• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Comment éviter l’idéalisation de l’autre ? Cas coaching

love Intelligence 2 commentaires

Justine traverse le problème suivant : lorsqu’elle rencontre un homme, elle est capable d’en tomber très vite amoureuse

Elle s’en créé une image idéalisée qui répond à sa conception inconsciente du partenaire rêvé. Sa problématique se pose en ces termes : comment éviter l’idéalisation de l’autre, de la relation ou éventuelle future relation lors d’une rencontre ? Comment laisser derrière des attentes utopistes qui poussent à se complaire dans une perception de l’autre qui manque d’ancrage dans le réel ?

Florence Escaravage reçoit Justine en coaching et perçoit chez cette jeune femme une propension à aimer « la partie émergée de l’iceberg » chez les hommes qu’elle côtoie. Elle semble néanmoins être consciente de cet aspect, de ce mode de fonctionnement qui entrave la bonne progression de ses relations.

Florence explique avant toute chose qu’il est normal lorsque l’on rencontre quelqu’un, lorsque l’on se complet dans un mode de séduction réciproque et mutuel, d’être dans une forme d’idéalisation de l’autre. Car les premiers émois amoureux passent par cette vision du partenaire potentiel que l’on se crée, de façon parfois totalement fantasmatique et peu ancrée dans le réel.

Néanmoins, et pour répondre à la problématique de Justine, Florence s’attèle à démontrer qu’il faut vite se raisonner et se laisser le temps de connaitre une personne avant de se laisser emporter dans une effusion de sentiments. Qu’il faut d’abord vouloir comprendre ce qu’il est intrinsèquement, avant d’accepter de se laisser emporter par les sentiments.

Lorsque l’on désire profondément une histoire d’amour, on tend à se laisser embarquer dans cette effusion de sentiments dés lors que la personne en face semble correspondre à un idéal auquel on aspire. Mais Florence explique à Justine que tomber amoureux, de façon authentique et profonde, exige du temps ; temps mis au profit de la connaissance de l’autre. Sans biais, ni prisme déformant de sa personnalité réelle.

Car il faut faire la différence entre l’attirance, le désir et les pulsions des débuts, animés par ce flou général où l’on ne perçoit jamais véritablement l’autre tel qu’il est, et l’amour authentique, réel, qui lui se construit avec le temps ; qui exige du temps, du recul et de l’attention.

Justine comprend qu’un homme dont elle s’éprend au bout de quelques rdv n’est pas un homme dont elle est réellement amoureuse. Qu’elle entretient un amour fantasmé face à une image qui tôt ou tard risque de s’effriter et de laisser place à une forme de désillusion.


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avis des internautes sur cet article :

  1. Rachel

    Bonjour, je m’appelle Rachel, tout d’abord, je dois vous dire, que la personne que j’aime fait partie de mon groupe d’amis, nous sommes effectivement assez proche, il est très intelligent, et nous avons énormément de points communs. Je n’arrive pas à me dire que lui aussi, puisse se poser de question mais d’un côté il y a des choses qui me semblent assez évidente, je vais vous donner des exemples. L’autre jour nous nous promenions en ville et nous allions rejoindre deux amis à nous, et pendant tout le temps où nous étions ensembles, il a été galant avec moi, il m’ouvrait la porte et toutes ce genre de choses, il rigolait à toutes mes blagues etc, on se regarderait toujours dans les yeux. Pour moi ce sont des signes assez évident, mais apparement pas pour lui, nos points communs sont du genre où, nous aimons les mêmes musiques, les mêmes films, nous avons les mêmes croyances, des valeurs identiques, des points de vues face à la société qui sont complètement pareils, d’ailleurs, ce sont ces choses qui m’ont moi même fait poser des questions par rapport à lui. Lors de la nuit du nouvel an, je faisais une soirée chez moi où ils dormaient tous, et un moment donné nous sommes descendu dans le salon nous deux et nous avons regardé un film d’horreur presque blottis. Je ne sais plus quoi penser, est ce de l’amour ou de l’amitié ? Des choses me font penser que,oui, il y a plus entre nous, mais comme aujourd’hui par exemple ou j’ai décidé de vous demander de l’aide pour essayer de m’éclairer par rapport à mes doutes et pour savoir si par rapport à ce que j’ai partagé avec vous, il y aurai effectivement, possibilité que notre amitié se transforme. J’attends vos avis et conseils avec impatience ! Merci

  2. neblyly

    Je suis dans le même cas et j’ai décidé de prendre mon temps pour les prochaines relations.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé