• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

Les rondeurs sont-elles un frein à l’amour ?

love Intelligence 4 commentaires
JPEG - 3.1 ko

A une époque où le paraître est roi, où le culte du corps « parfait » semble un des critères essentiels chez certains hommes dans le choix d’une partenaire, être ronde est parfois perçu comme un handicap dans la rencontre et la séduction d’un homme. Consultez notre guide pour savoir comment draguer un homme en toute subtilité.
Est-ce à dire que, comme le ressentent bon nombre de « rondes », nous ne sommes pas tous égaux en amour voire même que les rondeurs peuvent être un frein à l’épanouissement sentimental de ces femmes ? Apprendre à s’aimer tel que l’on est !

Love Intelligence® s’est intéressé de plus près à ce phénomène…

Que cachent ces rondeurs que certains ne sauraient voir ?

  • Au sens strictement physique du terme, accumuler les bourrelets permet de maintenir l’autre à une certaine distance de soi, du cœur, de son corps, de ce que l’on est vraiment au plus profond. Et pour certaines femmes qui n’assument pas du tout leur physique potelé, c’est une technique qui s’avère terriblement efficace pour tenir l’autre à l’écart tout court.

Une peur de l’amour

  • Prendre des kilos est en effet l’un des moyens utilisés par certaines femmes qui, très inconsciemment, se croient protégées de l’amour par leurs bourrelets. Ils font office de cuirasse infranchissable : elles savent qu’en cultivant leur poids trop élevé, personne ne voudra d’elles.
  • Elles ne se sentent absolument pas séduisantes, croient que les autres les voient ainsi également, et se prémunissent ainsi de toute rencontre qui pourrait déboucher sur un attachement.

Une blessure fortement ancrée

  • Parmi elles, nombreuses sont celles qui ont vécu une rupture extrêmement pénible : elles ont mis tellement de temps à s’en remettre — si elles en sont remises — qu’elles se protègent comme elles peuvent, souvent mal, en se laissant grossir.
  • Car la plupart n’aiment pas leur corps. À la douleur affective s’ajoute alors le désamour d’elles-mêmes. Même si elles paraissent tranquilles derrière leurs kilos en trop, au plus profond d’elles-mêmes, elles vivent une certaine détresse. En effet, comment accepter sereinement l’idée de passer toute une vie solitaire (amoureusement) ? C’est impossible, et elles le savent bien, tout en ayant du mal à l’admettre.
  • Elles sont d’autant plus malheureuses qu’il leur arrive, évidemment, de tomber amoureuses. Cette situation est particulièrement difficile à vivre car elles sont prises entre deux forces contradictoires : écouter et tenir compte de leurs sentiments en tentant de se rapprocher de l’homme qui les attire et s’en éloigner par peur de souffrir. Sans oublier leur regard négatif sur leur corps qui les freine dans leur désir de plaire.

Quand la maladie exclut…

  • De leur côté, les femmes obèses ne le sont pas toujours délibérément. L’obésité est une maladie, souvent héréditaire, contre laquelle il est malheureusement très difficile de lutter. Les dysfonctionnements du métabolisme et du système endocrinien nécessitent des traitements longs et pénibles.
  • Quand l’obésité n’est pas héréditaire, elle n’arrive jamais par hasard : elle est la plupart du temps symptomatique d’une dépression non diagnostiquée (qui est elle aussi, même invisible, une véritable maladie).
  • Parfois aussi certaines femmes déjà un peu rondes se détestent tellement qu’elles se « consolent » de leur grave manque d’estime d’elles-mêmes par la nourriture : elles se jettent sur les pâtisseries en se disant : « De toutes façons, au point où j’en suis, je peux au moins me faire ce plaisir ». Mais les gâteaux et autres confiseries sont des douceurs — douceurs dont elles manquent cruellement car leur solitude affective est grande.
  • Étant sûres qu’elles ne sont pas aimables — qu’elles ne valent pas la peine d’être aimées—, elles considèrent qu’elles peuvent au moins se procurer quelque plaisir par la nourriture.
Lire la suite de l’article :
  1. Que cachent ces rondeurs que certains ne sauraient voir ?
  2. Etre ronde et rencontrer l'amour
  3. Etre Femme avant tout

.

Pour aller plus loin :

Séduire quand on est ronde, un défi ?

Lire la suite de l’article

Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avis des internautes sur cet article :

  1. Florence E.

    Merci à ce site pour vos conseils éclairants et vos avis toujours utiles

  2. loline

    j’ai 14ans et 90kg pour 1m64 je recois tjrs des injures . aucun garçon n’a éte amoureux de moi et pourtant moi si .Que faire après tant d’efforts pr maigrir ?

  3. Valérie

    Moi et mon copain avons 20ans de différence avant aujourd’hui l âge n’étais pas un sujet de dispute de plus il es rendu intolérant sur tout et on se chicane toujours je sais plus oh j en suis…

  4. presson valerie

    merci pour cet article de par mon apparence j’admets me protéger contre le regard des hommes le petit plus c qu’ils me trouvent jolie ainsi vous avez évoqué exactement mon parcours mes peurs et mes désirs j ai décidé de vivre enfin linsoumise.over-blog.org un article sur le poids

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé