• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

MON HOMME NE COMMUNIQUE PAS. ÉCLAIRAGE ET SOLUTION

En chaque homme sommeille un petit garçon à qui l’on aura appris à grandir, à se viriliser, sur la base d’un modèle paternel, figure d’autorité, de puissance et de force. En chaque homme virevolte ce petit garçon intérieur qui demande à communiquer, à exprimer ses émotions, à nouer des liens avec un mode d’être plus « féminin », moins viril. L’homme a tout autant besoin de communiquer que la femme mais ne dispose pas du même bagage et pâtit d’un passif qui redéfinit son rapport à l’intimité émotionnelle.

Avoir faim de «  masculin  »  !

Pour s’épanouir en tant qu’homme, complet, il faut avoir eu un modèle masculin bien ancré, pourvoyeur d’amour, de reconnaissance et qui ait fait office de guide, de pilier. La place du père est prépondérante pour l’homme qui se construit. Il est, dès le plus jeune âge, un signifiant primordial pour le jeune garçon. Celui qui fait autant figure de modèle que de rival et qui saura amener le futur homme en croissance sur le bon chemin. Le petit garçon a faim de ce guide paternel dont il tire les enseignements nécessaires à sa future vie d’adulte.

Pas de partage émotionnel car Stéréotype paternel

Hors, le modèle de communication masculin biaise parfois ce rapport. Stéréotype ancré du père peu communicant, qui transmet peu ses émotions et qui considère que le garçon, ce fils, se doit d’être fort, indépendant, non émotif. Tout ceci génère un manque inévitable chez la gente masculine et cette «  absence émotionnelle  » du père fait souffrir. Le petit garçon, autant que la petite fille, est demandeur de partage émotionnel de la part du modèle masculin sur la base duquel il se façonne. Trop de demande d’un enfant «  viril, mâle, qui ne pleure pas et ne parle pas pour ne rien dire  » est une éducation qui altère toute forme de connexion émotionnelle, sensible dont tout être humain est pourtant nécessiteux.

Vide émotionnel. Comment ces hommes comblent ils le manque  ?

Ce vide dans le système émotionnel de l’homme instaure un manque inconscient mais réel sur lequel l’adulte se construit. Un besoin manifeste de le combler par la reconnaissance et la proximité avec les paires du même sexe s’instaure alors. Il est ici fondamentalement question de manque identitaire. Ce besoin d’identification peut être assouvi à travers les équipes sportives par exemple, à l’armée, dans des activités typiquement masculines, au sein desquelles ils peuvent acquérir ce modèle d’un «  autre père  » dont ils ont besoin pour se compléter. Certains prennent pour modèle un homme plus âgé, qui a une plus haute fonction afin de combler ce manque et exaucer leur désir de réalisation. Certains se réfugient dans le sport.

Lire la suite de l’article :

  1. Avoir faim de « masculin » !
  2. L’homme joue sa masculinité, en ne rentrant pas dans l’intime. Quelle est sa peur ?
  3. L’homme va chercher l’émotion chez des pairs masculins
  4. L’homme a besoin de cette intimité. Où la connecter ?
  5. Un père manquant émotionnellement induit un fils "manqué".
  6. Comment amener ces hommes à communiquer avec nous…les femmes ?


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé