• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

La relation employé/employeur en 5 phases, parallèle avec le couple

LA PHASE DE SEDUCTION

Choisir la bonne personne pour le job n’est pas inné pour le manager. Il va se fier à ce que le candidat lui renvoie de lui-même, dans la meilleure version de ce qu’il est. Phase de séduction (réciproque dans le cas d’un chasseur de tête qui veut embellir le job auprès du candidat ciblé). Comment choisir le bon profil pour le job ? comment choisir la bonne entreprise (le bon boss) en tant qu’employé ? Et en amour, comment savoir que telle personne est celle qu’il nous faut ? Rien ne nous y prépare, en tant qu’être vivant capable d’aimer un congénère et en tant que manager capable de créer une équipe aimante de son travail.

PHASE I : L’ETAT AMOUREUX

Lorsque deux être se rencontrent et entament une relation, les premiers temps sont ponctués par cette phase d’état amoureux que la passion, la fusion et les sentiments transcendants régissent. On a choisi l’autre et on est heureux de ce choix qui nous rend épanoui. Dans l’entreprise, lorsque le manager vient à embaucher le candidat sélectionné, il émane une forme de complaisance, de satisfaction qui découle directement du sentiment d’avoir fait le bon choix, d’avoir suivi le bon chemin et d’avoir été efficace pour l’entreprise. Un état amoureux entre employé/manager s’instaure, chacun projetant sur l’autre des attentes, des aspirations et des espoirs que l’autre viendra combler avec certitude. Le partenaire est idéalisé, fantasmé dans la relation et l’employé l’est également dans le cadre de l’entreprise. Il répond parfaitement au profil cherché, souhaité, pour le poste à pourvoir et la certitude d’avoir trouvé la personne idéale surplombe la réalité de l’entreprise qui s’avère souvent plus complexe et moins utopique.

PHASE II : LA DÉSILLUSION

Lorsque l’état amoureux s’estompe et laisse place au principe de réalité loin de l’idéal que l’on s’était façonné de l’autre, advient la phase de désillusion, celle où le partenaire se révèle avec ses travers, ses aspérités et son incomplétude. Dans la relation manager/employé, cette phase se manifeste de façon similaire. Passé le sentiment de perfection qui émanait du candidat choisi, se profile les premières déconvenues, les premiers désaccords, les premiers « faux pas » qui agacent et font oublier la raison qui avait poussé à appuyer avec tant d’aplomb le choix initial. L’autre agace, déçoit et l’on en vient à ne plus se focaliser que sur ce qu’il ne réalise pas tel que nous l’attendions. L’entreprise correspond à l’Amour, à la relation créée. Dans cette phase de désillusion, elle pâtit de cette déception, de ce manque de corrélation entre fantasme, idéalisation et réalité vécue. Car l’on projette sur l’autre des attentes qu’il n’est jamais en mesure de combler pleinement. La phase de désillusion se manifeste dans la relation manager/employé sur la base de celle que l’on peut observer dans un couple qui a démarré sur les chapeaux de roues.

Lire la suite de l’article :

  1. LA PHASE DE SEDUCTION
  2. PHASE III : LA CONFRONTATION
  3. PHASE IV : L’ACCEPTATION
  4. PHASE V : LA SUBLIMATION

Lire la suite de l’article

Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé