• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Nos clients racontent leur coaching

9. J’étais jalouse et possessive, Agnès, 27 ans.

L’amour pour moi, c’était forcément la fusion. J’attendais d’un homme qu’il soit toujours là pour moi, qu’il me protège, qu’on fasse bloc.

Alors, quand j’en rencontrais un, je me montrais toujours extrêmement possessive. Très jalouse, je lui demandais tout le temps des comptes, notamment quand il faisait des choses sans moi. J’allais jusqu’à l’appeler plusieurs fois par jour pour le faire culpabiliser de me laisser seule… Et chaque fois, cet homme fuyait pour retrouver un peu de liberté !

Quand j’ai exposé mon cas à la coach, elle a d’abord voulu m’expliquer ce qui déclenchait ce comportement : un besoin immédiat et intempestif d’être rassurée, quoi qu’en pense l’autre et quel qu’en soit le prix. Elle m’a alors appris à me montrer plus rationnelle par rapport à ces réactions intempestifs. Petit à petit, elle m’a incité à repérer ces moments clés, à les analyser avec plus de maturité pour mieux les maîtriser et avoir un comportement plus sain et stable. Plutôt que tout attendre de l’autre, la coach m’a poussée à développer mes propres activités, et à vivre par moi-même, à occuper ma propre vie en somme.

Ce n’est pas évident d’aller contre des réflexes ancrés depuis si longtemps, mais grâce à mes nouvelles activités, je découvre de nouveaux horizons, de nouvelles personnes, et je pense moins à ce que peut faire mon ami en mon absence. Je me sens plus légère, moins soucieuse, et j’ai su parler de mon problème à mon ami actuel : il a très bien compris, et prends garde à ne pas avoir de comportement trop « anxiogène » pour moi, tout en vivant sa vie comme il l’entend !

Lire la suite de l’article
 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé