• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lov'thèque
    fin-menu
  • Conseils Personnalisés

    Une équipe de conseillers
    certifiés Love Intelligence®

    Un accompagnement en conseils
    clairs et concrets depuis 10 ans

    Notre longue réponse à votre
    description de situation
    Équipe Love Intelligence
  • 5 Déclics pour
    SORTIR DU CÉLIBAT
    La méthode Florence

    Trouver l'amour est une question de déclics sur soi


    Redevenez maître d'une vie amoureuse épanouie.

    La Méthode Florence vous aide à provoquer les déclics que vous n'aviez pas encore réveillés.

    Confiance
    12500 PERSONNES
    qui nous ont fait confiance
    Confiance
    8 PERSONNES SUR 10
    débutent une relation sérieuse
    dans les 4 mois
    Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
  • Heureux à deux
    JE RENFORCE MON COUPLE
    New couple

    Vous-voulez redécouvrir et renforcer votre relation ?


    Lovers Letter

    DÉCOUVREZ LA LOVERS LETTERS :

    15 min par semaine pour que l'amour grandisse avec le temps, et non l'inverse.

    Laissez vous surprendre par votre couple !

    E-mail
    COMMENT ÇA MARCHE ?

Réveiller son couple en fermant les issues de secours

Pourquoi créons-nous des échappatoires à l’intimité avec notre moitié ? Pourquoi n’avons-nous pas envie de fermer ces issues de secours ? Que faudrait-il pour qu’on ait envie de tout recommencer comme au premier jour et ressusciter notre couple comme au premier jour ? Explications.

Qu’est-ce qu’une issue de secours ?

Les couples qui stagnent, traversent une crise ou une période où ils sont peu connectés l’un à l’autre, sont souvent très éloignés du point de vue de l’intimité. Et ils sont focalisés ou envahis par les aspects négatifs de la relation. Se crée alors un désengagement inévitable au sein de la relation. L’une des mesures essentielles pour redynamiser la relation consiste à condamner les issues de secours. Comment ? En déterminant si les activités dans lesquelles nous nous investissons personnellement sont une substitution à notre recherche de plaisir et d’accomplissement dans notre relation. Mettons de côté l’infidélité, l’abus d’alcool et de substances illicites, il existe bon nombre d’activités qui peuvent être des issues de secours si l’une des raisons pour lesquelles nous nous y adonnons est d’éviter de passer du temps avec notre conjoint(e) : réseaux sociaux, sport, travail, food, enfants, loisirs (musique, théâtre, danse…), sorties entre amis, shopping, lecture… Qu’elles soient catastrophiques (infidélité) ou non (sport dès que j’ai du temps libre), ces issues de secours privent la relation de l’énergie et de l’investissement qui lui sont nécessaires. On ne dit pas qu’il ne faut pas faire de sport bien-sûr, mais qu’il faut regarder si cette activité n’est pas un échapatoire de plus à une intimité redoutée.

Si je veux réussir mon couple, je dois les fermer

Harville Hendrix thérapeute conjugal de renommée internationale et auteur du livre Le couple, mode d’emploi appelle prendre une issue de secours le fait de transformer ses sentiments en actes plutôt qu’en paroles. En actes c’est-à-dire : la colère, le repli de soi, ou s’installer devant la télé, sa tablette, tromper. Il insiste sur le fait qu’il faut les fermer : au lieu de s’énerver ou de se replier sur soi, nous devons prendre le temps de comprendre notre réaction pour pouvoir l’expliquer. Avoir le courage d’énoncer ses sentiments est signe d’introspection et d’honnêteté. Ce processus permet d’instaurer une connexion dans la relation. « L’issue de secours prive la relation d’une énergie et d’un investissement qui lui appartiennent » raconte Hendrix.

Qu’est-ce qui différencie une issue de secours d’une activité essentielle ?

La plupart des gens trouvent une justification valable à chacune de leurs activités : « je fais du sport pour m’entretenir » ou « lire me détend, me cultive, m’approfondit… ». Pour déterminer si votre activité est une activité essentielle, une forme de divertissement valable ou une issue de secours, il faut vous poser la question suivante : « Est-ce qu’une des raisons pour lesquelles je fais cela est d’éviter de passer du temps avec mon partenaire ? ». Généralement, la plupart des couples que nous accompagnons ont bien conscience si c’est le cas ou non.

Qu’est-ce qu’un divorce invisible ?

C’est lorsque le couple évite tous moments d’intimité Lorsque deux personnes en couple traverse une période « off », elles structurent leur vie de manière à éviter tous moments d’intimité. Harville Hendrix a établi, au cours de ses thérapies de couple, une liste de plus de 300 réponses correspondants aux moyens d’éviter sa moitié : lire trop de romans d’amour, boire de l’alcool, refuser de faire l’amour, passer trop de temps avec les enfants, rentrer tard le soir, bosser comme un fou, dormir sur le canapé, refuser de parler d’autres choses que de l’organisation de la maison, passer ses week-ends au golf, au ski, à la pêche, se porter volontaire pour des associations, faire trop de sport, avoir une liaison, faire beaucoup de shopping…

Pourquoi les hommes et les femmes cherchent absolument à éviter l’intimité dans leur couple ?

Selon Hendrix, il y a deux bonnes raisons : la colère et la peur. Lors de l’état amoureux, le premier stade du couple, l’intimité est très présente car chacun souhaite que l’autre comble ses désirs. L’être aimé apparaît alors comme un mélange du père, de la mère, d’un médecin, d’un thérapeute, d’un ami… Il semble être un tout. Ensuite, lorsque qu’arrivent les phases de désillusions et de confrontations, c’est-à-dire lorsque l’un (ou les deux) lutte pour sa propre survie et non celle de son couple, l’autre est en colère car il se sent trahi. Pourquoi ? Parce qu’un accord implicite a été rompu. Alors, en représailles, il dresse une barrière émotionnelle, comme pour dire « je t’en veux de ne pas répondre à mes besoins ». C’est alors que surviennent les issues de secours : le partenaire blessé, (ou même les deux partenaires blessés), cherchent plaisirs et satisfaction de leurs besoins en dehors de la relation.

Fermer toutes ces issues et je ne souffre plus !

Les couples évitent l’intimité également par peur de souffrir. Insconsiemment, de nombreuses personnes réagissent face à leur partenaire comme s’ils étaient face à un ennemi. Notre vieux cerveau perçoit les personnes autour de nous comme sources potentielles de satisfaction de nos besoins. Alors si notre partenaire refuse de répondre à nos besoins fondamentaux, une partie de nous a peur de souffrir et rejette la faute sur lui. Plus les crises sont violentes (disputes, menaces de sparation, insultes, …) plus le partenaire devient un ennemi encore plus fort.

Lire la suite de l’article :


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’email et autres informations que vous nous transmettez sont, UNIQUEMENT, destinées à Love Intelligence®. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée).
Pour toute demande, adressez-vous à contact@love-intelligence.fr

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé