• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lov'thèque
    fin-menu
  • Conseils Personnalisés

    Une équipe de conseillers
    certifiés Love Intelligence®

    Un accompagnement en conseils
    clairs et concrets depuis 10 ans

    Notre longue réponse à votre
    description de situation
    Équipe Love Intelligence
  • 5 Déclics pour
    SORTIR DU CÉLIBAT
    La méthode Florence

    Trouver l'amour est une question de déclics sur soi


    Redevenez maître d'une vie amoureuse épanouie.

    La Méthode Florence vous aide à provoquer les déclics que vous n'aviez pas encore réveillés.

    Confiance
    12500 PERSONNES
    qui nous ont fait confiance
    Confiance
    8 PERSONNES SUR 10
    débutent une relation sérieuse
    dans les 4 mois
    Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
  • Heureux à deux
    JE RENFORCE MON COUPLE
    New couple

    Vous-voulez redécouvrir et renforcer votre relation ?


    Lovers Letter

    DÉCOUVREZ LA LOVERS LETTERS :

    15 min par semaine pour que l'amour grandisse avec le temps, et non l'inverse.

    Laissez vous surprendre par votre couple !

    E-mail
    COMMENT ÇA MARCHE ?

L’autodépréciation verbale chez la femme : symptôme de stress

Lors de fortes périodes de stress, face à des problèmes personnels ou bien professionnels, la femme (un peu plus que l’homme) est sujette à plusieurs changements de comportement et notamment celui de l’autodépréciation verbale. Comment s’apparente-t-il ? En parlant de façon négative d’elle-même, en extériorisant une mauvaise opinion d’elle et en ayant du mal à accepter son sort. Love Intelligence vous en dit plus sur ce ressort intérieur, ce réflexe encore méconnu.

Cet article nous a été inspiré de l’ouvrage Mars et Vénus font la paix de John Gray.

L’autodépréciation verbale, comment la reconnaitre ?

L’autodépréciation verbale se présente lors de stress ou bien lorsque l’on est confronté à un problème et est principalement sujette chez la femme.

Elle se présente sous forme de lamentations lorsque l’on a le sentiment d’être nulle, incapable. On cesse pendant un temps d’être « maîtresse » de sa vie pour rejeter indirectement la responsabilité de son malheur sur l’autre.

Ne vous-êtes vous jamais dit « Pauvre de moi ! Je donne, je donne sans arrêt et qu’est-ce que j’ai en retour ? Rien » ou bien encore « Pauvre de moi ! Dire que je pourrais être tellement heureuse si je n’avais pas un mari aussi méchant et peu attentionné ! » ? Si oui, c’est que vous avez déjà été face à l’autodépréciation verbale.

Remettre la faute sur les autres contre le stress ?

C’est souvent face à une expérience malheureuse que ce changement de comportement se présente. On se sent triste, incomprise. On se plaint ainsi auprès des autres et on les accuse plus ou moins indirectement d’être responsables de notre malheur, on les pousse à se sentir coupables.

Pourquoi ? Car on cherche avant tout à attirer l’attention, ce qui explique le sentiment de culpabilité que l’on espère provoquer chez les autres. Pourtant, en agissant de la sorte, c’est généralement l’effet inverse qui est provoqué, envenimant de plus en plus le statut de victime.

Alors que faire, pour retrouver ses émotions positives, et améliorer ses relations ? C’est simple : en exprimant ses émotions négatives, ressurgissent les émotions positives enfouies. Il faut savoir partager ses peines, ses faiblesses ou encore ses problèmes pour réussir dans un premier temps à comprendre quels sont nos besoins. En cherchant des solutions à nos besoins (pas que d’ordre affectif) on retrouve du positif.

Quand une femme apprend à partager ses émotions sans tomber dans l’autodépréciation, elle reçoit la compassion de la part de l’autre dont elle a besoin et ainsi peut aller de l’avant.

Découvrez aussi Fantastic Couple : Le premier e-parcours de couple pour faire grandir votre couple et prendre le temps de dire à l’autre.

Comment faire face à l’autodépréciation verbale ?

Il est impératif de savoir identifier une situation de stress qui s’amplifie. De ce fait, il sera plus facile de mettre des mots sur notre problème pour ensuite le résoudre plus facilement. En apprenant à prendre soin de nous-mêmes quand nous sommes confrontés au stress, plutôt que d’attendre que ce soit notre partenaire qui s’en charge, nous cessons de vouloir lui faire porter la responsabilité de nos soucis.

A l’inverse des hommes, les femmes ont besoin de temps et d’attention pour découvrir des solutions subjectives au problème. Lorsqu’elles perçoivent la compassion de l’autre, les femmes se sentent plus à l’aise pour partager leurs ressentis et ainsi guérir leurs blessures. Dès lors, l’amour, la confiance, la reconnaissance peuvent de nouveau s’épanouir.

Pour en savoir plus :
Différences hommes femmes : mode d’emploi


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’email et autres informations que vous nous transmettez sont, UNIQUEMENT, destinées à Love Intelligence®. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée).
Pour toute demande, adressez-vous à contact@love-intelligence.fr

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé