• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lov'thèque
    fin-menu
  • Conseils Personnalisés

    Une équipe de conseillers
    certifiés Love Intelligence®

    Un accompagnement en conseils
    clairs et concrets depuis 10 ans

    Notre longue réponse à votre
    description de situation
    Équipe Love Intelligence
  • 5 Déclics pour
    SORTIR DU CÉLIBAT
    La méthode Florence

    Trouver l'amour est une question de déclics sur soi


    Redevenez maître d'une vie amoureuse épanouie.

    La Méthode Florence vous aide à provoquer les déclics que vous n'aviez pas encore réveillés.

    Confiance
    12500 PERSONNES
    qui nous ont fait confiance
    Confiance
    8 PERSONNES SUR 10
    débutent une relation sérieuse
    dans les 4 mois
    Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
  • Heureux à deux
    JE RENFORCE MON COUPLE
    New couple

    Vous-voulez redécouvrir et renforcer votre relation ?


    Lovers Letter

    DÉCOUVREZ LA LOVERS LETTERS :

    15 min par semaine pour que l'amour grandisse avec le temps, et non l'inverse.

    Laissez vous surprendre par votre couple !

    E-mail
    COMMENT ÇA MARCHE ?

Le figaro - Fev 2014 : Analyse de Florence Escaravage suite à l’enquête Ipsos sur la séduction des femmes

JPEG - 19.8 ko

Quelques minutes suffisent à une femme pour choisir son amoureux

Par Juliana Bruno

Les Françaises sélectionnent leur homme en cinq minutes. C’est ce que démontre l’enquête Ipsos-Boursault sur Les Françaises et la séduction révélée ce mercredi. Exigeantes, elles n’en restent pas moins des séductrices dans l’âme.

Cinq sur dix. C’est la note moyenne qu’attribue une femme à son propre potentiel de séduction. Les femmes ne se sentent pas toujours à l’aise avec leur pouvoir d’attraction et sont constamment dans l’autocritique. Elles s’attribuent ainsi une note médiocre qui fluctue avec l’âge. C’est ce que révèle l’enquête réalisée par l’institut de sondage Ipsos sur un échantillon représentatif de 1 000 femmes. Les plus jeunes, entre 18 et 35 ans, et celles de plus de 50 ans ont plutôt une bonne estime d’elles-mêmes. On observe une inversion de cette courbe au moment de la maternité qui se poursuit généralement jusqu’au moment où les enfants quittent le domicile familial. « La crise qui s’opère autour de la quarantaine est très naturelle. À 25 ou 30 ans, nous sommes de vraies déesses de la séduction. À 40 ans, la femme perd confiance en elle et met dix ans à accepter qu’elle vieillit inévitablement », explique Florence Escaravage, fondatrice du site Love Intelligence.

Les atouts de séduction varient également selon l’âge des interrogées. Si les plus jeunes misent avant tout sur leur tenue vestimentaire (à 41%), les plus de 55 ans sur leur originalité (à 50%), le sourire et le regard restent les deux armes de séduction massivement plébiscitées par la gent féminine. À tout juste 55 ans, Christine admet miser « avant tout sur son regard, sa maturité et son sourire pour approcher un homme qui lui plaît ». Victoire, la petite vingtaine, joue beaucoup sur son apparence : « j’essaie de me différencier par mon style, mes vêtements. Je compte aussi sur ma silhouette pour séduire ». Des charmes réels en passe de se voir refoulés au placard avec la montée en puissance des sites de rencontres et de la drague « virtuelle ».

Internet : la nouvelle boîte de nuit des jeunes

Pour séduire, 36% des femmes de 18-24 ans sont déjà entrées physiquement en contact avec un inconnu qu’elles ne connaissaient que par les réseaux sociaux et leurs aînées ne sont pas en reste. 39% des 25-34 ans ont déjà surfé sur des sites de rencontres et 35% d’entre elles ont osé passer le cap de la discussion virtuelle pour une rencontre bien réelle. Alors que de nouvelles pratiques de drague émergent grâce à Internet et aux réseaux sociaux, notamment le dating en groupe. Le speed-dating, cette technique qui consistait à organiser des rencontres en solo entre célibataires, lui, n’attire plus : seules 10% sont encore tentées par l’aventure.

La possibilité du zapping tue l’effort

Autre conséquence de la drague en ligne, la Toile est en passe de devenir le lieu de prédilection pour la rencontre, du moins chez les plus jeunes. Si la majorité des femmes préfèrent toujours séduire à l’occasion de fêtes ou de repas entre amis, 30% des moins de 25 ans estiment que les réseaux sociaux sont le moyen idéal pour amadouer un homme, 24% citent les mails, SMS et autres messages instantanés tandis que 19% optent pour les sites de rencontres. Pour Florence Escaravage, la notion d’effort disparaît pour laisser place à celle du zapping :« Si la personne ne nous plaît pas de prime abord, on se dit qu’on trouvera facilement quelqu’un d’autre grâce à ce grand catalogue virtuel mis à notre disposition. » En plus d’anéantir la difficulté, cette forme de zapping accroît considérablement la volatilité. En revanche, l’experte reconnaît que c’est un progrès pour les plus de 40 ans qui évoluent dans des cercles où il y a peu de célibataires. « Mais, quand on a moins de 25 ans, on est souvent amené à rencontrer des jeunes gens disponibles dans la "vraie" vie », regrette cette dernière. Pour Victoire, inscrite sur un site de rencontre depuis deux ans, la drague est toujours un peu une affaire de zapping. « Sur le Net, je suis capable de passer très vite à un autre garçon si je vois que le premier ne me convient pas. Je ne veux pas perdre de temps ».

Ces jeunes femmes admettent même être prêtes à travestir leur identité sur le Net pour y être plus visibles et plus attractives. Elles sont 74% à fouiner via les réseaux sociaux pour dénicher des informations sur leur cible. Enfin, 40% d’entre elles commencent à tenter un rapprochement avec les amis de leur amoureux potentiel directement sur le web. Il n’en reste pas moins que dans la vraie vie, la plupart des femmes n’ont besoin que de quelques minutes pour évaluer le potentiel de séduction d’un homme.

Cinq minutes pour évaluer un homme

En cinq minutes ou moins, 43% des femmes interrogées admettent être capables d’estimer le pouvoir de séduction de l’homme qui se trouve en face d’elle et donc, de le juger. En moins de dix minutes, les dés sont très souvent jetés. En moyenne, ces messieurs disposeraient exactement d’un petit quart d’heure pour faire la différence. Une pratique liée à l’idée que les femmes peuvent se fier à leurs attirances premières. « Si on prend 100 femmes et qu’on leur demande de choisir parmi 10 hommes, il est évident qu’elles vont quasiment choisir les mêmes, et c’est dommage », regrette Florence Escaravage. « Car on ne laisse pas place à l’émotion dans la première rencontre. L’amour se trouve souvent au-delà des cinq premières minutes », ajoute cette dernière. Si les Françaises sont particulièrement exigeantes et critiques, elles sont également considérées comme les plus séductrices de la planète. Et pour cause.

Des séductrices dans l’âme

Dans la vie quotidienne, la très grande majorité des femmes estime qu’il est difficile de rencontrer des hommes séduisants. Exigeantes, lorsqu’elles dénichent la perle rare, elles foncent ! 62% d’entre elles n’hésitent pas à être entreprenantes et à aborder leur proie potentielle. Difficiles certes, mais séductrices, toujours. Lorsqu’il s’agit de charmer un homme, plus d’une femme sur deux admet parvenir à ses fins. Un chiffre en décalage avec la piètre opinion qu’elles ont souvent d’elles-mêmes mais qui s’expliquent « parce qu’il existe une différence entre la séduction instantanée et la séduction sur la durée », explique Florence Escaravage. Et Christine d’ajouter : « À plus de 50 ans, je suis loin d’être un canon mais on m’a déjà récemment arrêtée dans la rue pour me dire que j’étais belle et je pense toujours être capable d’user de mes charmes. »

Dans le même temps, si elles parviennent facilement à attirer les hommes qui les intéressent dans leurs filets, elles sont toujours de grandes romantiques. Les femmes s’interdisent de mentir sur leurs sentiments dans le but de séduire. À 88%, elles ne s’autoriseraient par exemple jamais à dire « je t’aime » à quelqu’un si ce n’était pas sincère. Enfin, la grande majorité d’entre elles admet avoir déjà connu le coup de foudre et considèrent que l’amour, « le vrai », dure toute la vie. Elles n’hésitent pas non plus à s’imaginer au bras de leur célébrité préférée. En tête des people que les Françaises aimeraient charmer : George Clooney, Brad Pitt et Guillaume Canet. Rien que ça !

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé