• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

Violence dans le coupleMon conjoint est violent ! Que faire ?

Les violences envers les femmes sont multiples, notamment celles qui sont subies dans le cadre familial : 6 % des femmes ayant entre 18 et 59 ans ont été l’objet d’injures sexistes en 2005, 2,5 % ont été agressées physiquement et 1,5 % ont déclaré avoir subi un viol ou une tentative de viol. Dans ce dernier cas, un sur cinq est perpétré par l’ex-conjoint et la moitié des victimes connaissaient leur agresseur. Les violences sexuelles sont moins fréquentes au sein du ménage mais c’est l’inverse pour les violences physiques.

Tous ces phénomènes violents sont sanctionnés par la loi. Malgré les dispositifs d’aide aux femmes victimes de violences conjugales, ces dernières ont parfois beaucoup de difficultés à se séparer de leur conjoint agressif. De nombreux obstacles se présentent à elles quand elles quittent leurs maris ou concubins : les enfants, les moyens financiers, la peur, les sentiments et même le regard de l’entourage….

Nous vous aidons à mieux appréhender ce qu’est la violence conjugale, à comprendre à quel moment il convient de réagir et comment trouver les moyens de s’en sortir.

A quel moment réagir ?

Il est important de bien distinguer violence et agressivité. Se disputer, monter la voix, casser la vaisselle, taper du point sur une porte ne signifie pas qu’il y a une situation de violence dans le couple. En revanche, le harcèlement moral et la violence physique sur le corps sont des situations inacceptables. Il faut donc réagir car si votre conjoint l’a fait une fois, cette situation risque de se répéter.

La violence psychologique : le début de l’enfer

Souvent, la violence conjugale commence par une violence psychologique qui se manifeste par des propos désagréables, dénigrements systématiques, injures, humiliations répétées. C’est ce que les psychologues appellent ’l’emprise". La victime se sent cernée. Elle se remet en cause et elle perd confiance. Le danger est qu’elle peut perdre toute confiance. Peu à peu, si cela continue, ses désirs s’ effacent. Il est donc important que vous réagissiez si vous sentez que votre conjointe vous dénigre souvent, pour n’importe quelle raison. N’oubliez pas que l’amour, c’est d’abord pour se faire du bien !

L’humiliation permanente engendre une baisse d’estime de soi qui empêche l’épanouissement amoureux :

http://www.love-intelligence.fr/Les-5-blessures-qui-empechent-l.html?

Lire la suite de l’article

Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé