• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Médiation Couple Famille Paris

Résoudre vos conflits. Communiquer avec un tiers

MEDIATION HUMANISTE

Ecoute - Empathie - Bienveillance - Impartialité - Neutralité - Confidentialité

Love Intelligence vous propose une médiation avec Arièle Butaux, qui a confessé pendant vingt-cinq ans des milliers de personnalités venues de tous horizons. Musicienne de formation , écrivain et femme de radio, elle a refermé cette page professionnelle pour se consacrer à la Médiation. Diplômée du CMFM, Arièle Butaux pratique la co-médiation pénale auprès du Parquet de Paris dans le cadre du CMFM. Arièle a été choisie par Love Intelligence pour sa capacité à résoudre les conflits, ouvrir une communication bloquée.

Merci de nous décrire rapidement votre situation et nous laisser vos coordonnées pour qu’on prenne contact avec vous.

Décrivez votre situation de blocage en vue d’une médiation

A la source de chaque conflit ou malaise, il y a une difficulté voire une impossibilité à communiquer.

Un conflit cache presque toujours autre chose : un traumatisme ancien, une souffrance qui ne parvient pas à s’exprimer et qui se réveille lorsque survient un événement qui entre en résonance avec elle. Le conflit est très souvent un prétexte, un moyen détourné d’essayer d’exprimer une douleur enfouie.

Deux personnes séparées par une situation conflictuelle Elles sont enfermées dans un dialogue de sourds, chacune étant persuadée d’avoir raison ou d’être dans son bon droit. Elles ressassent faits et griefs et ne sont plus capables de s’écouter, de s’ouvrir au point de vue de l’autre. La souffrance de ne pas être entendu s’ajoute à celle engendrée par les faits qui ont provoqué le conflit. La situation se bloque, le ton monte, l’agressivité qui en découle peut mener à la violence : l’intervention d’un tiers neutre et impartial, formé à l’écoute sans jugement et bienveillante de la médiation humaniste, s’impose alors pour sortir de l’impasse.

Ouvrir la voie à une relation nouvelle Le médiateur est à l’écoute. Ecoute des mots, des intonations, des expressions, du langage corporel. Son intuition, son empathie et son attention extrême lui permettent de ressentir au delà des mots . Il crée un espace de bienveillance et de sécurité où peuvent s’exprimer librement toutes les émotions qu’il aide à faire émerger. Il amène peu à peu la ou les personnes à s’exprimer au delà des faits qui ont provoqué le conflit. Et lorsqu’un médiant ( la personne qui bénéficie d’une médiation ) s’exprime, l’autre l’entend. Au cours de la médiation( qui dure généralement entre deux et trois heures) on prend le temps d’aller chercher au plus profond de chacun ce qui est en jeu . Peu à peu, par l’expression des émotions mais aussi des besoins et des valeurs, le regard des médiants sur leur situation mais aussi sur l’autre et sur eux-mêmes évolue. La médiation ouvre alors la voie d’une relation nouvelle, une relation en quelque sorte « nettoyée » et surtout pacifiée. Dans le cadre d’un conflit lié à une succession, un divorce, une affaire pénale, ce sont les médiants eux-mêmes qui vont trouver un accord et choisir de s’y tenir.

Les personnes en conflit sont naturellement toutes désignées pour bénéficier des bienfaits d’une médiation : couples, parents-enfants, frères et soeurs, collègues, patron-employeur, voisins… Mais il n’est pas nécessaire d’être en conflit pour souhaiter faire le point sur une relation. La médiation agit alors en prévention. La médiation peut également faire gagner un temps précieux pour parvenir rapidement à un accord en marge de l’action des avocats ou des notaires ( divorces, succession…) , l’action des ces derniers et du médiateur devenant ainsi complémentaire.

Une médiation pour soi-même En principe, une médiation se fait en présence de deux ( ou plusieurs ) médiants. Mais une personne seule peut tirer de grands bénéfice d’une médiation, que l’on appellera alors plutôt « écoute active » :
-  Si la personne souhaitant aller en médiation ne parvient pas à convaincre l’autre ( ou les autres ) de l’y suivre, le médiateur peut recevoir cette personne seule. Dans un conflit, si une seule des deux personnes évolue jusqu’à porter un regard différent sur elle-même et sur la situation, la relation va forcément évoluer.
-  Sans être nécessairement en conflit avec un tiers, la personne peut être en conflit avec elle-même ou ressentir mal-être, angoisse… L’écoute bienveillante du médiateur l’aide alors à mettre des mots libérateurs sur sa souffrance. Contrairement à une psychothérapie qui va nécessiter des mois ou des années d’entretiens, l’écoute active du médiateur ne nécessite qu’un seul voire deux ou trois rendez-vous.

Arièle Butaux

Arièle Butaux a confessé pendant vingt-cinq ans des milliers de personnalités venues de tous horizons. Musicienne de formation , écrivain et femme de radio, elle a dorénavant refermé cette page professionnelle pour se consacrer à la Médiation.

Formée à la médiation humaniste et à la médiation pénale au CMFM ( Centre de Médiation et de de Formation à la Médiation, fondé par Jacqueline Morineau. L’équipe du Cmfm a créé la médiation pour le Parquet de Paris dès 1984. Le CMFM, association loi 1901 fondée par Jacqueline Morineau, a reçu à cette fin l’agrément du Ministère de la Justice. À la suite de cette expérience, la loi de 1993 a intégré la médiation dans le code pénal et le code de procédure pénale.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé