• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes
  • Lovthèque
    + DE 1000 ARTICLES,
    GUIDES, vidéos, CAS résolus, tests
  • COACHING AMOUREUX
  • Je découvre la Méthode et reçois le détail par mail
    8 célibataires/10 débutent une relation sérieuse dans les 3 mois
  • JE SAUVE MON COUPLE
    LE TRANSFORME AVEC LE PROGRAMME
    FANTASTIC COUPLE
    Je découvre les 5 stades du couple à franchir pour s’épanouir et reçois le détail par mail

Cas coaching : je n’arrive pas à garder un homme !

love Intelligence 8 commentaires

"Bonjour,

Je suis une jeune femme de 32 ans, souriante et dynamique, pour qui la féminité n’a aucun secret. Je porte des talons hauts, je suis une femme élégante, sexy. Décolleté plongeant, vêtements près du corps, rouge sur mes lèvres, je suis très à l’aise avec mon corps et avec l’image que je renvoie. Mais voilà, mon problème était que je n’arrivais pas à garder les hommes avec qui je sortais…j’ai donc décidé de rencontrer une coach Love Intelligence qui m’a beaucoup appris sur moi-même, aujourd’hui, ça va mieux et j’espère que ce témoignage vous aidera vous aussi…"

Magali.

Son expérience de coaching, vu par la coach :

"Lorsque je la rencontre, Magali est effectivement très élégante. Elle me confie très vite que séduire pour elle n’est pas un problème, que les hommes viennent à elle très facilement, « le plus dur ce n’est pas de les attirer, c’est de les garder ! » me dit-elle en souriant. Elle me raconte qu’elle a toujours été très coquette, très féminine et qu’elle aime attirer les regards des hommes « même si ça ne va pas plus loin, j’aime sentir que je plais, qu’on me désire ! ».

Je sens chez Magali, une forte personnalité, une femme qui sait ce qu’elle veut, qui se sent bien dans sa tête et dans son corps. Très vite, Magali me confie que ses relations amoureuses ne s’inscrivent jamais dans la durée, qu’elles tournent court. Je sens derrière son discours une certaine incompréhension et une véritable attente de ma part. « Je ne comprends pas, au début tout se passe bien, ils sont prévenants, charmés puis quand la relation commence à s’installer et devenir sérieuse, il n’y a plus personne ! » me dit-elle. Magali me fait part de son désir d’avoir « une vraie relation », de construire, « quand je vois ces couples heureux et complices autour de moi qui sont ensemble depuis deux, trois ans voir plus, ça me donne envie ! Moi aussi je veux ça ! » me dit-elle en riant. Je la trouve touchante, je sens chez elle un grand besoin d’affection et d’attention. Je cherche à en savoir plus sur la manière dont se passent ses relations, la manière dont elle aborde la séduction et l’amour. Elle me dit être assez « cash » dans sa manière de séduire « quand un homme me plait, il le sait assez rapidement, à quoi bon perdre du temps ? ».

En la faisant parler, je comprends que Magali a un comportement très différent quand elle est dans une relation et quand elle est en situation de séduction. Les hommes ne reconnaissent pas la femme qui les a attirée au départ. Ils sont aimantés lors de la rencontre par son attitude très sexy, sa manière de séduire assez « cash » et agressive. Ils craquent pour cette femme sûre d’elle, sûre de son pouvoir…et puis la relation s’essouffle. A travers son récit je perçois que finalement, après quelques semaines, tout se craquèle. C’est une femme avec un tel besoin d’affection, d’amour et d’engagement qu’elle ne se préoccupe même pas de s’assurer que c’est la bonne personne. Elle exprime avec force ses sentiments et ses attentes. Elle est assez impérieuse. Et ce n’est pas ce dont ils ont envie. "Certains prennent peur" dit-elle. Mais je ne crois pas que ce soit le problème. Elle s’exprime trop, leur demande trop mais surtout a fondé toute sa vie autour des hommes.

J’en profite pour lui dire que l’amour a justement besoin de temps pour naitre et s’épanouir ! Je lui fais comprendre que la condition sine qua non pour tisser un lien de qualité et durable avec un partenaire est l’intimité, la complicité. Je la mets aussi face à la contradiction que peuvent percevoir les hommes entre son image et la réalité de son comportement dans une relation.

Je l’encourage à travailler sur deux pistes :

1/Comment adopter une attitude plus douce, moins frontale avec les hommes

2/ Découvrir quelles sont ses envies et attentes profondes.

Je la rassure en lui disant qu’il n’est pas question qu’elle se transforme du tout au tout ni qu’elle abandonne cette allure sexy qui la caractérise si bien mais qu’elle parvienne à en jouer sur l’homme qui lui convient ! Magali comprend qu’elle ne doit pas voiler son style sexy mais plutôt dévoiler d’autres facettes de sa personnalité, comme son humour, son intelligence ou son côté romantique, que j’ai eu le plaisir de découvrir et ne pas hésiter à laisser planer un peu de mystère.

Travailler sur les attentes profondes de Magali lui a permis de faire le tri dans ses rencontres. On s’est rendues compte qu’elle recherchait profondément un homme qui soit à peu près l’opposé des hommes qu’elle attirait. J’ai suivi Magali pendant quelques séances encore et elle a peu à peu inverser son approche de séduction. Elle s’est mise à séduire pour comprendre l’homme qu’elle avait en face d’elle (et non plus concrétiser aussitôt pour chercher à construire à tout prix)…. A la fin d’une séance, elle s’est donc donnée la règle suivante : comprendre son interlocuteur jusqu’à ce qu’elle soit sûre que cet homme là avait une chance de la rendre heureuse.

Elle m’a avoué se sentir mieux dans sa peau depuis nos entrevues qu’elle ne l’était déjà auparavant car c’était elle maintenant qui choisissait. Sa vie a changé car elle s’est sentie maître de son destin amoureux. Elle est aujourd’hui engagée dans une relation où elle se sent épanouie. Magali a simplement eu un déclic. Un déclic qui a tout changé. C’est tout le coeur de l’étape 1 de la méthode-Florence, se libérer de ce qui nous empêche d’avancer en Amour et d’être heureuse !"

Florence Escaravage.


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avis des internautes sur cet article :

  1. RD

    Depuis 3 ans apres ma rupture Je rencontre que des hommes engagés(marié, une copine qui attend in enfant, une fiancée)qui me le confient 2,3 Ou meme 4 mois apres. A chaque fois Je laisse et la maintenant encore une fois je vis la meme chose mais cette fois c seulement une copine mais ils vivent ensemble. Contrairement aux autres lui il a quelque chose qui me retient je n’ai pas encore rompu mais j’essaie de l’eviter. Je ne c pas quoi faire. Je deteste etre en seconde place, Je deteste briser des couples, Mais Je deteste aussi coucher presque tous les 4 a 5 mois avec une personne differente. Je crois avoir besoin d’un conseil d’un specialiste. Merci deja

  2. sarah

    bonjour J’ai le même problème que vous les filles d’autant que je suis une hyper cérébrale et apparemment ça les fait fuir, trop autonome et jolie d’après beaucoup de gens …j’ai essayé beaucoup de stratégies afin de comprendre ces hommes si différents de nous voir un peu trop pour moi :( Jouer les connes ça marche…hélas, à croire qu’ils sont pour beaucoup très cons, être jolie mais pas trop tout en étant féminine (qu’est ce que « être féminine » ? dans leur jargon) mdr…jouer les psy ça marche aussi mais ils se barrent une fois soignés…être une poupée barbie ça les excite parce que leurs copains peuvent regarder sans toucher…bref j’ai abandonné, je suis seule et j’ai finis par m’en contenter, maintenant ça devient une corvée de rencontrer un type oups…en plus d’être franche et directe de nature ça les impressionne (je vais pas me transformer pour l’autre j’estime qu’on me prenne comme je suis et idem pour l’autre), alors voilà entre ceux qui sont « pédé refoulé » (cela n’aiment pas les femmes ils les détruisent sur leur féminité ), les pots de colle qui vous harcèlent au téléphone pendant des mois, les cassos qui vous attirent vers le bas, les intellos névrosés et dépressifs qui sapent le moral, et aussi les dingues…à lire toutes ces journaux féminins sur la mode, les accessoires, les artifices et tout le tutti quanti je suis écœurée de constater que tout vient de l’éducation…les femmes se donnent toujours au tant de mal pour leur chéri jusqu’à la chirurgie pour rester belle et aimante à ses yeux pour certaines filles mais lui (l’homme )….il restera le même (comme il a été avec sa maman). je généralise un peu mais je ne suis pas loin de la vérité…. freudienne…cette façon merdique de préférer le fils à sa fille chez certaines mères, plutôt que de les mettre sur la même longueur d’onde alors voilà pourquoi on en est toujours là, après ce n’est qu’une idée. Les filles rester telles que vous êtes ne changer que pour vous même et vous trouverez un homme qui vous aimera même avec vos défauts. Merci

  3. regine

    C’est exactement moi

  4. Sarah

    Les hommes sont très souvent schizophréniques, et pour eux ils peuvent faire des gosses quand ils veulent. Moi perso je suis pas d’accord avec ça, donc ils prennent leurs temps, et séduisent peu, c’est a nous de le faire ! Bref, je suis direct aussi, je dis rien de mal, j’en ai juste marre qu’ils soient de passage, et examine ton cv avant de te re donner un second rdv ou pas ? Dernièrement le monsieur m’a dit que j’étais trash ! ouh juste parce-que je me tape 4h de route pour aller travailler et que forcement je suis fatiguée ! Pourtant je suis très féminine voir coquine des que je sens qu’il vaut le coup ! Comment faire ?

  5. lola

    C’est tout à fait moi sauf qu’au fur et à mesure je me dis que je dois avoir un problème ou que je ne suis peut être pas prête à me remettre en couple… Trop cash, trop exigente. Ça ne doit pas plaire

  6. Iseult

    Je me retrouve totalement dans ce portrait de Magali !

  7. Myriam

    Je suis un peu comme ça, assez agressive, directe dans ma séduction et j’avoue qu’aucun ne peut me résister mais tout cela ne dure jamais. Merci pour votre article qui m’ouvre les yeux et me fait penser que le problème ne vient peut-être pas que d’eux…

  8. Charlotte

    Si on est pas assez sexy les hommes ne nous regardent pas et quand on l’est trop ils ne s’engagent pas, le problème ne viendrait - il pas plutôt d’eux ? :)

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé