• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lov'thèque
    fin-menu
  • Conseils Personnalisés

    Une équipe de conseillers
    certifiés Love Intelligence®

    Un accompagnement en conseils
    clairs et concrets depuis 10 ans

    Notre longue réponse à votre
    description de situation
    Équipe Love Intelligence
  • 5 Déclics pour
    SORTIR DU CÉLIBAT
    La méthode Florence

    Trouver l'amour est une question de déclics sur soi


    Redevenez maître d'une vie amoureuse épanouie.

    La Méthode Florence vous aide à provoquer les déclics que vous n'aviez pas encore réveillés.

    Confiance
    12500 PERSONNES
    qui nous ont fait confiance
    Confiance
    8 PERSONNES SUR 10
    débutent une relation sérieuse
    dans les 4 mois
    Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
  • Heureux à deux
    JE RENFORCE MON COUPLE
    New couple

    Vous-voulez redécouvrir et renforcer votre relation ?


    Lovers Letter

    DÉCOUVREZ LA LOVERS LETTERS :

    15 min par semaine pour que l'amour grandisse avec le temps, et non l'inverse.

    Laissez vous surprendre par votre couple !

    E-mail
    COMMENT ÇA MARCHE ?

Comment réagir au comportement d’une personne immature affectivement ?

Comprendre la problématique de cette personne

Déjà, il faut bien garder à l’esprit que l’immaturité affective est inscrite dans l’histoire de la personne qui n’aura pas reçu (ou le croit-elle) suffisamment d’amour de ses parents, ou pour qui la rupture avec la mère aura été trop douloureuse car pas assez progressive pour que l’enfant soit sécurisé sur l’amour qu’elle lui portait.

Elle est devenue adulte tout en manquant singulièrement d’estime de soi, du sentiment d’être aimée et aimable.
Elle est donc en grave manque affectif : tel le tonneau des Danaïdes, qui se vide au fur et à mesure qu’on le remplit, elle a cette sensation de n’être jamais assez aimée, rassasiée.
Elle ne veut que des preuves d’amour, preuves « reconnues » par le bébé qui, en elle, veut revivre une relation fusionnelle.

Ce qui explique leur dépendance affective : leur grande exigence et leur agressivité quand elles craignent (le plus souvent à tort) d’être moins ou mal aimées.

Pourtant, leurs partenaires finissent par se lasser : c’est un cercle vicieux.
Cette dépendance affective, comme toutes les autres addictions, fonctionne comme une véritable drogue : les doses doivent être régulièrement augmentées.

Entreprendre l’étape de « désintoxication »

Le plus urgent étant de les rassurer sur le fait qu’elles sont aimables — dignes d’amour — pour installer une base d’estime de soi. _ La désintoxication devra être lente, progressive.
Elle comprendra des confrontations « en douceur », sans critiques, reproches ou arrogance, face aux comportements immatures.
Mais il faudra sûrement qu’elles se fassent aider par un spécialiste pour leur donner l’envie de « grandir » affectivement, faire le deuil de l’état fusionnel vécu dans leur toute petite enfance, les inciter à établir des frontières claires entre elles et les autres, leur apprendre à se faire confiance pour devenir autonomes.

De la même façon, la personne dépendante pourra, si c’est justifié, confronter l’autre en lui expliquant de quelles marques d’amour elle a besoin.
Ainsi, la confrontation mutuelle peut devenir source de compréhension et d’attention à l’autre si chacun a la liberté de s’exprimer.

Le premier pas vers le changement, c’est donc de reconnaître le problème et de vouloir changer.
Le (la) partenaire d’un(e) personne immature affectivement sera d’autant plus aimant(e) et aidant(e) qu’il (elle) saura lui faire comprendre conscience que la relation est vouée à l’échec si l’immaturité affective perdure.

Faire accepter le risque de la maturité affective, de l’identité séparée

Car il s’agit bien d’un risque : celui de l’indépendance affective, celle qui manque le plus souvent. Grandir, sur ce plan, présente des risques, en particulier celui de quitter cette dépendance — qui, en réalité, n’est pas si rassurante puisqu’elle n’exclut jamais la peur de l’abandon, c’est même tout le contraire.

D’autant plus que l’engagement, qui accompagne l’amour véritable, comporte lui aussi des risques, comme celui de s’être trompé.

Prendre sa vie amoureuse en main, accepter ses responsabilités en la matière — et reconnaître l’importance des efforts à consentir dans toute relation, permet de mieux affronter les difficultés inhérentes à une relation de couple.

Reconnaître que deux individus qui s’aiment sont deux personnes uniques et différentes disposant de frontières qui les séparent l’une de l’autre est difficile lorsque l’on est régi par l’immaturité affective.
Un véritable apprentissage de l’identité séparée est absolument nécessaire pour acquérir une autonomie adulte.
Chaque partenaire peut désirer, par exemple, pratiquer une activité sans l’autre : c’est normal. Ce n’est ni du rejet, ni de l’abandon.

Ces étapes sont indispensables : il ne sera peut-être pas facile de faire adhérer ces personnes à ce « programme ».
En effet, il demande un véritable engagement dans ce choix de changement qui sera peut-être un peu long mais tellement bénéfique pour le restant de la vie du couple.

Sylvie Tenenbaum - 2007


Tous nos conseils pour être heureux en amour :

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé