• Pour nous, les femmes
  • Pour nous, les hommes

Cas coaching : Cyril et Amélie, couple dans l’impasse.

love Intelligence 3 commentaires
JPEG - 175.4 ko

_ Elle a 27 ans, lui 31. Ils sont ensemble depuis 8 ans et n’ont jamais abordé le sujet de l’enfant. Ils viennent me voir lorsqu’ils décident de se séparer.
J’ai en face de moi un couple qui respire l’harmonie, le respect, la tendresse et l’attention mutuelle.

Une nouvelle page d’amour

Ont-ils eu de la chance ? L’un d’eux aurait-il pu rencontrer LE coup de cœur qui l’aurait éloigné de l’autre définitivement ? Possible. Mais il me semble qu’ils n’étaient pas prêts à cela. Ils n’avaient pas compris ce qu’était l’amour. Ils avaient confondu état amoureux et amour avec un grand A. Ils allaient enfin pourvoir ouvrir la page d’un amour construit et en découvrir les joies. Ils étaient enfin prêts à accepter que l’amour avec un grand A est plus profond mais n’a ni les paillettes ni l’effervescence de l’état amoureux.

L’histoire se termine bien. Lors de notre rendez-vous après ces quelques semaines, la discussion est houleuse mais les choses sortent : « infidélité », « ils se sont fait du mal » « mais amour profond de l’un et l’autre ». Ils décident de vivre à nouveau sous le même toit, sans se toucher pendant quelques semaines, volontairement. Je les vois ensuite une dernière fois et nous abordons cette fois-ci le projet amoureux du couple.

Le projet amoureux est au cœur du travail du coaching. Je leur indique qu’il faut qu’ils parlent de projets pour faire repartir leur couple sur un objectif commun dans lequel chacun s’investit. Tout est mis en vrac sur la table : voyage, déménagement, premier enfant… et voilà leur projet de couple dessiné ! Ils ont bâti ce jour-là une vision commune pour leur couple. Ce qui a, aussi, pour objectif de les aider à tenir la barre pour les jours où le couple traverserait à nouveau la tempête.

Florence E.
Lire la suite de l’article

Votre avis, Votre situation
  • Votre e-mail n’est destiné qu’à Love Intelligence afin de vous envoyer éventuellement plus d’informations sur la problématique que vous décrivez

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avis des internautes sur cet article :

  1. Pierre

    Bonjour, Voici mon histoire : Pierre 30 ans et Val 23 ans J’ai rencontré ma femme un beau jour de mars 2006. Après quelques mois chacun chez soi nous avons vite décider de vivre sous le même toit dans l’appartement de Mme. Pourquoi vivre dans un appartement aussi moche alors que financièrement nous avions les moyens d’avoir une belle maison avec un beau jardin. Allons y ! Quelques mois plus tard nous nous disons pourquoi payer un loyer alors que pour le même prix nous pouvions acheter nôtre propre petit nid d’amour. Certe tout n’étais pas rose entre nous car nous avons deux caractères de cochons. (Bretons). Mais nôtre amour l’un pour l’autre était plus fort que tout. En 2009 vient au monde notre merveille, nôtre fils. Chez nous il faut des projets donc forcément après avoir acheté une maison nous viendra l’idée de faire construire la maison de nos rêve. Retour en appartement avec BB et chien, mais c’est pour la bonne cause. 9 mois de travaux le temps d’une grossesse mais le jeu en vaut la peine. Quelle belle bâtisse ! 2011 nous sommes chez nous ! Un bonheur n’arrivant jamais seul, en 2013 une deuxième merveille arrive dans nôtre foyer. Nôtre fille. Nous sommes comblés. Sauf que tout n’est pas si simple je perd mes parents à un an d’intervale 2012 et 2013 ce qui à un impact sur mon comportement et mes excès de jalousie de mauvaises humeurs et de violence sur le mobilier. Ma femme devient mon souffre douleur ( violence verbales) je ne cherche pas d’excuses, mais je sais que les deux décès m’ont anéantis. Et pendant les 4 années qui ont suivis nôtre vie de couple était faite de haut et de bas. Des prises de têtes de plus en plus régulières et avec de moins en moins de retenue. Bref la descente aux enfers. Plusieurs signes de la part de madame mais moi comme un demeuré sur je n’ai pas su ou pas voulu les voir. Bref 16 juillet 2018 la France entière fête la victoire des bleus et moi je pleure la femme qui vient d’officialiser notre séparation. J’ai toujours jusqu’à ce jour réussi à désamorcer les crises. Mais celle ci est la bonne. Depuis 8 semaines je souffre comme je n’ai jamais souffert. Les décès de mes parents étaient terribles à vivre. Mais à côté de ce que je vie aujourd’hui. …. Ils étaient malades je n’étais pas responsable ils sont partis je ne pouvais rien y faire. Mais là c’est autre chose. Je suis responsable de ma situation je n’ai pas compris que j’avais la chance de vivre au côtés d’une femme exceptionnelle. Son départ est inévitable et j’ai le coeur gros. Elle va partir vers de nouveaux horizons. Elle me laisse à quai. Il n’y a pas une minute depuis 8 semaines ou je ne pense pas à elle. J’ai perdu 13 kg. Je fais face pour mes petits. Personnes n’est arrivé dans sa vie pour le moment. J’ai le secret (qui n’est pas secret) espoir que le temps cicatrise ses plaies. J’ai pris conscience de tellement de choses depuis ce maudit 16 juillet. …. Je l’aime. Trop tard ???? Je me bats chaque jour et même si dans mon entourage 99% me disent de lâcher, le 1 % moi garde espoir.

  2. julie

    Bonsoir voila ma petite histoire je viens de me separee de mon copain. Il s agit d’une rupture en accord nous avons pris la decision tout les deux car notre couple battait de l’aile. Il y avait moins de tendresse moins de partage moins d envie d etre avec l autre pourtant on saime toujours et nous souffrons de la distance chacun de notre coté mais nous avons peur de reesayer car nous avons eu dans notre relation qui a duree 6 an et demi plusieur etape de remise en question et d enguelade mais a chaque fois on arriver a reprendre le bon chemin sauf a la derniere etape ? Comment savoir si la rupture est la bonne solution ?

  3. Glénat

    bonjour, je suis toujours amoureuse de l’homme qui m’a quittée en Juin 2008 une lettre de ruptute quelque temps après j’ai su qu’il avait rencontré une femme ils vivent ensemble j’ai revu jac en aout pour lui remettre de l’argent que je lui devais je voulais lui dire que pour moi rien n’avait changé je l’aimais toujours mais je n’ai pas senti jac près à m’entendre il m’a dit que sa relation était sans tension cette femme me disait était attentionnée avait des gestes de tendresse moi ce jour je m’étais rendue jolie séduisante il m’a dit as tu es en rouge et noir couleur qu’il aime moi après cette rupture j’ai fait une dépréssion j’ai plongé j(ai compris que de trop de gentillesse est néfaste je sais maintenat me positionner dire ce qui est bon pour moi me respecter j’ai de l’amour avec un A dépassée et comprendre nos tensions que nous avions depuis 5 ans je m’accusais de ces tensions alors chaque fois je lui demandais pardon mais sans voir plus loin pourquoi ? je voudrais lui dire tout ça lui parler que ce projet maison pour moi est toujours présent dans mon coeur on ne vivait pas ensemble moi deux grands ados lui il lui restait un grand ado à charge que me conseillez vous ? son anniversaire est le 30/12 l’appeler lui proposer un échange oublier cette relation tourner la page ? avoir confiance dans cet amour que je ressens trop d’illusion….. merci de me conseiller à bientôt nadine j’ai 52 ans jacques 54 ans

 
| Suivre la vie du site paiement sécurisé