• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

Dire « POURQUOI » on fait les choses, c’est être aimé

POURQUOI les autres semblent réussir ce qui défie toutes nos capacités ? POURQUOI certains réussissent là où d’autre échouent ? POURQUOI certaines personnes n’arrivent pas à trouver l’amour épanoui ? Quel est le secret de la réussite, quel est le secret de l’amour avec un grand A ? Autant de questions auxquelles Simon Sinek répond sur l’aspect professionnel et Florence Escaravage sur l’aspect amoureux. Deux approches qui ont le même ressort. La réponse c’est le POURQUOI. Explications.

Les conférences TED, des idées qui valent la peine d’être diffusées

Les conférences TED (Technology, Entertainment and Design) sont une série internationale de conférences organisées par la fondation à but non lucratif The Sapling foundation créée pour diffuser des « idées qui valent la peine d’être diffusées ». La conférence TED définit sa mission comme « propagateur d’idées ». Ses conférences couvrent un large éventail de sujets (science, arts, politique, questions mondiales, architecture…) et les intervenants sont issus de différents domaines. L’une de ces conférences, intitulée « Comment les grands leaders inspirent l’action ? » a été animée par Simon Sinek, un conférencier britannique et auteur de livres sur le management et la motivation. Sa vidéo a été vue plus de 26 millions de fois.

Tous les leaders agissent et communiquent de la même manière

Dans sa conférence « Comment les grands leaders inspirent l’action », Simon Sinek s’interroge sur pourquoi certains semblent réussir là où beaucoup d’autres ont échoué. Il prend l’exemple d’Apple qui innove plus que ses concurrents alors que la société possède les mêmes talents que les autres, les mêmes médias, les mêmes consultants. Il prend l’exemple de Martin Luther King qui a mené le mouvement des droits civiques alors qu’il n’était pas le seul à avoir souffert dans une Amérique d’avant les droits civique et qu’il n’était pas le meilleur orateur de l’époque. Il prend encore l’exemple des frères Wright qui ont découvert le vol habité, contrôlé et motorisé (avions) alors qu’il y avait d’autres équipes mieux équipées, mieux qualifiées et mieux financées. Il a ainsi fait une découverte qui a profondément changé sa vision de comment le monde fonctionne et sa manière de se comporter. Il a décrypté un modèle qu’utilisent tous les grands leaders pour penser, agir et communiquer. Il s’agit du cercle d’or. Ce cercle comprend trois cercles : un petit « Why » (pourquoi), un moyen « How » (comment) et un grand « What » (quoi).

Le cercle d’or : le modèle de communication de tous les leaders

Ce cercle d’or est une idée simple qui explique pourquoi ceux qui l’utilisent réussissent et les autres échouent. Chaque personne ou organisation sait ce qu’elle fait (quoi), certaines savent pourquoi elles le font (comment) mais très peu savent pourquoi elles font ce qu’elles font (pourquoi) c’est-à-dire dans quel but. Ce but englobe les croyances, les causes. Pourquoi on se lève le matin ? Pourquoi l’organisation existe ? Pourquoi cela intéresse les autres ? Le cercle d’or est une stratégie de communication qui va du plus concret au plus abstrait, de l’intérieur vers l’extérieur. Cette stratégie s’appuie sur le « POURQUOI ».

Le cercle d’or, une explication biologique

Cette stratégie n’est pas une opinion, elle est ancrée dans les fondements de la biologie. En effet, le cerveau humain est séparé en trois composantes majeures qui correspondent au cercle d’or. Notre néocortex (cerveau le plus récent, celui d’homo sapiens), correspond au niveau du « quoi », il est responsable de nos pensées rationnelles et analytiques ainsi que de notre langage. Nous avons ensuite notre système limbique responsable de toutes nos émotions, de nos comportements humains, de nos décisions mais pas de notre langage. Ce système limbique correspond au « pourquoi ». Quand nous communiquons de l’extérieur vers l’intérieur (du quoi au pourquoi), les gens comprennent des informations compliquées mais cela n’induit pas de comportement car la partie du cerveau qui contrôle les décisions ne contrôle pas le langage. En revanche, quand nous communiquons de l’intérieur vers l’extérieur (du pourquoi au quoi), nous parlons directement à la partie du cerveau qui contrôle le comportement. Et c’est en inspirant confiance aux autres, en leur donnant quelque chose en quoi croire, qu’ils vont devenir loyaux envers nous. L’approche de Florence Escaravage qui, depuis 2007, a aidé des milliers de célibataires à comprendre ce qu’il fallait révéler de soi pour trouver l’amour en est très proche. Mais avant d’aborder ce sujet, développons l’exemple explicite d’Apple.

L’exemple d’Apple, leader sur le marché des produits électroniques

Apple conçoit et commercialise des produits électroniques grand public (smartphones, tablettes, mp3…), des ordinateurs personnels et des logiciels informatiques. Apple est leader dans son domaine. Pourquoi ? Parce qu’elle utilise comme modèle le cercle d’or nous dit Sineck. Une entreprise quelconque utiliserait comme slogan « Nous faisons des ordinateurs formidables, magnifiquement designés, faciles à utiliser et conviviaux. Vous en voulez-un ? ». Elle dit ce qu’elle fait, pourquoi elle est la meilleure et elle s’attend à faire le buzz, à déclencher l’acte d’achat. Mais cette stratégie n’inspire pas. En revanche, la stratégie d’Apple est plutôt de dire « Dans tout ce que nous faisons, nous croyons à la remise en cause du statu quo, nous croyons en une manière différente de penser. Notre manière de remettre en cause le statu quo est de rendre nos produits magnifiquement designés, faciles à utiliser et conviviaux. Et il se trouve que nous faisons des ordinateurs formidables. Vous en voulez un ? ». Et cette stratégie fonctionne car l’ordre des informations est inversé. En fait, les gens n’achètent pas ce que l’on fait, ils achètent ce pourquoi on le fait. Le but est de faire du business avec les personnes qui croient en nous, en ce qu’on croit, pas de faire du business avec ceux qui ont besoin de notre produit. Apple engendre la confiance et c’est ce qui fait son succès.

La recette du succès c’est être inspiré par une cause ou une croyance

L’échec est la combinaison de trois facteurs : un manque de capital, des mauvaises personnes et un marché en mauvaise forme. Le succès est inspiré par une cause, une croyance. Par exemple, si un chef d’entreprise embauche des personnes uniquement pour réaliser un travail, elles vont le faire uniquement pour gagner de l’argent. Par contre, si le chef d’entreprise engage quelqu’un qui partage ses convictions il travaillera pour lui avec sueur, sang et larmes car il sera motivé. « Ce que les gens achètent, ce n’est pas ce que nous faisons mais pourquoi nous le faisons ». Parler de ses convictions c’est attirer ceux qui croient en ce que l’on croit. Et justement, Florence Escaravage, fondatrice de Love Intelligence® a une approche sur l’amour qui est proche de celle de Simon Sinek. Explications !

Florence Escaravage, l’experte en accompagnement amoureux

Florence Escaravage fonde Love Intelligence® en 2007 après deux années de travail avec un comité d’experts de renom pour répondre à une demande grandissante des personnes, célibataires ou en couple, qui souhaitent une aide éclairée lors de certaines périodes de leur vie amoureuse. Elle crée en 2008 sa certification Love Intelligence® déposée et reconnue en Europe. Elle est devenue experte dans le conseil, coaching et accompagnement amoureux. Elle a créé trois sites internet : La Méthode Florence dans lequel on retrouve sa célèbre méthode pour aider les célibataires à trouver l’amour, Love Intelligence, une sorte de bibliothèque en ligne dans laquelle on retrouve des articles, guides, cas pratiques et vidéos sur tous les sujets qui concernent les relations amoureuses et l’amour en général, et enfin Fantastic Couple, un service en ligne intelligent et guidant pour aider les couples à propulser leur relation. Elle est l’auteur de trois livres : Trouver l’amour en 3 mois (Janvier 2016, édition Marabout), Les Relations amoureuses pour les Nuls (2010, Ed First), La drague, la séduction pour les Nuls (2011, Ed First). Elle a également écrit les 5 livrets de la Méthode Florence « 5 questions à se poser pour trouver l’amour ». Elle est très sollicitée par les médias et a donné, le 30 avril 2016, une conférence TEDx au palais des Festivals de Cannes.

Ce qui tue l’amour c’est le contrôle

Alors quelle est l’approche de Florence Escaravage ? « L’amour est magique mais on ne lui donne pas l’occasion d’opérer ». Selon elle, nous sommes tous programmés pour aimer et être aimés. Et nous sommes tous capables de trouver l’amour en trois mois. Oui, oui en trois mois. Comment ? En laissant nos émotions circuler. Ce qui tue l’amour c’est le contrôle, le contrôle de son image, de ce qu’on révèle de soi. Il ne suffit pas d’admirer pour aimer ni d’être admiré pour être aimé.

« Si on veut susciter l’admiration, on bloque nos émotions »

Voilà ce que nous dit Florence : « Au contraire, si on veut susciter l’admiration, on bloque nos émotions et on les empêche de circuler. Plus on vieillit, plus on contrôle ce qu’on laisse paraître de soi car on réfléchit trop. C’est un réflexe qui est une dérive de notre société : au lieu de vouloir susciter l’admiration, qui donne une lecture de notre personnalité sans émotion, car l’on est dans le contrôle, il faut comprendre que l’état amoureux, ce n’est qu’un ressenti, une émotion. Donc, quand j’exprime la partie très vivante de mon « être », c’est-à-dire tout ce qui est matière vibrante, mes moteurs de vie, mes doutes, mes joies, alors je peux laisser une empreinte à l’autre. Si je veux au contraire montrer que je suis sympa, chaleureuse, bienveillante, curieuse, cultivée, je vais parler alors de mon « faire ». Je vais expliquer où je vais en voyage, ce que je fais comme activité, en quoi consiste mon travail. Et c’est l’erreur de 90% des gens en séduction. On peut susciter l’admiration, mais on se retrouve quelques jours ou semaines ou mois plus tard avec un partenaire qui nous dit : « Tu es une personne formidable mais je ne suis pas amoureux de toi / Je ne suis pas prêt (évidemment !) à m’engager / Je ne suis pas vraiment dans la relation… ». Plus on parle de son « pourquoi » (pourquoi je me lève le matin, pourquoi j’adore mon quartier, pourquoi j’ai détesté mon ancien travail, pourquoi j’ai bifurqué professionnellement, pourquoi j’ai été ému par…, pourquoi ma chute de cheval il y a 8 ans m’a amené à voir la vie autrement…), plus on laisse transparaitre de soi ce qui est de l’ordre de l’émotionnel. Si on reste sur le « comment » (comment j’ai acheté mon appart, comment j’ai fait ce voyage, comment s’organisent mes loisirs, comment s’organise ma vie amicale, conviviale…), on donne une lecture plate de sa personne. On peut faire sensation, mais on ne suscite pas vraiment l’émotion. Et il n’y a pas d’état amoureux sans émotion. »

La clé du succès en amour c’est la réceptivité

Trouver l’amour est synonyme d’ouverture, d’accueil. C’est tout le contraire que de rester allongé sur le canapé en se demandant quel est mon problème, ou d’aller chez un psychologue en se focalisant tant sur son intériorité et la compréhension de nous-même qu’on en oublie d’être dans l’ouverture à l’autre, sans jugement. Car l’amour, c’est se laisser surprendre. Et quand on réfléchit trop à soi, on ne voit plus le merveilleux chez l’autre, et surtout, on ne va pas chercher le merveilleux chez l’autre. On oublie de le questionner… Donc l’autre nous fait un effet « bof ». On n’est pas assez réceptif en fait. Pour trouver l’amour il faut être tout en réceptivité sur ce qui est, sans aucun jugement ni critère, sans réfléchir. Tomber amoureux c’est se laisser surprendre par une personnalité et accepter de se laisser emporter.

Se demander « POURQUOI » permet de révéler notre personnalité

Finalement, tomber amoureux c’est réveiller un être qui dort, et en nous, et en l’autre. Et pour réveiller cet être qui dort, il faut aller le chercher, creuser des choses enfouies depuis longtemps. Il faut donc savoir poser les bonnes questions. Les bonnes questions ce sont celles qui portent sur l’ETRE et non sur le FAIRE. Par exemple, au lieu de simplement demander « où habites-tu ? » il est préférable d’ajouter « pourquoi as-tu choisi cette ville ? » afin d’en savoir plus. Ce n’est pas tous les jours qu’on se demande « POURQUOI », on n’y réfléchit pas forcément. Seulement, lorsqu’on se demande pourquoi, cela réveille nos aspirations profondes, nos choix et cela nous permet de donner 100% de notre personnalité. Se demander pourquoi nous permet de creuser au fond de notre être et ainsi révéler toute la beauté de notre personnalité, notre caractère, notre fonctionnement. « On ne tombe pas amoureux de ce que vous faîtes mais de pourquoi vous le faîtes » affirme Florence Escaravage.

Trouver l’amour : réceptivité, lâcher prise, singularité et vulnérabilité

Pour qu’un amour soit réciproque, il faut s’interroger soi-même sur ses propres moteurs et interroger l’autre sur ses moteurs. Les deux personnes doivent lâcher le contrôle qu’elles ont sur elles-mêmes pour ainsi ouvrir l’échange afin de permettre aux émotions de circuler. Lorsqu’un couple traverse une mauvaise passe, il a besoin de se reconnecter, de booster son lien et ses sentiments. Pour cela, il a besoin d’un accélérateur affectif qui permette à chaque personne de retoucher la part de l’autre qui le touche, qui lui plaît. Florence Escaravage parle des poupées russes. Elle nous dit qu’il y a toujours en nous une poupée qui reste en retrait mais qui est réceptive à autrui et qui ne demande qu’à agir. Cette poupée marque notre singularité. C’est cette singularité qui nous rend unique et qui fait qu’on va plaire à l’autre, le rendre amoureux. Il faut donc lui montrer. Il faut également toucher la vulnérabilité de l’autre en lui transmettant notre vérité intérieure car ce faisant, cela fera résonner le VRAI en l’autre.

La clé de la réussite et du succès : se demander et dire « POURQUOI »

Simon Sinek, spécialiste du management, dit que parler de ses convictions c’est attirer ceux qui croient en ce que l’on croit. Florence Escaravage, spécialiste de l’amour, dit que parler de ses moteurs c’est réveiller nos aspirations profondes. Ces deux personnes ne se connaissent pas, ne travaillent pas dans le même domaine, n’ont pas fait les mêmes études, n’ont pas reçu la même éducation… Et pourtant ils ont la même approche. Pour eux, la clé de la réussite, du succès c’est dire « POURQUOI ». Que ce soit au travail ou en amour, l’approche reste la même. Qu’on souhaite changer le monde, devenir PDG d’une grande entreprise ou simplement trouver l’amour, il faut toujours se demander pourquoi on le veut et pourquoi on le fait. « Pourquoi je fais ce que je fais ? » est la question que tout le monde doit se poser.

Pourquoi je fais ce que je fais ? L’importance du « POURQUOI »

Rappelez-vous que « Ce que les gens achètent, ce n’est pas ce que vous faîtes mais pourquoi vous le faîtes. » (Simon Sinek). Cela signifie que vos croyances, les causes que vous défendez intéressent les autres. Ce sont ces motivations qui vont attirer les autres vers vous, qui vont leur donner envie de travailler avec vous, de vous connaître, de vous aider. Si vous ne dîtes pas pourquoi vous faîtes ce que vous faîtes, alors personne ne croira en vous. « On ne tombe pas amoureux de ce que vous faîtes mais de pourquoi vous le faîtes » (Florence Escaravage). Cela signifie également que si vous ne dévoilez pas de votre personnalité alors personne ne viendra à vous. Si vous souhaitez attirer l’autre vers vous, vous devez partager avec lui vos moteurs, vos inspirations. Vous connaissez désormais le secret pour trouver l’amour et pour être un bon leader. A votre tour de vous demander pourquoi vous faîtes ce que vous faîtes.

Vous pouvez retrouver la conférence TED que Florence Escaravage a animé le samedi 30 avril à Cannes. Elle nous parle de son approche pour passer du stade de la solitude ou d’une histoire à impasse à une belle histoire d’amour. La vidéo sera bientôt disponible sur le site TED. Soyez nombreux au rendez-vous !


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé