• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Cas coaching racontés par nos coachs

9. Séducteur invétéré qui redoute l’engagement, Jean-François, 46 ans.

Ensemble, nous avons compris pourquoi Jean-François éprouvait tant de difficultés à s’engager :

  • La présence d’exemples peu rassurants dans son entourage (amis et collègues divorcés, parents séparés, lui-même divorcé…),
  • la peur de se tromper de partenaire, peur de reproduire l’échec de son premier mariage,
  • la peur de ne pas savoir aimer dû au départ de sa première femme, peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas savoir rendre une femme heureuse.

Nous avons travaillé sur les bons exemples auxquels s’identifier pour croire en une relation de couple saine et harmonieuse. Nous avons établi grâce à l’étude de son fonctionnement amoureux et de ses besoins profonds, une image physique et psychologique de la femme idéale à ses yeux. Une femme qui sache le rassurer et le comprendre. Une femme qui respecte son besoin d’indépendance. Et une femme qui ne soit pas trop oppressante, qui n’ait pas sans cesse besoin d’être rassurée. En somme, une femme qui ait confiance en elle et qui soit indépendante.

Enfin, nous avons vérifié qu’il avait bien fait le deuil de la relation avec son ex-femme et mère de ses enfants. Jean-François a pu concevoir avec sérénité un nouvel engagement sentimental. Il a appris qu’il pouvait être de nouveau épanoui en amour et il voulait, de plus, s’engager sans en avoir peur.

Il vient de rencontrer une femme qui lui plaît beaucoup et avec laquelle il a passé le cap des 6 mois jamais atteint depuis sa première femme.

Lire la suite de l’article
 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé