• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

LA PATIENCE EN COUPLE : ON VEUT QU’ELLE REDEVIENNE A LA MODE

« Sois plus patient ! », un conseil si facile à donner mais alors lorsqu’il s’agit de l’appliquer cela relève d’une toute autre difficulté. L’ère « fast and furious » dans laquelle nous vivons semble expliquer en grande partie pourquoi cette vertu tend à disparaître de nos foyers et ce, principalement à cause de la rapidité à laquelle nous voulons assouvir nos désirs. Pourtant, comme Socrate n’a cessé de le proclamer « ce sont nos désirs, différents de la réalité qui nous font le plus souffrir. » La course à la satisfaction de nos désirs ferait alors fuir le véritable bonheur à deux.

Mais vous me direz qu’en 2018, l’accès à une infinité de services, de produits, d’opportunités, de rencontres peut tout à fait nourrir et rassasier nos esprits ambitieux. Et puis, chacun versé dans le développement personnel, on perd patience à voir que l’autre piétine, se créé ses propres enfermements, ou, tout simplement, continue à être si mal organisé qu’il perd son énergie, son temps (et le nôtre…). Nous vivons une époque où nous voulons de l’abondance, du vibrant, de l’intensité. Nous voulons saisir ces possibilités, ces opportunités qui s’offrent à nous,. Et l’autre, parfois, nous entrave. C’est notre vision des choses. Il est si peu conforme, sur certains aspects…à nos plans, qu’il nous bride…et nous perdons patience.

Et parfois, l’on devient accro, accro à cette jouissance de pouvoir créer la vie à laquelle on aspire. Nos exigences personnelles et nos schémas n’en sont que plus rigides. Alors, ils forgent aussi nos attentes envers notre partenaire, pensant pouvoir faire de nos relations amoureuses le même produit de nos vies. Conséquences : nous tendons à oublier l’altérité de l’autre et surtout que son rythme est différent du nôtre. Exigences, attentes, stress, désirs irrépressibles semblent faire disparaitre une des meilleures clés de la réussite d’un couple : LA PATIENCE.

C’est pourquoi, chez Love Intelligence, nous avons jugé nécessaire de rappeler toute la richesse que cache la pratique de la patience, si bien sait-on la cultiver au sein de notre amour.

Lire la suite de l’article :

  1. Qu’est-ce qu’être patient en amour ?
  2. Je lui ai demandé 100 fois, est-ce peine perdue ?
  3. La patience dans notre héritage spirituel
  4. La plus profonde forme d’amour
  5. 1 : Economie d’énergie
  6. 2 : On préserve, on entretient, on fait grandir le lien amoureux
  7. 3 : Je fais durer mon couple pour le meilleur et pour le pire
  8. Patience versus exigences personnelles

Qu’est-ce qu’être patient en amour ?

C’est reconnaître l’individualité, l’existence de l’autre en tant qu’être avec des désirs différents de nous. Oui notre chéri(e) a le droit de vivre tel qu’il est même si certaines choses tendent à nous insupporter. Par exemple, si votre homme n’est pas prêt à vous suivre dans votre diète (alors que vous ne supportez plus ses bourrelets débordés..) car renoncer à sa pizza préférée du dimanche n’est pas pour le moment son option à cause de toute sa pression professionnelle… C’est agaçant hein ? La patience en amour vous incitera à choisir de respecter son rythme au lieu de l’obliger à s’adapter au votre. Au sens profond, la patience s’assimile à la compassion, c’est se rappeler que l’autre a ses propres ressentis, limites, désirs, aspirations et qu’il pourrait bénéficier d’un peu plus de temps pour s’accorder aux nôtres.

Je lui ai demandé 100 fois, est-ce peine perdue ?

Parfois, impulsivement lorsqu’on n’obtient pas ce qu’on souhaite sur le champ, on se met à croire que c’est peine perdue et que l’autre n’est point en mesure de nous apporter satisfaction, sécurité, amour, attention. Mais si on marquait un temps de pause pour que notre moitié puisse avoir le temps et l’espace pour nous combler, au lieu de se doter d’impatience, cela ne changerait-il pas considérablement le lien amoureux et la longévité des couples actuels ?

La patience dans notre héritage spirituel

Les différentes religions monothéistes ont pu par leurs textes nous transmettre l’importance de la patience amoureuse, qui a dessiné principalement le modèle archaïque du couple : solide comme un roc car « j’ai lié ma vie à la tienne peu importe ce que nous traverserons ». Le pape l’a décrite comme vertu principale dans un mariage. Lors de son commentaire de l’hymne à la charité de l’Apôtre Paul, il a exprimé que sans elle nous deviendrons : « des personnes qui ne savent cohabiter, et que la famille se transformera en champ de bataille » (cf le journal Aleteia). L’islam a également mis en avant les bienfaits de cette vertu. Le texte sacré nous dit que « Dieu est avec ceux qui patientent et placent leur confiance en lui ».

En effet, dans un couple nous ne sommes point dans une compétition où chacun cherche à avoir le dernier mot et être meilleur que l’autre, mais plutôt dans une démarche d’élévation de l’autre par l’amour et le respect. Pourtant, notre réflexe consiste à attirer l’autre à notre propre fonctionnement. Découvrez les 5 stades du couple pour comprendre où vous en êtes. Grâce à la pratique de la patience, l’adversité est vécue avec plus de sérénité.

La plus profonde forme d’amour

Quant à la philosophie, elle a pu nous partager maintes réflexions sur le sujet. Selon la philosophie de l’amour de Simon Weil, une des caractéristiques fondamentales de l’amour est l’amitié, dans le sens où faire attention pleinement à quelqu’un c’est déjà l’aimer. Et, le propre de l’amitié est souvent la véritable compréhension et le soutien de l’autre. Ainsi, Simone Weil souligne le fait que ces actions nécessitent de la patience, car l’autre est en constante quête de lui même. Le laisser grandir, évoluer à son rythme est une profonde forme d’amour.

Les 3 bienfaits directs de la pratique de la patience pour un couple qui déploie ses ailes :

1 : Economie d’énergie

L’impatience est une émotion. C’est cette montée d’énervement qui nous traverse et nous rend incapable de supporter, tolérer ce qui est à l’encontre de comment on aimerait que les évènements se déroulent. Alors, on s’emporte et on s’embarque dans un possible conflit interminable, une bataille de coq qui n’a ni queue ni tête outre avoir le dernier mot. On se retrouve, après un match de ping pong houleux où chacun se renvoie la balle violemment, à se demander mais quel était donc l’intérêt de toute cette énergie dépensée. Parfois, on oublie même quel était l’enjeu de départ, car, envahis que nous sommes par un amas d’émotions négatives, tout argument est sujet à déverser notre colère ! Ainsi, notre minute d’impatience peut nous coûter une semaine de tension ! Cela en vaut-il vraiment le coup ? Mais, vous me demanderez.. Comment agir alors face à cette émotion intense ? REPONDRE AU LIEU DE REAGIR. Réagir c’est laisser l’émotion qui vous a traversé prendre la parole. Au lieu de la laisser prendre le dessus sur votre sagesse, attendez doucement qu’elle se dissipe, afin d’émettre une réponse raisonnée, censée, que vous ne regretterez pas une heure après dans votre douche. Si la tension tarde à s’atténuer alors ne réagissez pas : le silence peut se montrer bien plus bénéfique.

2 : On préserve, on entretient, on fait grandir le lien amoureux

En épargnant notre relation d’accrochages tumultueux, on respecte l’altérité de notre bien aimé et on s’y met à deux pour vaincre l’adversité qui s’abat sur notre amour ! J’aime dire que lorsqu’un problème surgit dans un couple : « c’est toi et moi contre le problème et non moi contre toi ». Cette union fasse aux difficultés, ne permettra que de les surmonter plus aisément. L’amour n’en sortira que plus renforcé, chacun se sentira respecté et la connexion qui nous lie aura toute la place pour grandir !

3 : Je fais durer mon couple pour le meilleur et pour le pire

Pratiquer la patience dans son couple lorsque des difficultés surgissent c’est affronter l’avenir avec plus de sérénité, d’espoirs positifs quant à l’issue des ses challenges. L’impatience, les exigences rigides envers la personne qu’on aime empêche le courant de circuler entre les deux amoureux et fragilise considérablement le lien amoureux. « Je ne t’aime plus ou je ne te supporte plus ? » Il devient bien difficile de répondre à cette question lorsque les querelles sont devenues récurrentes et qu’elles ont cassé des briques difficilement réparables…

Patience versus exigences personnelles

Avant que nos exigences personnelles fassent disparaitre la magie qui nous a liés en premier lieu, choisissons d’être plus indulgent avec celui qui partage notre vie, afin de lui laisser une chance de nous éblouir (sans pression, reproche et jugement, l’amour nous pousse naturellement à vouloir faire plaisir à la personne qu’on aime). Alors au lieu de changer de partenaire : changeons d’attitude et nous verrons que le bonheur ne se trouve pas dans la réalisation immédiate de nos attentes mais dans la co-construction d’un lien profond et solide, qui nous permet de lutter contre tout ce qui viendrait entraver notre bonheur !

L’autre ne peut se déployer à nos côtés que s’il se sent accepté, un minimum compris.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé