Accueil > Enrichir mon couple, communiquer > Articles > Il/Elle ne veut pas voir de (...)

Il/Elle ne veut pas voir de psy

Quand on est en couple, on s’inquiète naturellement du bien être de l’autre. Alors, la plupart du temps tout va bien. Mais certains d’entre nous peuvent se retrouver dans des situations compliquées où il ne semble plus possible de régler les problèmes sans une intervention extérieure : celle d’un psychologue.

JPEG - 9.1 ko
Consulter un psychologue

Quand il s’agit uniquement d’un problème de communication propre à la relation, on se dirige vers un psychologue du couple ou vers des thérapies de couples (dont nous avons constaté les bénéfices à travers des témoignages déposés sur love-intelligence.fr). Pourquoi aller voir un psy est une démarche qui parait si difficile pour beaucoup de personnes ? Comment réagir et que faire quand notre conjoint(e) ne veut pas aller voir de psychologue ?

Pourquoi refusons nous d’aller voir un psychologue ?

• Un phénomène qui s’est révélé petit à petit Il y a encore quelques années, il était très rare d’entendre quelqu’un admettre avoir des problèmes personnels ou être un peu déprimé. Aller consulter un psychologue était alors une solution de dernier recours qui devait rester secrète. Même si les choses ont beaucoup évolué jusqu’à aujourd’hui, il est très difficile pour certaines personnes de faire la démarche de la consultation, et il s’avère encore plus difficile de l’admettre par la suite.

• Un premier pas difficile vers le psychologue Mais pourquoi refuser cette démarche (qui semble naturelle a bien d’autres) ? Premièrement, il n’est pas simple d’admettre avoir un problème. Quand on vit des difficultés au travail ou à la maison, certains d’entre nous se voilent la face le plus longtemps possible pour ne pas souffrir, jusqu’au jour où cela n’est plus possible. C’est à ce moment là que nous devons comprendre que nous ne pouvons pas régler tous nos problèmes tout seul. Même si avoir recours à de l’aide ne nous semble pas naturel, il faut parfois se lancer et prendre un premier rendez-vous.

• Ce n’est pas une démarche honteuse, mais plutôt courageuse ! Une autre raison pour laquelle certains refusent catégoriquement d’aller voir un psychologue est la suivante : ils auraient trop honte ! Honte de quoi, me demanderez-vous ? Tout simplement honte de ne pas pouvoir se débrouiller tout seul, comme ils l’auraient souhaité. Chez Love Intelligence, nous voulons insister sur le fait qu’il ne faut jamais avoir honte de vouloir aller mieux, car après tout, c’est notre objectif lorsqu’on décide enfin d’aller voir un psychologue. Et si vous ne vous sentez pas encore prêt, vous pouvez toujours faire un premier pas vers nos coachs certifiés.


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’email et autres informations que vous nous transmettez sont, UNIQUEMENT, destinées à Love Intelligence®. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée).
Pour toute demande, adressez-vous à contact@love-intelligence.fr

Revenir à la liste des articles
 
 
  Love intelligence Services auto-coaching Conseils personnalisés Actualité Aide Société  
        
  Qui sommes-nous ?
Notre raison d’être
Nos résultats
Nos clients
Nous contacter
Mon compte
Test : Réussir ma vie amoureuse.
Toutes les vidéos
Tous les guides
Love TV
Diagnostic amoureux
Brigitte. B
Un expert en face-à-face
Contactez nos conseillers par tél
Le coaching par mail
Qui sont nos conseillers ?
Témoignages clients
Sonia. R
Emmanuel. C
Annick. F
Ségolène. T
Coaching amoureux
Qui sommes-nous ?
Newsletter
Flus RSS
La presse en parle
Glossaire
FAQ
Nos petites recos
Partenaires
Tarifs
Recrutement
Espace presse
 
| Suivre la vie du site