• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lov'thèque
    fin-menu
  • Conseils Personnalisés

    Une équipe de conseillers
    certifiés Love Intelligence®

    Un accompagnement en conseils
    clairs et concrets depuis 10 ans

    Notre longue réponse à votre
    description de situation
    Équipe Love Intelligence
  • 5 Déclics pour
    SORTIR DU CÉLIBAT
    La méthode Florence

    Trouver l'amour est une question de déclics sur soi


    Redevenez maître d'une vie amoureuse épanouie.

    La Méthode Florence vous aide à provoquer les déclics que vous n'aviez pas encore réveillés.

    Confiance
    12500 PERSONNES
    qui nous ont fait confiance
    Confiance
    8 PERSONNES SUR 10
    débutent une relation sérieuse
    dans les 4 mois
    Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
  • Heureux à deux
    JE RENFORCE MON COUPLE
    New couple

    Vous-voulez redécouvrir et renforcer votre relation ?


    Lovers Letter

    DÉCOUVREZ LA LOVERS LETTERS :

    15 min par semaine pour que l'amour grandisse avec le temps, et non l'inverse.

    Laissez vous surprendre par votre couple !

    E-mail
    COMMENT ÇA MARCHE ?

Florence Escaravage dans « Réponse à tout »

L’experte d uconseil amoureux répond aux lecteurs du mensuel « Réponse à tout »

Florence Escaravage a été invitée à répondre aux questions des lecteurs de Réponse à tout dans une rubrique intitulée "Notre Love Coach vous répond". L’experte du conseil amoureux va ainsi donner des réponses personnalisées aux questions qu’elle reçoit. Mais sachez le, les conseils de Florence sont bons à prendre pour nous tous ! Nous vous donnons rendez-vous tous les mois, bonne lecture !

Cliquez sur les images pour lire l’article

JPEG - 839.2 ko
Florence Escaravage pour Réponse à tout
JPEG - 207.6 ko
Florence Escaravage pour Réponse à tout partie 2

Ou découvrez le contenu de l’article ici :

Claire, 38 ans Comment retrouver la complicité ? « Je suis mariée depuis douze ans, et avec mon époux, nous avons deux enfants âgés de 8 et 5 ans. Aujourd’hui, je suis très nostalgique des débuts de notre relation, celle où la passion l’emportait, où nous étions complices, où nous rigolions souvent. Désormais, j’ai une vie trop paisible. J’ai l’impression que nous ne nous comprenons plus, que nous ne désirons plus les mêmes choses au même moment. Je n’ai pas envie que ce soit la mort de mon couple, et pourtant ça y ressemble. Que faire pour sauver ce qui peut encore l’être ? »

Réponse de Florence Escaravage : C’est un cas très fréquent. Les femmes ont en général besoin de communiquer, besoin de créer une nouvelle intimité, surtout après plusieurs années de mariage. Au contraire de l’homme qui voit sa relation de couple se dérouler tranquillement et dans une confiance absolue. Il ne recherche donc pas cette complicité forte dont la femme a besoin, et celle-ci en souffre. Il ne faut alors surtout pas braquer votre mari par des reproches du type « On ne se parle plus ! », mais plutôt l’inviter à se confier. Il faut également accepter d’être dans la notion de jeu avec l’autre : mettez en place des projets de week-ends ludiques, de soirées qui changent de votre quotidien et devenez plus coquine dans vos rapports sexuels. Cela devrait faire renaître complicité et intimité

Jonathan, 34 ans Comment me défaire du célibat ? « Je suis célibataire et je ne parviens pas à me fixer durablement. Dans chaque relation qui débute, je mets tous mes espoirs. Mais très vite, soit c’est elle qui s’enfuit, soit c’est moi qui suis déçu et qui la quitte. Cela fait trop longtemps que ça dure, le célibat me pèse et je ne sais pas comment m’en défaire. »

Réponse de Florence Escaravage : L’amour, c’est accepter de se laisser surprendre avant tout. 95 % des raisons du célibat sont dues à un comportement où l’on se met en poste d’observation de l’autre. Ce qui amène votre partenaire à ne vous délivrer que 10 % d’elle-même. Vous êtes sans doute trop dans le jugement, le contrôle de soi, les attentes. Or l’amour est quelque chose de magique, mais cette magie ne prend que si les ingrédients sont réunis, comme celui de laisser passer l’émotion entre deux êtres. Demandez-vous si vous êtes dans l’accueil, sans préjugés, de la personnalité de l’autre, si vous invitez l’autre (par vos questions par exemple) à libérer tout ce qui est unique en elle. Laisser l’émotion circuler, c’est favoriser au maximum les échanges authentiques, où l’on ne met aucun enjeu dans la relation (quand on met de l’enjeu, on se crispe et on crispe l’autre). Cherchez simplement à découvrir un peu plus la personnalité qui se trouve en face de vous. Vous établissez ainsi un pont avec l’autre qui vous permet de laisser libre cours aux émotions. Vous vous donnez ainsi l’occasion d’être touché par l’autre, et vice versa. Quand l’autre ne nous fait pas d’effet, ou quand on n’est pas parvenu à le/la séduire sur la durée, on est plus responsable que l’on croit : on n’a pas su créer la bonne disposition d’être à l’autre… »

Sabine, 44 ans Je me sens frustrée de tout organiser « Je suis en couple depuis cinq ans. Nous sommes tous deux divorcés et parents de deux enfants chacun. Tout pourrait être parfait, sauf que je regrette qu’il ne s’investisse pas dans notre couple comme je le fais. C’est moi qui gère les vacances, les sorties, les restos, qui propose, organise… Et lui semble se laisser porter. Idem pour les travaux ménagers, quand je lui demande de vider le lave-vaisselle, il me dit qu’il va le faire, mais une demi-heure après, il est encore plein ! Je lui dis que je l’aime sans arrêt, mais il me répond toujours “Moi aussi”. J’enrage de ne pas obtenir plus de lui ! »

Réponse de Florence Escaravage Neuf femmes sur dix chez Love- Intelligence se plaignent que l’homme ne prenne pas d’initiatives pour les sorties… C’est une réelle différence hommes/femmes. La femme s’occupant en général très bien de cela, l’homme lui laisse tout organiser. Réfléchissez néanmoins à la question suivante : l’invitez-vous à prendre la main sur ce sujet (en acceptant ses choix, quels qu’ils soient), lui laissez-vous la place qu’il souhaite ? Concernant les tâches ménagères, c’est un autre problème. Dans un couple, il y a vraiment deux écosystèmes très différents issus de notre éducation, de nos valeurs et de notre manière de fonctionner. L’on est toujours persuadé que notre manière de faire est la meilleure. Mais il faut juste accepter qu’il n’y ait pas qu’une seule façon d’agir ! Votre conjoint n’a pas les mêmes priorités que les vôtres et vous aurez du mal à le changer. Maintenant, vous pouvez essayer de ne rien faire durant une semaine. La meilleure façon de prouver à l’autre son inactivité (et l’ampleur de ce que vous faites dans la maison) est d’être absente. Mais le meilleur des conseils est de l’enjoindre à faire ce qu’il aime faire, des tâches peut-être plus proches de sa tendance naturelle.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé