En effet, la perte des anciens repères (l’effondrement des repères religieux, la fin du modèle patriarcal) et d’un modèle qui donne envie, oblige chacun de nous à faire seul des choix fondamentaux personnels qui mobilisent des compétences affectives, émotionnelles, relationnelles.

Ne pas posséder ces compétences signifie, pour tout couple, de partir d’une feuille blanche et, pour un grand nombre, enchaîner les échecs (1,8 mariages pour un divorce, Insee) dans ses relations amoureuses, ne pas savoir construire de manière épanouissante une relation.

Cette immense vague de désengagement, de consommation de la rencontre, de désillusions, qui peuvent être à la source de solitude, d’isolement, de dépression, d’appauvrissement économique individuel, peut être inversée par plus de transmission en matière d’éducation affective, et de clés de compréhension pour gérer sa vie affective et ses relations amoureuses.