• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

Les familles recomposées : une situation ambiguë, difficile et compliquée

Il existe actuellement en France près d’un million de familles recomposées, soit plus de 10% du nombre total des familles. Mais comment les membres d’une famille recomposée vivent-ils cette situation ? Pourquoi les familles recomposées sont aussi compliquées et ambiguës ? Explications avec Love Intelligence®.

Famille recomposée = désarroi total pour tout le monde

Le divorce est déjà une situation difficile à vivre mais la situation devient souvent encore plus difficile lorsque qu’une famille se recompose. La création d’un nouveau couple suscite un vrai désarroi chez les enfants, qui voient arriver une personne indésirable (et parfois même avec ses propres enfants) avec le(s)quel(s) ils devront vivre. Cela suscite également un désarroi chez les « ex » qui se sentent inévitablement menacés dans leur rôle de parent biologique.

« La famille, creuset de la société, agonise » accuse le pédiatre Aldo Naouri, en dénonçant la confusion et la précarité de ces familles en morceaux, où les repères symboliques traditionnels n’existent plus.

Conflits et jeux de relations

L’éducation, l’autorité, jalousie, traitement inégal des enfants… De nombreux conflits apparaissent au sein de ces familles recomposées. Les parents ont tendance à appliquer aux enfants de leur conjoint(e) la même éducation et la même autorité qu’à leurs propres enfants, ce qui déplaît aux principaux intéressés. Les jeux de relation sont eux aussi très complexes : relation de l’enfant au nouveau conjoint, relation de l’enfant au parent naturel présent au foyer, relation de l’enfant au parent absent du foyer, relation du parent au nouveau conjoint, relation de l’enfant aux nouveaux enfants…

L’enfant ne veut pas trahir son parent absent en aimant son beau-parent

L’enfant souhaite continuer à être aimé de ses deux parents lorsque ceux-ci divorcent. Il veut surtout être aimé par son parent avec qui il ne vit pas. Mais cette situation est délicate pour l’enfantcar il doit souvent faire un choix entre son père et sa mère. La situation se complexifie d’autant plus lorsque le parent avec qui il vit refait sa vie avec une autre personne. L’enfant doit alors faire face à une culpabilité : il ne veut pas trahir la mère ou le père absent en acceptant de nouer une relation chaleureuse, voire affectueuse, avec sa belle-mère ou son beau-père. Certains enfants s’imaginent que tout sentiment éprouvé pour un beau-parent est de l’amour enlevé à son parent naturel. Pour se protéger de cette culpabilité, l’enfant développe une certaine hostilité à l’égard de son beau-parent pouvant aller du rejet à l’indifférence en passant par l’agressivité.

Pour Élodie Cingal, psychothérapeute, auteure de Ma famille recomposée, l’enfant n’est pas obligé d’aimer ce nouvel adulte qui entre dans sa vie, mais il doit le respecter.

Le rôle du beau-parent : une place pas du tout évidente

Ami ? Parent de substitution ? Parent supplémentaire ? Pas parent ? Le rôle du beau-père ou de la belle-mère est aussi difficile qu’ambigu. D’autant que la loi ne reconnaît aucun statut aux beaux-parents. Ils ne peuvent ni signer le carnet de notes, ni léguer leurs biens, ni réclamer un droit de visite. La loi du 8 janvier 1993, votée pour préserver la filiation naturelle, empêche un beau-parent d’adopter de façon plénière l’enfant de son conjoint. De leur côté, les beaux-parents, puisqu’ils ne bénéficient d’aucune reconnaissance, ne peuvent pas en théorie intervenir dans le quotidien de l’enfant.

Lire la suite de l’article :

  1. Famille recomposée = désarroi total pour tout le monde
  2. Ambiguïté des termes « belle-mère » et « beau-père » et invention des termes « quasi-frère » et « quasi-sœur »
  3. Laisser du temps au temps : la règle pour une adaptation en douceur
  4. Compter sur le soutien de son ou sa partenaire est essentiel
  5. Nos conseils pour faire de cette famille recomposée une situation agréable et vivable


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé