• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Burning out masculin, pour que la crise de la cinquantaine ne ruine pas mon couple

Florence Escaravage constate au sein des couples qu’elle rencontre depuis 10 ans que la crise de la cinquantaine chez l’homme est loin d’être un mythe et s’ancre dans une réalité souvent dévastatrice pour le couple. Elle nomme cela le Burning out ou le love burning out ! Certaines personnes craquent et sont dévastées psychologiquement lors d’un « burn out ». Le burning out est un « craquage ou pétage de plomb »….d’un autre genre ! Car oui, l’homme qui atteint le milieu de vie fait souvent face à une crise identitaire majeure, loin d’être systématique, mais de plus en plus fréquente dans une société qui pousse, de surcroit, à un culte de l’individualisme démesuré.

Alors, comment réagir pour ne pas perdre son homme dans ce tourbillon ? Panorama des causes et des raisons de ce « burning out masculin » qui engendre bien des séparations dans les couples et face auquel les femmes restent souvent démunies alors qu’elles peuvent sauver leur couple, et même franchir à deux, un pas de croissance très fondateur pour toutes les années qui restent à vivre à deux.

Quand la crise se manifeste, tous aux abris

Votre compagnon n’est plus celui que vous avez toujours connu ? De nouvelles lubies et passions animent son quotidien de façon presque obsessionnelle ? Il vous transporte dans une forme de réalité altérée sur fond de beaux projets utopiques ? Vous vous demandez aussi s’il n’y a pas une autre femme derrière tout cela ?

Vous faites vraisemblablement face à cette fameuse crise de la cinquantaine de votre compagnon.

Car l’homme qui atteint le milieu de vie va chercher à tout prix à renouer avec une forme de jeunesse perdue quitte à entrer dans quelques extravagances du genre. Il a souvent beaucoup travaillé et veut rattraper le temps perdu. Le voilà qui veut VIVRE, et à FOND ! Nouvelle voiture, nouvelle garde robe, nouveaux gadgets, nouvelle attitude envers la gente féminine, culte du corps… caractère irascible et irrationnel, envie de changer de carrière, de vie personnelle et parfois… de femme. Oui, le risque est bel et bien présent si l’on s’en tient aux statistiques qui démontrent qu’une relation sur trois échoue, se termine, lorsqu’elle fait face à cette crise du milieu de vie masculine. Tant de symptômes qui devront vous mettre la puce à l’oreille pour mieux vous y préparer, et y remédier.

Une crise d’adolescence tardive

Sachez que la crise de la cinquantaine fait écho à cette tant redoutée et presque inévitable crise d’adolescence de nos chers enfants. Rassurez-vous, il est donc possible d’y survivre et d’en sortir son couple indemne, et même grandi à condition de savoir comment s’y prendre pour gérer le désormais deuxième enfant de la famille.

Une crise dépassée fait toujours grandir le couple car elle est aussi significative d’un besoin impérieux de réajustement du couple.

L’homme qui traverse cette étape de vie est inévitablement soumis à une crise identitaire, à un besoin presque adolescent de redonner du sens à ce qu’il est et de reconstruire son Moi intérieur. Car le voilà à un tournant très spécifique de sa vie où le changement, survenant de façon plus ou moins minime, le confronte de plein fouet à tout ce qu’il n’est pas, à tout ce qu’il aurait voulu être et à tout ce qu’il aimerait être.

Le sentiment de s’être mal réalisé ?

Effectuant un film retour (et très existentiel) de sa vie écoulée, l’homme en crise de la cinquantaine rejette communément tout ce qui lui donne l’impression de stagner dans cette incomplétude. Femme, enfants, vie professionnelle, sont tous autant susceptibles de faire les frais de ce qui s’apparente, dès lors, à une forme de mal être indicible pour celui qui évolue avec le sentiment de s’être mal réalisé.

Laissez votre partenaire faire sa crise en paix

Un réflexe instinctif veut, lorsque l’on fait face à l’incohérence, aux doutes et aux afflictions d’un être aimé, qu’on lui barre la route avec force et témérité. Car l’on tente alors, tant bien que mal, de faire entrave à tout ce que l’on appréhende, de notre position d’observateur extérieur, comme étant nocif. Nocif pour la famille, pour nous, pour le couple.

Et c’est précisément ce que Florence Escaravage vous recommandera de ne pas faire dans ce contexte de crise de la cinquantaine.

Car votre homme exprime un besoin simple lorsqu’on prend la peine de le comprendre. Le voilà face à la nécessité d’exploser, de se libérer d’une forme de frustration accumulée et de souffler. Quitte à le faire d’une façon absolument terrifiante pour son entourage, il a besoin d’espace vital pour se retrouver et surtout, surtout, il est fondamental qu’on ne vienne pas lui mettre des bâtons dans les roues. Ça va passer…Il faut juste border bien l’explosion pour qu’il ne parte pas avec l’ingénue qui lui fait tourner la tête.

Lire la suite de l’article :

  1. Quand la crise se manifeste, tous aux abris
  2. La bonne attitude pour qu’il reprenne ses esprits, ses responsabilités, et ne parte pas voir ailleurs définitivement.
  3. L’aider à se trouver, c’est possible ?
  4. Lui laisser de l’air et du temps libre…Oui mais comment ? pourquoi ? Sans danger ?
  5. Ta 2ème jeunesse, mon homme, tu vas la vivre avec moi ! Comment partager l’aventure du renouveau avec lui
  6. Vous êtes aussi la femme du changement !
  7. Conclusion pour ne pas le laisser exploser…sur vous, et partir…avec l’autre.


Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé