à Virginia de chercher tout d’abord à mieux connaître Antoine avant de se dire qu’il est l’homme de sa vie. Elle trouve un moyen astucieux de créer des RV réguliers avec lui. Elle apprend qu’il est en effet avec Rita. Mais je lui conseille de ne rien laisser paraître de son attachement. Je lui dit qu’elle n’a pas le droit d’être manipulatrice. Elle peut en revanche lui montrer son vrai visage, se donner à connaître à Antoine. Je lui donne un certain nombre de techniques pour qu’elle lui pose les bonnes questions afin que lui aussi se révèle à elle. Ces techniques ont pour objectif de les mettre sur des sujets vrais, qui les amènent à avoir des discussions assez profondes et à créer ainsi le plus de complicité possible.

Je lui conseille de faire aussi l’effort de s’intéresser aux 2 derniers hommes qui ont montré de l’intérêt pour elle et d’essayer, juste pour s’amuser et ne pas perdre son temps, de comprendre ce qui est le meilleur en eux, ce qu’ils ont de plus intéressant ou touchant.

La vie est bien faite parce qu’il s’avère qu’Antoine en fait ne lui plaît pas beaucoup. C’est un graphiste qui semble avoir une vie bien trop désordonnée pour elle. Elle trouve qu’il n’a pas d’ambition et qu’il ne sait pas ce qu’il veut. Elle trouve aussi cette Rita si nunuche qu’elle se dit qu’il ne doit pas être fait pour elle. Voilà donc Virginia qui retrouve une certaine forme de cohérence interne : elle raisonne et va chercher en elle tous les éléments qui lui permettent d’avancer et de se faire du bien.

Elle s’intéresse en revanche de plus ou plus à un certain Moussy qui lui avait témoigné son affection il y a quelques temps mais qu’elle avait rejeté car il était petit : « Je suis moi-même petite. Alors un couple de petit, ah ça jamais ! J’adore les grands qui m’entourent de leurs bras. Je n’ai jamais aimé les petits. » Mais il se trouve que, dans le petit programme spécifique pour Virginia « j’établis un maximum de complicité » avec les hommes qui s’intéressent à moi, elle passe du bon temps avec ce Moussy. Elle découvre un homme en or.

« Je pourrai faire ma vie avec lui me dit elle s’il n’était pas petit. »
Nous travaillons alors sur ses critères et je l’aide à comprendre ce qui sédimente un couple.

Elle sait que ce critère de taille est certainement stupide mais elle est faite comme cela me dit-elle. Je lui dis de prendre confiance en l’amour et en l’être humain et de se laisser aller à entrevoir la possibilité d’une relation avec lui (juste dans sa tête, pour ne pas de braquer sur cette résistance à la petite taille). L’idée est d’entrouvrir une porte en son esprit. Après, il faudrait qu’elle réussisse à se laisser surprendre.
Ensuite, je lui laisse entendre : « les qualités de cet homme renverseront peut-être un jour l’inconvénient de sa petite taille - par le plus grand des hasards ! ». Elle me regarde surprise. Je sens qu’une fenêtre s’est ouverte en son esprit.

L’histoire de Virginia est une très belle histoire car je sais que rien n’aurait pu y faire si elle n’avait pas acquis cette maturité amoureuse qui lui a fait prendre conscience qu’elle pouvait peut-être être heureuse avec un homme comme Moussy. Le chemin pour la conquérir a été, pour Moussy, long. Je n’ai jamais rencontré ce personnage mais j’étais de tout cœur avec lui tant je le sentais, comme moi, confiant en l’amour qui les unissait.

Virginia a continué pendant 2 mois à fréquenter de nouvelles conquêtes sur Internet et dans des soirées d’amis. Un jour Moussy lui a fait clairement la tête. Il lui a dit qu’il ne voulait pas de son amitié. Il n’était pas prêt non plus à continuer à la courtiser alors qu’elle voyait d’autres hommes. Il lui a même dit qu’elle ne l’intéressait plus. Elle s’est un peu vexée mais elle était alors dans une histoire qui la faisait souffrir. Lorsqu’elle est sortie après 4 semaines de cette histoire, elle est venue me voir en me disant que les choses murissaient dans sa tête.
Je l’ai aidée à comprendre qu’elle devait s’efforcer, aussi, à aller chercher les hommes qui lui voulaient son bien et non courir après ces hommes qui ne la traitaient pas bien et ne connaissaient pas sa valeur.

Je crois qu’elle s’est mise peu à peu à envisager Moussy comme étant un homme pouvant la rendre heureuse. Je crois aussi qu’elle a compris qu’il fallait qu’elle emprunte un chemin différent de ses histoires habituelles pour trouver son bonheur.
Lui avait bien compris le personnage et savait qu’il fallait de l’absence pour qu’elle réfléchisse. Il avait aussi confiance dans le fait qu’elle allait forcément se rendre compte que leur complicité était de l’amour.

Ils se sont revus et sont tombés dans les bras l’un de l’autre. La sexualité n’a pas été un problème. Ils se sont tout de suite trouvés. C’est une chance, cela aurait pu se passer autrement. Mais ils avaient déjà établis des connexions d’ordre intellectuel, spirituel et émotionnel. Il leur restait, pour former un couple parfaitement en accord, la connexion sexuelle. Le manque créé par Moussy a peut-être contribué à créer le désir de lui chez Virginia.

Ils se marient en décembre prochain et je voudrais que cette histoire serve à ces quelques femmes qui passent à côté d’hommes qui pourraient les rendre heureuses."

Florence Escaravage.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre site Méthode Florence.


Laisser un message

Avis des internautes sur cet article :

  1. Recherche mature européennes âgée de50 a60 pour relations serieuse mon contacte 22507823705 je réside en cote d’ivoire

    constant gouria
  2. j’adore cette histoire ! Super travail !

    celinecrouzet4
Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’email et autres informations que vous nous transmettez sont, UNIQUEMENT, destinées à Love Intelligence®. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée).
Pour toute demande, adressez-vous à contact@love-intelligence.fr

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé