• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

La « Saint-Bernard »

Qui est-elle ?

Elle cherche à venir en aide à son compagnon. Souvent, elle l’a rencontré alors que ce dernier traversait une période difficile de sa vie (rupture, difficulté au travail, décès d’un proche…)

Sous couvert de lui porter assistance, elle exerce un ascendant sur lui.
Elle adopte ainsi une posture maternelle qui, pour bienveillante et protectrice qu’elle soit, vise à dicter la conduite et les choix de son compagnon.

Par exemple, si elle vient en aide à son compagnon alors que celui-ci apprend un nouveau travail ou monte sa propre société, elle estimera plus tard qu’elle a son mot à dire sur ses affaires, lui donnera des conseils sur les façons de faire.
Dans certains cas, elle complaira son compagnon dans sa détresse afin que celui-ci ai toujours besoin d’elle.
De telles relations sont évidemment nuisibles pour les deux parties.

Les raisons de son comportement

L’attitude des femmes « Saint-Bernard » cache en fait une importante insécurité affective. Elles pensent que pour se faire aimer, il faut qu’elles deviennent indispensables à leur partenaire. Peu sûres d’elles et de leur capacité de séduction, elles pensent qu’elles ne peuvent plaire qu’en se rendant utiles.

 
Ce qu’en pensent les hommes  
Les partenaires des femmes « Saint-Bernard » qui reçoivent, au début, volontiers l’attention de leur compagne, peuvent se sentir sur du long terme, manipulé et coincé dans une relation où ils se sentent redevables de services antérieurs.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé