• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

Tout savoir sur l’orgasme

Les deux types d’orgasme féminins

Il existe différents types de femme

  • celles qui n’ont pas du tout d’orgasmes
  • celles qui ont des orgasmes par stimulation clitoridienne (la majorité)
  • celles qui ont des orgasmes par pénétration vaginale
  • celles qui ont des orgasmes de façons mixtes

L’orgasme reste toujours le même, c’est la façon de l’obtenir qui diffère.

L’orgasme vaginal :

Il concerne généralement la minorité des femmes puisqu’il faut attendre de connaître réellement son corps et son plaisir pour l’atteindre. Il est plutôt découvert après 30 ans. Il est stimulé par la masturbation ou la pénétration et provoque la sensation de petites vagues chaudes sous forme de spasmes dans une zone étendue et peut même envoyer des ondes de plaisir dans tout le corps.

L’orgasme clitoridien :

Il concerne plus de femmes et peut être stimulé par la sexualité orale, les caresses ou la masturbation. Il établit une sensation particulière plus intense et euphorique concentrée dans la zone du clitoris.

Les bénéfices de l’orgasme

L’orgasme féminin dure entre 10 et 30 secondes et permet la production d’endorphine appelées « molécules du bonheur » qui permettent de balayer les tensions accumulées et de décontracter sur le plan psychologique.
L’orgasme entretient également le système cardio-vasculaire, développe le tonus et peut même amoindrir les douleurs menstruelles et les maux de tête.
Pour les femmes qui aspirent à avoir des enfants rapidement, il a même été reconnu que l’orgasme joue un rôle dans la fertilisation des ovules grâce aux contractions répétitives des parois vaginales provoquant l’inclinaison du col de l’utérus vers le liquide séminal et mettant ainsi en contact le sperme et les ovules !

Sérénité et complicité !

Pour atteindre l’un des deux ou même les deux, vous devez savoir vous détendre et être libérée de toutes intrusions psychologiques (problèmes au travail, tracas du quotidien) et vous focaliser sur les sensations éprouvées. Il est plus évident de goûter au plaisir à deux une fois que vous connaîtrez parfaitement votre propre plaisir.

Le point G :

Découvert par l’Allemand Ernst Grafenberg en 1944, il créé encore la polémique aujourd’hui entre ses militants et ses détracteurs !
Cette zone sensible s’apparente à une masse spongieuse de la taille d’un gros pois située à un tiers de la paroi frontale du vagin (c’est-à-dire vers le ventre), et, selon Grafenberg sa stimulation favorise l’orgasme.

L’homme possède-t-il un point G ?

Oui, celui-ci se trouve au niveau de sa prostate (au fond du rectum).

Le point A :

Un autre déclencheur de l’orgasme immédiat a été découvert en 1996 et se nomme « Anterior Fornex Erogenous », il se trouve sur la paroi frontale du vagin entre le col de l’utérus et le fameux point G. Sa stimulation permettrait un plaisir intense et répété.

Quel est l’acte qui apporte l’orgasme le plus intense chez un homme ?

L’homme (comme la femme), contrairement à ce que certains peuvent penser, aime les préliminaires qui se prolongent et la fellation est considérée comme l’acte qui apporte l’orgasme le plus intense et le plus long car la sexualité orale abordant une zone plus restreinte procure des sensations plus concentrées.

Et la sodomie ?

Il aime aussi la sodomie qui procure une sensation plus forte car le pénis est plus serré que dans le vagin, mais aussi pour des raisons psychologiques qu’il détermine comme « un cadeau de la femme », « une preuve d’amour », « un degré de plus dans l’intimité ».

L’orgasme de l’homme dure moins longtemps que celui de la femme puisqu’il peut durer de 2 à 6 secondes en moyenne.

Pour avoir un orgasme ?

Il est important de vous connaître d’abord vous-même.
Pour ceux qui sont à l’aise avec la masturbation, c’est un bon moyen de se connaître. Savoir ce que vous aimez permet de l’apprendre à votre partenaire.
Il faut aussi apprendre à vous aimer et à aimer votre corps pour pouvoir complètement vous abandonner sans vous juger ni être obnubilés par votre image pendant l’acte.
Il est primordial d’apprendre à être vous-même, avec vos qualités, vos défauts, vos désirs, vos peurs ; c’est en étant le plus naturel (le) que votre partenaire saura vous donner du plaisir.
Enfin il faut vous laisser du temps, de la compréhension et éviter l’acharnement à l’obtention de l’orgasme qui ne peut que le faire fuir.
Le temps de l’acte et l’attention donnée aux préliminaires sont aussi d’une grande importance dans la quête de l’orgasme.


 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé