• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lov'thèque
    fin-menu
  • Conseils Personnalisés

    Une équipe de conseillers
    certifiés Love Intelligence®

    Un accompagnement en conseils
    clairs et concrets depuis 10 ans

    Notre longue réponse à votre
    description de situation
    Équipe Love Intelligence
  • 5 Déclics pour
    SORTIR DU CÉLIBAT
    La méthode Florence

    Trouver l'amour est une question de déclics sur soi


    Redevenez maître d'une vie amoureuse épanouie.

    La Méthode Florence vous aide à provoquer les déclics que vous n'aviez pas encore réveillés.

    Confiance
    12500 PERSONNES
    qui nous ont fait confiance
    Confiance
    8 PERSONNES SUR 10
    débutent une relation sérieuse
    dans les 4 mois
    Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
  • Heureux à deux
    JE RENFORCE MON COUPLE
    New couple

    Vous-voulez redécouvrir et renforcer votre relation ?


    Lovers Letter

    DÉCOUVREZ LA LOVERS LETTERS :

    15 min par semaine pour que l'amour grandisse avec le temps, et non l'inverse.

    Laissez vous surprendre par votre couple !

    E-mail
    COMMENT ÇA MARCHE ?

J’ai trouvé l’amour à 40 ans et je suis heureuse

Question posée sur notre site « 5 clés pour Trouver l’amour. Méthode Florence »

3% de nos cas sont mis en ligne et sont modifiés pour le respect de la vie privée

"Bonjour,

Comme beaucoup de femmes, j’ai longtemps cru que je ne trouverais pas l’amour, le vrai. J’ai bien eu quelques histoires, dont une qui a duré quasiment 8 ans (entre 25 et 33 ans) mais je me rends compte aujourd’hui que ce n’était pas le grand amour, même si je l’ai cru pendant bien longtemps…Laissez-moi vous expliquer ce qui m’est arrivé.

Mon histoire m’a brisée et j’ai bien mis 10 ans à m’en remettre. L’homme avec qui j’ai partagé ma vie (et qui était un peu plus âgé que moi) m’a quitté pour une autre et l’a épousée moins d’un an après alors que je lui avais, au final, offert toute ma jeunesse. Jusque là, je le pensais parfait. Il me faisait rire et j’admirais son intelligence, sa fougue. Je pense que je confondais admiration et amour car au final je n’étais pas heureuse comme je le suis aujourd’hui.

Après ça j’ai longtemps réfléchi à la dose correcte d’admiration qu’on doit porter à l’autre dans une relation saine. Peut-être que mon admiration l’étouffait. Je disais tout le temps « c’est bien ce que tu fais, je t’admire » ou « j’aimerais vraiment pouvoir faire ça moi aussi, j’en serai incapable ». Je me dévalorisai assez systématiquement. Ce qui est sur, c’est que j’admirais cet homme beaucoup trop, alors que je me rends compte aujourd’hui qu’il n’y avait pas de quoi.

Il n’avait pas besoin que je l’admire puisqu’il s’aimait déjà assez lui même. Parfois, quand il parlait, j’avais l’impression qu’il aimait s’écouter, et quand j’y repense ça me fait gentiment sourire.

Combien de fois j’ai douté de ne pas être assez bien pour lui. Face un à homme comme ça, on est obligées de développer de gros complexes, car ce n’est pas lui qui va nous faire des compliments…J’aurais tout donné pour un petit « tu es jolie aujourd’hui » ou « c’est intéressant ton travail dis donc ». Mais non, rien…

Après la rupture, qui fut brutale et douloureuse, je me suis concentrée sur ma carrière, je dirais même que je me suis enfermée dedans. Ca a été positif car j’ai pu évoluer et grimper les échelons jusqu’à mon poste actuel, mais ma vie sentimentale était vide car je le voulais comme ça. Au moins, j’étais sure de ne pas être blessée à nouveau. Mes journées étaient longues mais j’ai longtemps trouvé un certain épanouissement dans ce rythme de vie. Ce ne fait pas de mal de s’assurer une bonne situation financière, surtout quand on est une femme et qu’on doute pertinemment de pouvoir trouver quelqu’un de stable avec qui partager sa vie.

Mais j’avais beaucoup de collègues hommes : les premières années, je refusais souvent les avances ou les invitations à diner en tête à tête, je pense que je développais une réelle peur des hommes, je ne leur faisais plus confiance et je transmettais mon agressivité envers eux par des paroles un peu sèches. Au début, l’un d’entre eux persistait, et je savais qu’il était très sympa, mais c’était au dessus de mes forces. Alors je jouais un peu avec lui, on rigolait bien, mais ce n’est jamais allé plus loin. Je n’ai jamais accepté ses invitations. Un jour, plus rien. Et je le comprends tout à fait : il a du en avoir marre de se faire rejeter.

J’avais 38 ans et j’étais seule, fermée d’esprit et malheureuse. J’avais des copains, copines mais je me suis rendue compte que je ne pouvais pas continuer comme ça et qu’il fallait que je change quelque chose, au risque de finir vieille fille. Après tout, je voulais vraiment être heureuse, trouver quelqu’un de bien et fonder une famille, mais je ne savais pas comment.

Il y a un an et demi j’ai entendu parler de Florence Escaravage par une amie qui avait fait appel à ses services de coaching. Au début j’étais plutôt réticente car j’ai toujours pensé que les problèmes d’amour c’était très perso et liés au hasard des rencontres, qu’on pouvait en parler à ses amies mais pas plus. Donc logiquement, j’en ai reparlé à mon amie Caroline qui m’a dit que vu la situation dans laquelle j’étais, c’était la seule solution car je ne pourrais peut être pas régler ça toute seule. Une révélation ! C’était vrai…je devais assumer de dire « j’ai besoin de conseils, besoin d’orientation pour m’y prendre autrement, besoin d’aide ». Surtout, j’avais besoin de quelqu’un d’objectif.

J’aimerais aujourd’hui partager mon expérience car elle m’a beaucoup aidé… "

Son expérience du coaching : via notre site 5 clés pour trouver l’amour avec la Méthode Florence.

La Méthode Florence, ça a été une belle découverte. Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est que c’est présenté comme un travail qu’on fait nous-mêmes. Ça correspondait donc bien à ma philosophie ! Je n’avais pas du tout envie d’aller voir un psy, un coach ou autre.

L’avantage, c’est que si on est un perdue, on peut demander à parler à quelqu’un. Ça m’a pris un peu de temps mais en suivant les 5 étapes de la Méthode pour trouver l’amour j’ai vraiment compris ce qui n’allait pas dans la façon dont j’abordais les relations amoureuses.

J’ai même fait un effort sur ma féminité, car à force d’avoir sans cesse voulu disparaitre aux yeux des hommes, j’étais un peu garçonne dans mon comportement. J’allais sur leur terrain de jeu et l’étape 3 a fait apparaitre que c’était un problème…

Après quelques mois de travail sur les livrets, je me sentais mieux car je comprenais à travers les exercices des livrets, les tests, ce qui m’avait manqué ces dernières années pour trouver quelqu’un de bien. Et ça a fait ses preuves puisque j’ai rencontré quelqu’un qui m’a invité à sortir et qui me plaisait parce que je crois que j’étais plus ouverte d’esprit envers lui (c’est un peu le cœur de la méthode), et j’ai dit oui avec beaucoup d’envie et d’espoir cette fois. Une première depuis que je m’étais faite briser le cœur. Ce qui a changé, c’est que je sais ce que je dois attendre d’une relation pour que ça soit constructif : on est sur un pied d’égalité, on s’écoute, on essaie de se comprendre même quand c’est un peu difficile. Bref, une vraie relation adulte. Aujourd’hui, ça fait un an que je suis en couple avec cet homme et je voulais faire part de mon expérience pour que toutes les femmes qui ont vécu la même chose que moi sachent qu’on peut s’en sortir et trouver mieux, aller mieux !

Je recommande la Méthode Florence à celles ou ceux qui sentent que leur comportement est peut être pour quelque chose dans leurs histoires d’amour qui n’avancent pas. J’ai osé prendre soin de ma vie amoureuse alors que je l’avais négligée avant, et maintenant tout va tellement mieux."

Anne.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre site Méthode Florence.


Laisser un message

Avis des internautes sur cet article :

  1. J’ai 42 ans toujours célibataire, je n’ai jamais réussi à rencontre la personne approprié afin de fonder une famille

    rizlan
  2. perso ma plus longue relation à duré 7 ans . Je devais être amie avec son ex et je passais après ses enfants. Je ne me sentais pas vraiment en sécurité ni aimée. Puis j ai appris qu’ il me trompait. Cerise sur le gâteau il ne voulait pas partir m insultait et m accusait d être responsable du fait qu’ il allait voir ailleurs. Dans un petit village tout se dit tout se sait j ai même du quitter mon travail tellement j avais l impression d être le centre d attraction des potins et ragots. Beaucoup de celles que je croyais être mes amies m ont tournée le dos quand elles ont vues que je devenais dépressive. J ai été violentee devant témoins on lui a juste dit de me faire ce qu’ il voulait mais d éviter de me frapper. Depuis trois ans je n arrive plus à refaire confiance et j ai tendance à m isoler. J’ai eu une aventure sur un site de rencontres avec un gars qui, je l ai appris plus tard, m’étais expédié « pour me changer les idées » par des gens que je connaissais mais qui n avaient pas le droit de se mêler de mon intimité. Nouvelle trahison que je n ai pas supportée. Depuis je vis seule avec mes animaux.

    Maude
  3. belle histoire. Bon conseils !

    yoann.blancher
  4. Je suis une personne de bien gentil sérieux cool et sympa sérieux et je recherche une relation sérieux et durable stable !!

    Daniella
  5. Bonjour, Je vais avoir 40ans dans quelques mois. Je ne peux pas avoir d’enfants. ..j’ai vécu un divorce très douloureux et coûteux peu de temps après j’ai fréquenté un homme ami de la famille qui m’a violée et battue. ..Je m’en suis remise car suis une battante. ..Par moment je ne cache pas que je pense à ces maux mais me suis dit« ils ne sont pas tous mauvais les hommes ! » je viens de rencontrer quelqu’un cela fait un mois. J’ai l’impression qu’il est bien avec moi mais je ne le sens pas amoureux. …je me suis forgé une carapace avec les années que j’essaie de briser mais je le laisse rentrer dans mon intimité et là j’ai peur d’être brisée. ..Car à 40ans et ce sue j’ai vécu je sais ce que je veux ….Que pour une fois on me rende la pareille. . attentionné… affectueux. ..Simplement que l’on prenne un peu soin de moi comme je peux prends soin de mon conjoint. ..Est ce trop demander ?

    séverine
  6. Ba moi j viens de quitter mon copin j’spr que je finiré pas com ça

    corine
Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’email et autres informations que vous nous transmettez sont, UNIQUEMENT, destinées à Love Intelligence®. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée).
Pour toute demande, adressez-vous à contact@love-intelligence.fr

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé