10 années d'expérience
2007 - 2017
  • Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Ca m’intéresse

LES BASES D’UNE BONNE RELATION

Les raisons qui poussent à s’attacher à l’autre sont parfois trompeuses :
« Le physique ou le statut peuvent attirer davantage que les valeurs propres à l’individu », souligne Florence Escaravage, de la société de coaching amoureux Love Intelligence.
« Pour éviter les impasses, il faut réfléchir à ce que l’on veut et identifier aux moins 3 types de connexions. »

⇒ TOPS

  • Des connexions spirituelles
    Retrouver chez l’autres certaines de ses propres valeurs concernant la vision du couple, de l’amour, de l’avenir… en ademettant qu’il ne les partage pas toutes.
  • Des connexions intellectuelles
    Partager des activités culturelles, dicuter de sujet d’actualité… Avoir toutes sortes d’échanges et savoir écouter l’autre de façon bienveillante sans chercher à trouver la faille.
  • Des connexions émotionnelles
    Partager des expériences de la vie et discuter de ses impressions.
    Pouvoir se confier tout en respctant son jardin secret.
    Savoir être proche émotionnellement, que ce soit pour rire, faire l’amour ou dans les conflits.
  • Des connexions sexuelles
    Avoir envie de faire envie à l’autre, avoir du désir.
  • De la confiance
    Découvrir que l’on peut compter sur l’autre.
    Ressentir sa responsabilité envers l’autre.
    Et accepter la responsabilité de l’autre sur son épanouissement.

⇒ FLOPS

  • La quête de l’idéal amoureux
    On cherche le grand amour, qui correspond à son propre idéal amoureux. Au détriment de qui est l’autre et de ce qu’il souhaite.
  • Confondre désir et amour
    Impatience, coeur qui bat, excitation…. Les symptômes sont les mêmes, d’où le risque de confusion. Passés les premiers émois, la relation s’étiole.
  • L’admiration excessive
    Elle cache souvent une recherche égoïste d’élévation personnelle au contact de l’autre.
    La relation s’épuise quand l’admiration s’éteint.
  • Le besoin d’aimer
    Souhaiter être amoureux pour la joie d’être en couple… par peur de la solitude, voire par ennui. On s’enflamme puis on déchante.
    Apprendre à apprécier sa propre vie est un préalable à toute relation amoureuse.
  • Vivre une passion avec son contraire
    Une avocate carriériste et un artiste bohème… Le choc génère une excitation forte et rapide, qui masque l’absence de connexions. Risque de conflits.
 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé