Notre métier s’appuie sur la compréhension des mécanismes de l’amour : l’accueil, la réceptivité, la sensibilité, l’ouverture, l’écoute, le dialogue et la maturité affective.

Il s’attache donc à :

1. mettre un individu dans cette disposition d’ouverture et d’accueil de l’autre et de sa différence : celle qui prépare à recevoir l’amour.

2. transférer des clés de compréhension pour gagner en maturité affective.

 

Cette disposition d’accueil et d’ouverture, tout le monde la possède…

Mais elle est enfouie en nous tous, nous laissant souvent recouvrir par le contrôle de nous-même, la peur, notamment des différences, l’illusion qu’on peut connaitre une personne en quelques minutes. Or, cette disposition d’accueil et d’ouverture à l’autre peut très vite se raviver à certaines périodes de notre vie. Et le coaching amoureux œuvre à ce que les conditions soient réunies pour la favoriser.

Un des ressorts du « coaching en relations amoureuses » selon Love Intelligence est de mettre en confiance un individu sur sa capacité à s’ouvrir à l’amour et à créer la réciprocité amoureuse.

Pour cela, le coach aide son client à se détacher des croyances amoureuses freinantes et l’amène à prendre conscience qu’il est apte à s’ouvrir à l’amour et à être aimé (et savoir bien aimer prend au moins toute une vie).

Au contraire d’une idée souvent véhiculée, le manque de confiance en soi n’est pas un frein à notre aptitude à trouver l’amour et à construire une relation (sinon, il y aurait peu de bébés sur terre). Le coach a pour objectif d’éteindre cette croyance erronée selon laquelle seule la confiance en soi permet d’atteindre l’amour, de le trouver, de s’y épanouir.